Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 237
Invisible : 0
Total : 238
· ori
13202 membres inscrits

Montréal: 15 sept 18:47:52
Paris: 16 sept 00:47:52
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: La fausse... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1015 poèmes Liste
16386 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
21 août
  Publié: 28 août 2015 à 05:37
Modifié:  28 août 2015 à 06:06 par Emme
Citer     Aller en bas de page

La fausse...

Je pourrais relever la tour de Pise,
Et remporter toutes les mises,
Serait-ce assez pour que ton regard
Se pose sur mon visage et point ne s’égare ?

Tu voles de fleur en fleur, tu te joues des plaisirs,
Tu ris quand ils pleurent, tu as peur quand l’avenir,
Ce mot si curieux sort de leur bouche, encore en fièvre,
Toi qui vis au jour le jour, reine des nuits, frôlant les lèvres !

Je pourrais faire fondre toutes les glaces du pôle nord,
Dieu ! Je suis le fort et le faible, j’aime à perdre le nord,
Et toi, tu ne vois qu’une nouvelle conquête, un numéro

De plus sur le carnet des éconduits que jamais, ô jamais,
Tu ne rappelleras… J’aurais été l’amour, le beau, le vrai,
Et toi qui portes les sots, qui coules les naïfs, culte du faux !

 
Ombline


Je ne trempe pas ma plume dans un encrier mais dans la vie. Blaise Cendrars
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
12 poèmes Liste
1120 commentaires
Membre depuis
25 février 2014
Dernière connexion
3 juillet
  Publié: 28 août 2015 à 08:55 Citer     Aller en bas de page

J'aime…


Un amour face à un miroir sans tain…


Amitiés
Pauline

  La musique exprime ce qui ne peut pas être dit mais qui est impossible de taire. Victor Hugo
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
231 poèmes Liste
15596 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
15 septembre
  Publié: 28 août 2015 à 11:21 Citer     Aller en bas de page

très beau texte
amicalement

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Lilania Cet utilisateur est un membre privilège

Modératrice


Osez Etre
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
84 poèmes Liste
3329 commentaires
Membre depuis
14 juin 2011
Dernière connexion
15 septembre
  Publié: 28 août 2015 à 21:41 Citer     Aller en bas de page


Pyc, ton texte m'a touchée.
Il m'a rappelée qu'il existait encore de belles âmes masculines.
Merci pour cela..

Lil"

 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
448 poèmes Liste
21906 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
31 août
  Publié: 29 août 2015 à 09:35 Citer     Aller en bas de page

Ton poème m'a terriblement émue, de jolis mots et cela me fait penser un peu à la chanson de Jacques Brel " Ne me quitte pas "
Bises amicales ODE 31 - 17

  OM
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14981 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
11 septembre
  Publié: 30 août 2015 à 16:41 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir cher ami Pierre-Yves,

Une magnifique poésie bien que pourtant si triste et émouvantesous ta belle plume en partage !


Toutes mes amitiés
de nous deux

  Le rêve est le poumon de ma vie
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 550
Réponses: 5
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0249] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.