Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 608
Invisible : 0
Total : 608
13141 membres inscrits

Montréal: 28 mars 22:51:52
Paris: 29 mars 04:51:52
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: A trop vouloir grandir, on est réduit à peu Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Unusual

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
39 poèmes Liste
224 commentaires
Membre depuis
7 septembre 2015
Dernière connexion
27 mars 2017
  Publié: 8 sept 2015 à 08:12 Citer     Aller en bas de page

A trop vouloir grandir, on est réduit à peu

A force de grandir, à atteindre les cieux,
Comment ne pas finir par se casser en deux,
Car on a beau se dire, qu'on soit jeune ou bien vieux,
Qu'on aime à en mourir, à ne plus craindre dieu,

On peut un jour souffrir, brûlé à petit feu,
Rongé de souvenirs avec l'autre, amoureux.
Quel est cet avenir, parti en tête à queue,
Qu'on ne peut que subir si c'est son choix, son voeu.

En choisissant de fuir sans en faire l'aveu,
Il nous dit sans mentir que pour lui on est peu.
Faut-il toujours sourire, faire semblant d'être heureux,
Et se dire que le pire n'est pour soi que le mieux ?

On n'a plus l'âme à rire, ça se lit dans les yeux,
C'est l'effort qui déchire de se lever du pieu,
Vivre n'est que souffrir, rongé d'un manque affreux,
Et on se sent martyre quand d'autres sont heureux.

De voir ce jour finir en un temps désastreux,
L'âme se voit punir par un destin furieux.
C'est quelque part périr comme ce soleil radieux,
Qui part sans coup férir, sans dire le moindre adieu.

 
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
704 poèmes Liste
15010 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
28 mars
  Publié: 8 sept 2015 à 08:40 Citer     Aller en bas de page

On n'a plus l'âme à rire, ça se lit dans les yeux,
C'est l'effort qui déchire de se lever du pieu,
Vivre n'est que souffrir, rongé d'un manque affreux,
Et on se sent martyre quand d'autres sont heureux.

On peut toujours se regarder autour et se dire que malgré tout la vie n'est pas si terrible...mais le poème est joli !





galatea

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Samira Poétesse Cet utilisateur est un membre privilège
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
22 poèmes Liste
157 commentaires
Membre depuis
8 mai 2013
Dernière connexion
8 août 2019
  Publié: 8 sept 2015 à 09:08 Citer     Aller en bas de page

Il y aura toujours pire que soi...

Tant que nous pourrons manger à notre faim, avoir des habits propres, des couettes pour nous réchauffer la nuit, des proches avec qui nous disputer ou tout simplement parler, nous sommes riches de beaucoup de choses...

Ton poème est très intense d'émotions et fort bien construit...

A bientôt,

Le Sanctuaire.

  ]La Sanctuaire[
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
212 poèmes Liste
11984 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
28 mars
  Publié: 8 sept 2015 à 09:15 Citer     Aller en bas de page

Ton texte est très joli et se lit aisément... sur fond de tristesse malheureusement

A bientôt.

ISABELLE.

  ISABELLE
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14983 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
2 mars
  Publié: 8 sept 2015 à 17:58 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir Unuasal,

Une belle lecture mélancolique de tes maux en tes mots !


Mes amitiés

Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Unusual

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
39 poèmes Liste
224 commentaires
Membre depuis
7 septembre 2015
Dernière connexion
27 mars 2017
  Publié: 9 sept 2015 à 04:22
Modifié:  10 sept 2015 à 03:35 par Unusual
Citer     Aller en bas de page

Citation de Tipotlatch
Illusion sautillante ou monotonie programmée, ces rimes à l'hémistiche semblent si désuètes qu'elles sont rafraîchissantes. Merci ;-)


Merci Tipotlatch.
Pour ma part, j'aurais plutôt penché pour une monotonie lancinante et mélancolique avec le ronronnement du tic-tac des rimes ^^

Citation de Sanctuary
Il y aura toujours pire que soi...

Tant que nous pourrons manger à notre faim, avoir des habits propres, des couettes pour nous réchauffer la nuit, des proches avec qui nous disputer ou tout simplement parler, nous sommes riches de beaucoup de choses...

Ton poème est très intense d'émotions et fort bien construit...

A bientôt,

Le Sanctuaire.


Merci Sanctuary.
Effectivement, l'instantané du sentiment pousse à l'égocentrisme et on oublie à ce moment qu'on porte des oeillères...et qu'il faudrait relativiser, mais c'est là la force de l'émotion.

Merci aussi à Galatea, Maschoune, Vénusia

Merci Sybilla pour tes quelques mots...C'est amusant car jadis, j'ai écrit un texte qui s'intitule "Jeu de maux"

Merci finalement Pascal_F pour le compliment (pour le fond)

Pour la forme, comme j'ai déjà pu le dire à Vénusia, je ne suis qu'un béotien en la matière et je ne connais guère les règles à respecter en l'occurrence, et par fainéantise, je ne me suis jamais trop penché sur le sujet...J'écris le plus souvent à l'instinct, comme cela me vient, et je ne fais pas des entorses qu'aux alexandrins .

Malgré tout, je suis preneur de toute critique qui me fera progresser et pourra me faire apprécier plus sur la forme

Merci d'avance pour les éclaircissements sur les entorses constatées (si cela n'est pas trop demander) ^^

Bonne journée

 
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
231 poèmes Liste
16127 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
28 mars
  Publié: 10 sept 2015 à 12:13 Citer     Aller en bas de page

une très plaisante lecture

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
dandy d'Hygie

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
139 poèmes Liste
1120 commentaires
Membre depuis
29 décembre 2013
Dernière connexion
14 février
  Publié: 17 sept 2015 à 11:59 Citer     Aller en bas de page

très joli poème
Amicalement Dandy

 
Unusual

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
39 poèmes Liste
224 commentaires
Membre depuis
7 septembre 2015
Dernière connexion
27 mars 2017
  Publié: 18 sept 2015 à 02:47 Citer     Aller en bas de page

Merci mido ben et dandy d'Hygie

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 894
Réponses: 8
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Les Migrants (Tristes)
Auteur : Rosi
À bout de soufre (Autres)
Auteur : Ale
Regard (Autres)
Auteur : rené duruisseau
Ingrate fugitivité (Tristes)
Auteur : Unusual
Avant ton départ (Tristes)
Auteur : Stegobulle

 

 
Cette page a été générée en [0,0389] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.