Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 31
Invisible : 0
Total : 33
· EmikoLian · thomelie 50
13078 membres inscrits

Montréal: 25 mai 05:31:37
Paris: 25 mai 11:31:37
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Là où s'enfuient les Rêves Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
305 poèmes Liste
17597 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
18 mai
  Publié: 13 déc 2015 à 11:59
Modifié:  5 mai 2016 à 02:10 par Bestiole
Citer     Aller en bas de page

Là où s'enfuient les rêves ...

Il y a des châteaux, habités de faux dieux
Qui se saoulent d'erreurs invoquant quelques sorts
Qui baisent le néant sans créer réconfort
Pendant aux tours d'ivoire des lambeaux d'adieux

Là où s'enfuient les rêves ...

La vague n'attend plus que le sable l'appelle
Elle grignote ses grains de cruelles lèvres
Chevauchée mille parts par de brûlantes fièvres
Elle pénètre l'aveu, ses fils s'entremêlent

Là où s'enfuient les rêves ...

L'espoir est à genoux, pliant sous son fardeau
Il vit décapité, sans arrêt en sanglots
Puis il parle trop fort de contes, de grelots
Passé bien trop lointain qui pèse sur son dos

Là où s'enfuient les rêves ...

Morphée n'est qu'un pantin, pendu à son théâtre
C'est que l'absurde est roi le fou s'est déplacé
Seigneur alcoolisé d'empires ressassés
Que ses supplications ont étouffé dans l'âtre

Là où s'enfuient les rêves ...

La nature a perdu, les forêts sont des tombes
Où des spectres violés par des rafales vives
S'écrient en longues plaintes, crises maladives
L'envie n'est qu'un désert, vide, d'obus de bombes

Là où s'enfuient les rêves ...

Il n'est rien que le temps n'ait point dépossédé
La gourmande faucheuse a accouché l'enfer
On voit dieu empaillé aux joies de Lucifer
Que des vampires sourds vont jusqu'à commander

Là où s'enfuient les rêves ...

Les fées sont des chimères, à l'arme aiguisée
L'horreur est à leurs doigts la magie d'autrefois
Et leurs montures sont rien que dragons grenat
Qui domptés au poison paraissent de papier

Là où s'enfuient les rêves ...

Mes mains lissent l'envie comme des draps trop vieux
Et j'ai perdu la vie, dans l'écho de tes mots
Tu avais l'univers, à tes pieds des émaux
Mais tu ne voulais rien qui ne flambe à mes yeux

Là où s'enfuient mes rêves ...

Tes pas restent gravés, ma mémoire méduse
A figé tout de toi, le bon et le mauvais
J'erre le regard froid sur ce monde défait
De rêves délaissés qui te voulaient pour muse


Là où s'enfuient mes rêves

Toutes mes larmes d'or transpercent le plafond
Car je n'existe plus, le chaos me confond



7 Mars 2006

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
200 poèmes Liste
10996 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
25 mai
  Publié: 13 déc 2015 à 13:50 Citer     Aller en bas de page

C'est violent, puissant dans les paroles ... mais qu'est-ce que c'est bien dit

J'aime beaucoup la chute.

Merci à toi

  ISABELLE
La Brune Colombe


Au jour du jugement dernier, la plume du poète pèsera plus lourd que l'épée du guerrier.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
253 poèmes Liste
3703 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2014
Dernière connexion
24 mai
  Publié: 14 déc 2015 à 09:10 Citer     Aller en bas de page

C'est puissant...

Un texte évocateur avec des tournures intenses.

La Brune Colombe

 
Vénusia

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
135 poèmes Liste
3587 commentaires
Membre depuis
25 février 2015
Dernière connexion
16 mars
  Publié: 15 déc 2015 à 13:45 Citer     Aller en bas de page

j'ai aimé tout simplement les images qui naissent sous tes mots sont superbes
belle soirée

 
saldday


Lorsque souvent au fond de mon coeur penetre comme un trait le souvenir de tes mots....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
2332 commentaires
Membre depuis
28 août 2007
Dernière connexion
16 mai
  Publié: 5 avr 2016 à 04:44 Citer     Aller en bas de page


Tout est si ....impactant !

la lecture ne laisse pas indiffèrent..où alors
on a pas compris!

Saldday

  Nous sommes le temps qui nous reste.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1762
Réponses: 4
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]
Poèmes de l'année 2015
Décerné le 3 avril 2016
12e position dans le choix des membres.

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0448] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.