Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 28
Invisible : 0
Total : 30
· NicoNavel · ecrivaindunjour
13147 membres inscrits

Montréal: 5 déc 13:23:12
Paris: 5 déc 19:23:12
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Rivière. Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
FREDER


Essayons d'être heureux, ne serait-ce que pour donner l'exemple
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
32 poèmes Liste
219 commentaires
Membre depuis
14 novembre 2015
Dernière connexion
21 novembre
  Publié: 6 déc 2015 à 06:16
Modifié:  28 déc 2015 à 14:07 par FREDER
Citer     Aller en bas de page

Le long d'une rivière, je marche avec entrain.
Je ramasse des pierres sur le bord du chemin.

Je m'allonge par terre au pied d'un grand sapin
Et fixe la lumière, les yeux perdu au loin.

J'attends le nez en l'air un signe du destin.
Je n'ai rien d'autre à faire, mais rien ne vient...

C'est l'heure de la prière. Vers Dieu, je tends les mains.
Je garde les bras ouverts, mais rien ne vient...

J'attends qu'on me libère, plus rien ne me retient.
C'est tout ce que j'espère, mais rien ne vient...

On finit par s'y faire. Du ciel, on n'attend rien.
Le paradis, l'enfer. C'est plutôt rien.

Je ne suis pas amer. A présent, je sais bien.
De nos pauvres chimères, on en revient.

Pour ce qui m'exaspère, je n'ai que du dédain.
Tout cela m'indiffère, (et) c'est plutôt bien.

On se noie dans un verre à moitié vide ou plein.
On sait que nos misères tournent sans fin.

On traverse un désert, on n'en voit pas la fin.
Puis un jour, on se perd. Un jour, enfin.

Aujourd'hui comme hier, c'est le même refrain.
La litanie des vers ne sert à rien.

Le temps est éphémère, je reviendrai demain.
Fixerai la lumière, les yeux perdus au loin.





 
ladysatin


Ma plume est une brodeuse de mots .
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
211 poèmes Liste
4090 commentaires
Membre depuis
6 avril 2009
Dernière connexion
10 novembre
  Publié: 6 déc 2015 à 07:41 Citer     Aller en bas de page

c'est surement un clin d'oeil au chanteur poète Monsieur Stephan Eicher .....

il y a beaucoup de ses vers dans votre poème !

néanmoins c'est joli tout plein !!

lady

  Septembre ronronne aux couleurs de Charlie
FREDER


Essayons d'être heureux, ne serait-ce que pour donner l'exemple
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
32 poèmes Liste
219 commentaires
Membre depuis
14 novembre 2015
Dernière connexion
21 novembre
  Publié: 6 déc 2015 à 10:07
Modifié:  6 déc 2015 à 10:12 par FREDER
Citer     Aller en bas de page

Citation de ladysatin
c'est surement un clin d'oeil au chanteur poète Monsieur Stephan Eicher .....

il y a beaucoup de ses vers dans votre poème !

néanmoins c'est joli tout plein !!

lady



Bien vu, Lady satin.

Je n'aurai pas pu trouver (en partie) de mots aussi beaux que ceux de Philippe Djian pour définir la "désabusion" (chère à Nino Ferrer) qui m'accompagne parfois.

 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
454 poèmes Liste
22009 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
4 décembre
  Publié: 6 déc 2015 à 10:41 Citer     Aller en bas de page

Alors de parler de Nino Ferrer, j'aime bien.
Un poème que j'ai apprécié , je le partage vraiment. J'en ressens quelque chose d'étrange.
Merci FREDER
Bien amicalement ODE 31 - 17

  OM
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
150 poèmes Liste
4206 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
29 novembre
  Publié: 6 déc 2015 à 11:19 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir FREDER

"C'est l'heure de la prière vers Dieu je tends les mains" donc j'invoque Dieu et l'appelle a la rescousse puis.
"On finit par s'y faire. Du ciel on n'attend rien" effectivement c'est très souvent le cas.
Il faudrait peut-être dire comme Jacques Prévert
"Notre père qui êtes aux cieux
Restez-y
Et nous nous resterons sur la terre
Qui est quelquefois si jolie"

Amicalement
ulm47

  Poésie, la vie entière
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
51 poèmes Liste
2768 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
15 novembre
  Publié: 6 déc 2015 à 12:37 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Freder.

J'ai bien aimé ton poème ... Bien que tristounet, il est très bien écrit.
J'espère que demain sera plus joyeux ... Il y a une petite note d'espoir à la fin.
Le jour est éphémère, je reviendrai demain.
Fixerai la lumière, les yeux perdus au loin.

Merci à toi
Cidnos

 
FREDER


Essayons d'être heureux, ne serait-ce que pour donner l'exemple
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
32 poèmes Liste
219 commentaires
Membre depuis
14 novembre 2015
Dernière connexion
21 novembre
  Publié: 6 déc 2015 à 12:40 Citer     Aller en bas de page

Citation de Ulm47
Bonsoir FREDER

"C'est l'heure de la prière vers Dieu je tends les mains" donc j'invoque Dieu et l'appelle a la rescousse puis.
"On finit par s'y faire. Du ciel on n'attend rien" effectivement c'est très souvent le cas.
Il faudrait peut-être dire comme Jacques Prévert
"Notre père qui êtes aux cieux
Restez-y
Et nous nous resterons sur la terre
Qui est quelquefois si jolie"

Amicalement
ulm47



Bien observé Ulm47. Cette citation est l'une de mes préférées. D'ailleurs, coïncidence, la citation écrite sous le portrait de Mozart est justement de Jacques Prévert.

Quant à athena 38540, le chant du possible et ode 3117, merci pour vos commentaires fort appréciables.





 
ticia


petit ange qui me guide, ne m abandonne pas
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
57 poèmes Liste
1510 commentaires
Membre depuis
11 octobre 2011
Dernière connexion
22 janvier
  Publié: 7 déc 2015 à 08:17 Citer     Aller en bas de page

On n'attend rien du ciel mais il faut continuer d'espérer..
Pour ma part l'espérance me fait avancer
Très joli texte, merci à toi
Amitiés

  aime la vie même si elle te deçoit
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 769
Réponses: 7
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0528] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.