Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 346
Invisible : 0
Total : 349
· samamuse · Barbamimi · In Poésie
12958 membres inscrits

Montréal: 23 jan 04:35:43
Paris: 23 jan 10:35:43
::S�lection du th�me::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: De tout et de rien :: Forumsleaks ou empreintes poétiques ?104 Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : 1 ... 9 10 11 12 13 [14] :: Répondre
Galatea belga
Impossible d'afficher l'image
Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
643 poèmes Liste
14227 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
22 janvier
  Publié: 29 nov 2017 à 11:02 Citer     Aller en bas de page


Les commentateurs incertains

Ils lisent beaucoup, ils reviennent
Evidemment, ils aiment leur lecture ou aimeraient laisser un mot, une opinion mais s'en vont sans le courage de le faire.

Je ne connais pas toutes leur motivations.

Je peux raconter pourquoi moi , je ne laisse pas un mot, des fois.
Si un poème me plait il devient une petite obsession pour moi et je dois revenir laisser mon appréciation dés que j'ai la possibilité de le faire.

Moins facile ouvrir une discussion quand je n'aime pas un texte surtout quand le problème n'est pas la forme, le styl mais le fond , son contenu culturel.
Certains auteurs semblent profiter de l'anonymat d'un forum pour venter leur frustration envers les humains ou leur impossibilité de vivre une vie sexuelle qui les gratifie...
Autrefois je descendais egalement dans l'arène et un certain nombre de poètes ont pris le masque de boxeurs et ont cru "me sonner ".


Pour finir, les incertains reviennent quands un membre du forum a le " courage " d'ouvrir les danses...

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Galatea belga
Impossible d'afficher l'image
Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
643 poèmes Liste
14227 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
22 janvier
  Publié: 16 jan à 06:20
Modifié:  Hier à 10:27 par Galatea belga
Citer     Aller en bas de page

Les ennuyés
Ce groupe, sans doute transversal, est assez composite.
Il comprend, entre autre, ceux qui ont gouté trop la vie et n'y ont pas trouvé rien pour le faire devenir des "pratiquants" de la recherche, agréable, d'un sens à notre existence; ceux qui battus par les coups , souvent terribles , sont affligès par une solituide existencielle qui ne fait pas remonter leur yeux du lac de l'impuissance, et enfin ceux que je crois connaitre un peu mieux : les narcissistes lobotomisés par leur besoin de faire de selfie poètiques où l'autre est seulement un pretexte pour se manifester...

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
677 poèmes Liste
20806 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
22 janvier
  Publié: Hier à 08:32 Citer     Aller en bas de page

Les ennuyés mais n'oublions pas les ennuyeux !

Les ennuyeux :

personnes qui se sentent obligés d'écrire des commentaires ou des journaux dans un "style poétique" : mots recherchés, syntaxe douteuse, propos fuligineux.
On suppose que quand ils vont acheter du pain à la boulangerie ils s'exclament : "J'aspire à une ou mille de vos miches croqueuses, point* trop rôties, car le four d'ici-bas est l'enfer des farines !". Leurs commentaires sont des énigmes auxquels on ne sait répondre que : "Merci pour ta lecture" à défaut de leur dire avec l'accent ch'timi : "hein ?"

* utiliser point à la place de pas est un must de l'ennuyeux.

N'oublions pas aussi les "trolls revanchards" qui reviennent comme un chou mal digéré afin de se foutre de la gueule du monde et prouver que, dans une autre vie, ils ont été, ici, mal compris.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Galatea belga
Impossible d'afficher l'image
Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
643 poèmes Liste
14227 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
22 janvier
  Publié: Hier à 10:04
Modifié:  Hier à 10:28 par Galatea belga
Citer     Aller en bas de page

Citation de Aude Doiderose
Les ennuyés mais n'oublions pas les ennuyeux !

Les ennuyeux :

personnes qui se sentent obligés d'écrire des commentaires ou des journaux dans un "style poétique" : mots recherchés, syntaxe douteuse, propos fuligineux.
On suppose que quand ils vont acheter du pain à la boulangerie ils s'exclament : "J'aspire à une ou mille de vos miches croqueuses, point* trop rôties, car le four d'ici-bas est l'enfer des farines !". Leurs commentaires sont des énigmes auxquels on ne sait répondre que : "Merci pour ta lecture" à défaut de leur dire avec l'accent ch'timi : "hein ?"

* utiliser point à la place de pas est un must de l'ennuyeux.

N'oublions pas aussi les "trolls revanchards" qui reviennent comme un chou mal digéré afin de se foutre de la gueule du monde et prouver que, dans une autre vie, ils ont été, ici, mal compris.



Un sincère merci, Aude.

Tes subtilités de la langue j'espère les faire miennes un jour dans quelque beau coin de la France !!


Pour les trolls et les ennuyeux merci ! Je trouverai les mots pour les immortaler

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
677 poèmes Liste
20806 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
22 janvier
  Publié: Hier à 10:31 Citer     Aller en bas de page

Grazie Galatea, non sarei in grado, da parte mia, di scrivere in una lingua straniera, se non utilizzando Google Translate.
In effetti, non c'è bisogno di immortalare i troll, peccato! Sembrano avere nove vite, come i gatti.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Galatea belga
Impossible d'afficher l'image
Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
643 poèmes Liste
14227 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
22 janvier
  Publié: Hier à 10:35 Citer     Aller en bas de page

Citation de Aude Doiderose
Grazie Galatea, non sarei in grado, da parte mia, di scrivere in una lingua straniera, se non utilizzando Google Translate.
In effetti, non c'è bisogno di immortalare i troll, peccato! Sembrano avere nove vite, come i gatti.



Complimenti !!!

Puoi cominciare una carriera di rompiscatole, come me, o di affascinante poetessa anche sui siti italiani.

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
677 poèmes Liste
20806 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
22 janvier
  Publié: Hier à 11:45 Citer     Aller en bas de page

grazie mille, ma questo sito è abbastanza per me. So come rimanere modesta

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Page : 1 ... 9 10 11 12 13 [14] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 17294
Réponses: 267

Page : 1 ... 9 10 11 12 13 [14]

Seriez-vous prêts à contribuer activement dans une mise en version audio des textes d'auteurs du site (sous condition d'accord de la part de ceux-ci bien entendu) ?

État du vote : 924/12956

8.5%
 
 79 votes : Non, en fait je reste assez neutre par rapport à une initiative de ce genre.

7.8%
 
 72 votes : Non, cela ne m'intéresse pas

5.1%
 
 47 votes : Non, je ne crois que ce soit une bonne idée

15.5%
 
 143 votes : Non, mais ça peut être intéressant

1.8%
 
 17 votes : Aucun souci, je fais cela tous les jours

11%
 
 102 votes : Oui, pas de problème, je sais que je pourrais

19.6%
 
 181 votes : Oui, mais je ne suis pas sûr de savoir le faire

30.6%
 
 283 votes : Oui, mais je ne vois pas comment

 

 
Cette page a été générée en [0,0849] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.