Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 22
Invisible : 0
Total : 23
· josette
13210 membres inscrits

Montréal: 22 sept 00:19:19
Paris: 22 sept 06:19:19
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Autres poèmes :: Scottsboro boys Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
173 poèmes Liste
4548 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
21 septembre
  Publié: 27 oct 2014 à 00:41
Modifié:  23 déc 2014 à 18:26 par In Poésie
Citer     Aller en bas de page



A la mémoire de Clarence Norris



Scottsboro boys


Un train dévale dans leur nuit, ombres plus qu'ombre, neuf oisillons noirs les ailes coupées pour la vie.

Enfants encore, exposés ils n'ont que l'espoir des décombres, sombres débris en des mains déchirantes.

L'iniquité les cloue sur la plage des ignobles naufrages, inconsistance du sable blanc, arène qui rend l'obscur plus visible. Nuit sur la nuit, l'horizon au sommet de noir est barré.

Écorché du mensonge. La neige couvre tout, de maux blancs plus lourds que l'espoir, la neige coutumière séparatrice.

Les femmes sont légères et n'ont des paroles que de vent, blizzard glacial, et leur blancheur fait un glacis d'évidences. Les proies esseulées s'effondrent sous leur poids.

Le droit a ployé sous l'éclair. L'injustice du clan a retrouvé son lit d'effroi et les draps blancs de l'ignominie.

Est-ce que la nuit sera toujours victime de la lueur des étoiles filantes ? Et aux regards de craie le coin tranchant de la mort une simple blessure ?

Les mains de fer, lavées entre elles, scellent des barreaux de mer glacée sur les vies clouées au chevalet rouge, du Sud et du sang, odieuse boussole des amers d'horreur.

-------

Pour en savoir plus sur le procès dit des "Scottsboro boys" (en anglais) :
Scottsboro boys trial

  La vie commence à chaque instant.
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
231 poèmes Liste
15606 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
21 septembre
  Publié: 27 oct 2014 à 10:26 Citer     Aller en bas de page

bienvenue toscano
agréable lecture

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14981 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
11 septembre
  Publié: 30 oct 2014 à 22:56 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir Toscano,

Merci de ce partage sur ces condamnations et ces procès aux Etats-Unis.


Mes amitiés
Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
173 poèmes Liste
4548 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
21 septembre
  Publié: 31 oct 2014 à 12:51
Modifié:  31 oct 2014 à 12:52 par In Poésie
Citer     Aller en bas de page

Ce procès aura fait couler beaucoup d'encre aux USA. Il a surtout servi à ce que des jurés noirs soient invités. Lors de ce procès, un juré noir avait été fermement refusé par la défense, qui finalement a été obligée de l'accepter. C'était un procès arrangé, Clarence Norris a fait 43 ans de prison, pour être gracié à titre posthume... Et on parle d justice ?

La croix de sang, c'est le drapeau de l'Alabama, où le Ku-Klux-Klan existe toujours, même s'il est interdit...

Merci de votre passage, sur cette poésie peut-être un peu trop sérieuse.

Poétiquement, Toscano

  La vie commence à chaque instant.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 452
Réponses: 3
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0333] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.