Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 28
Invisible : 0
Total : 29
· Wilhelm
13258 membres inscrits

Montréal: 16 oct 08:50:34
Paris: 16 oct 14:50:34
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Marathon Éphémère 2018 (semaine 6) : "Un nouveau jour pour…" :: End of an age Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Amanda


Dites le avec des fleurs
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
137 poèmes Liste
535 commentaires
Membre depuis
22 avril 2018
Dernière connexion
16 octobre
  Publié: 30 juil 2018 à 03:24
Modifié:  30 juil 2018 à 13:14 par Adamantine
Citer     Aller en bas de page


END OF AN AGE *


Accoudée à la rambarde, elle hésite encore.
Alors, comme si elle avait peur de franchir le pas,
Elle s’allume la cigarette
En équilibre entre ses lèvres,
Tire une profonde bouffée
Puis incline la tête en arrière pour exhaler
Une traînée de fumée teintée de bleu
Qui danse devant son visage
Et s’effiloche dans le crépuscule de ce soir d’été
En laissant dans son sillage, une odeur mentholée.
À quelques mètres sous elle, les spots de la piscine
Projettent en réflexion, des variantes bleues et blanches
Qui nagent sur son visage.
Elle se penche légèrement.
Les cendres qui désertent sa cigarette
Tourbillonnent jusqu’à la surface
Où elles balancent entre exister encore un peu en flottant
Et sombrer immédiatement dans l’oubli.
L’horizon, ressemblant jusqu’alors à une barbe à papa à l’orange
Se fond, petit à petit dans la nuit brûlante,
Tandis que les étoiles s’éveillent une à une en autant de bougies,

Soudain, elle jette son mégot
Et, décidée, prend sa main dans la sienne.
«Viens avec moi » chuchote-t-elle.

Le guidant, elle se dirige vers la chambre,
S’arrêtant à la porte pour lui faire goûter ses lèvres à la fraise
Et déguster sa langue douce.
Puis,
Les fantasmes qui enflamment son âme
S’animent ,
S’exposent,
S’exhibent
Éclatent,
Dérivent.

C’est,
Incrustés l’un dans l’autre,
À moitié recouverts par les draps froissés trempés de sueur
Du grand lit dévasté,
Que les trouva Héméré,
Au moment où elle commença à disperser le voile céleste de la nuit.

C’était déjà demain,
C’était un nouveau jour,
La fin d’une époque innocente,
Le début d‘un autre âge.


AMANDA SMITH SKINNER

* Fin d'une époque

 
Le Poète Masqué


Bonjour/bonsoir chers amis. Merci de votre présence sur mon profil !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
116 poèmes Liste
3443 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2012
Dernière connexion
5 juillet
  Publié: 30 juil 2018 à 23:41 Citer     Aller en bas de page

Un moment de toute beauté, qui semble être une première expérience pour cette jeune femme, avec le passage vers un autre état d'elle-même…


Amitiés

  Vous pouvez prendre connaissance de mon système de versification, si vous le souhaitez (système personnel qui s'écarte des règles purement classiques).
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
144 poèmes Liste
3329 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
31 août
  Publié: 1er août 2018 à 09:44 Citer     Aller en bas de page

Comme une scène de film mais là, ce n'est pas du cinéma....Un écrit bien mené et original.
J'M !

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
Jean-Claude Glissant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
73 poèmes Liste
1503 commentaires
Membre depuis
19 avril 2013
Dernière connexion
18 septembre
  Publié: 3 août 2018 à 11:09 Citer     Aller en bas de page

La belle entrée " virile " ( volontaire ) de l'adolescence d'une femme, dans le domaine de la rencontre et du plaisir amoureux. Merci pour le partage, Amanda !

 
Amanda


Dites le avec des fleurs
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
137 poèmes Liste
535 commentaires
Membre depuis
22 avril 2018
Dernière connexion
16 octobre
  Publié: 4 août 2018 à 03:38 Citer     Aller en bas de page

Citation de Le Poète Masqué
Un moment de toute beauté, qui semble être une première expérience pour cette jeune femme, avec le passage vers un autre état d'elle-même…
Amitiés


"le passage vers un autre état d'elle-même…" On peut dire ça comme ça
5 U

Citation de Hubix-Jeee
Les temps changent, les êtres également...
Belle description d'une (re)naissance, au-delà de l'émotion palpable qui en découle et des images si réalistes...
Amitiés...
Hubix.


Disons plutôt d'une naissance; la "re" c'est pour le lendemain.
5 U

Citation de RiagalenArtem
Comme une scène de film mais là, ce n'est pas du cinéma....Un écrit bien mené et original.
J'M !


5 U That's sweet of you.

 
Amanda


Dites le avec des fleurs
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
137 poèmes Liste
535 commentaires
Membre depuis
22 avril 2018
Dernière connexion
16 octobre
  Publié: 4 août 2018 à 03:39 Citer     Aller en bas de page

Citation de Jean-Claude Glissant
La belle entrée " virile " ( volontaire ) de l'adolescence d'une femme, dans le domaine de la rencontre et du plaisir amoureux. Merci pour le partage, Amanda !


En plein dans le mille Bravo

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 576
Réponses: 5
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0400] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.