Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 32
Invisible : 0
Total : 33
· Cioran
13205 membres inscrits

Montréal: 19 sept 05:13:31
Paris: 19 sept 11:13:31
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Lettre n'a que lui Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Elodie Daraut

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
118 poèmes Liste
619 commentaires
Membre depuis
20 août 2011
Dernière connexion
9 septembre
  Publié: 17 oct 2014 à 11:22
Modifié:  7 déc 2014 à 22:29 par Elodie Daraut
Citer     Aller en bas de page

Tout le ciel est gris, tout le sol est vert
le soleil a lui, le monde a la mer

et moi sans regret dans l'oubli des arches
je vais et je vais, je marche et je marche

Le soleil est vert, tout le sol est gris

tout le marbre est vert qu'importe où je suis

et l'âme et la chair et l'Homme et la vie
l'amour et la mer, la mort et l'ennui

Tout le ciel est guerre, tout le sol est cri
le soleil a l'air, le monde a l'ennui

Qu'importe si j'erre, un jour, aujourd'hui
soufflée par la mer, moquée par la Nuit

Il pleut, il se perd, le soleil a lui
le soleil a l'air, et l'être s'enfuit

Tout le ciel éclair sur le sol écrit
l'océan ces vers, Lettre n'a que lui

je vais où tu vas, je marche où tu marches
tromper ton enduis dans l'oubli des Arsch

Qu'importe si j'erre, un jour, aujourd'hui
déchet de ta chair, gravier de ta Nuit

Il pleut, il se perd, le soleil a lui
toi tu avais l'air, Lettre n'a que lui

Tes pas sans regret dans l'oubli des arches
cherche l'éphémère, le monde a ses lâches

Le soleil est vert, tout le sol est gris
toute ta lumière l'ombre la poursuit

Le soleil est vier un peu comme ta vie
coule les rivières, Lettre n'a que lui

et moi sans repère dans tout ce qu'il gâche
je vais, je me perds, je marche et je marche

  ⠨⠺⠓⠕ ⠙⠑⠑⠍
Axior


Fais ce que tu dis mais ne dis pas ce que tu fais.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
12 poèmes Liste
50 commentaires
Membre depuis
25 septembre 2014
Dernière connexion
29 janvier 2015
  Publié: 17 oct 2014 à 12:01 Citer     Aller en bas de page

Quel rythme ! J'adore ce style qui nous accompagne tout du long à travers des images très suggestives ...
...mais qu'est-ce que je suis en train de faire ? Honte à moi ! Commenter un texte comme celui-là qui ne demande qu'à être savouré en silence.

  L'homme libre est celui qui peut choisir sa geôle.
La Brune Colombe


Au jour du jugement dernier, la plume du poète pèsera plus lourd que l'épée du guerrier.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
257 poèmes Liste
3707 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2014
Dernière connexion
18 septembre
  Publié: 17 oct 2014 à 12:16 Citer     Aller en bas de page

Moi aussi j'ai beaucoup aimé le rythme de ce poème, ainsi que ses images.

un grand bravo


amitiés,
La Brune Colombe

 
Elodie Daraut

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
118 poèmes Liste
619 commentaires
Membre depuis
20 août 2011
Dernière connexion
9 septembre
  Publié: 17 oct 2014 à 13:32 Citer     Aller en bas de page

merci à tous les trois.

  ⠨⠺⠓⠕ ⠙⠑⠑⠍
Chris-Charmeur


Don't wake me up !...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
14 poèmes Liste
7521 commentaires
Membre depuis
24 juillet 2012
Dernière connexion
10 novembre 2018
  Publié: 17 oct 2014 à 22:45
Modifié:  18 oct 2014 à 15:23 par Chris-Charmeur
Citer     Aller en bas de page

Lettre n'a que lui.... Un anagramme ?... (à un accent circonflexe près...)...

Pour les vers en deux rimes... Chapeau !...




C'est Bernadette en avatar ?... Par curiosité je demande...

  Tous les textes sont déposés à la SGDL...
God bless you !...
Bethsabée Mucho

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
29 poèmes Liste
1208 commentaires
Membre depuis
24 novembre 2013
Dernière connexion
19 août
  Publié: 18 oct 2014 à 01:04
Modifié:  18 oct 2014 à 01:04 par Bethsabée Mucho
Citer     Aller en bas de page

A cette lecture, j'entends parfaitement toutes les nuances des valses tristes de Chopin.
C'est beau, c'est sensible, et mille choses encore....
Et puis, de toute façon, je suis une inconditionnelle de vos écrits, chère Datura.

Bergamote

 
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14981 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
11 septembre
  Publié: 18 oct 2014 à 16:23 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir Datura,

Merci pour ce très beau partage sensible de tes émotions !


Mes amités

Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
444 poèmes Liste
8618 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
19 septembre
  Publié: 19 oct 2014 à 13:47 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir,
J'aime beaucoup ce texte et son rythme, comme le souligne mes camarades poètes.
Encore plus, j'aime le fonds que l'aire effraie, poussant des cries d'orfraie, au hasard, hagard des déambulations de gare.

Catherine

 
Amandarine


De l'aube claire jusqu'à la fin du jour...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
204 poèmes Liste
3866 commentaires
Membre depuis
24 mars 2006
Dernière connexion
15 novembre 2018
  Publié: 4 nov 2014 à 19:20 Citer     Aller en bas de page

Tu as l'air et la manière !

Au plaisir de te lire encore




 
Strahlensohn

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
60 poèmes Liste
24 commentaires
Membre depuis
29 avril 2010
Dernière connexion
7 mars 2017
  Publié: 24 oct 2016 à 15:50 Citer     Aller en bas de page

Je quitte ce site trois ans, et revenu par une inspiration de clair de lune, tu es toujours là, prêtresse de la verse et du gros temps qui passe. Mes hommages

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1352
Réponses: 9
Réponses uniques: 9
Listes: 2 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0521] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.