Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 27
Invisible : 0
Total : 28
· Korchi saad
13259 membres inscrits

Montréal: 16 oct 18:09:03
Paris: 17 oct 00:09:03
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Poèmes par thèmes : Marathon Éphémère 2018 (semaine 8) : "Nous ne vieillirons pas ensemble" :: Illusions Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Amanda


Dites le avec des fleurs
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
137 poèmes Liste
535 commentaires
Membre depuis
22 avril 2018
Dernière connexion
16 octobre
  Publié: 13 août 2018 à 06:57 Citer     Aller en bas de page


ILLUSIONS


Pour lui…
Elle a vogué sur des mers versatiles
Et marché dans des landes fossiles.
Elle a
Oublié le froid antalgique,
Crépité dans des pluies ignifuges,
Flashé sous des éclairs stroboscopiques
Grondé avec les tonnerres du déluge.
Elle s’est perdue au grand jour, en été,
Dans des villes fertiles
Pour renaître l'hiver dans l'obscurité
De déserts hémophiles

En côtoyant la guerre,
Elle a vaincu la douleur,
Terrassé toutes les peurs
Mais bu les plus sombres sangs de la terre.

Elle a dormi
Dans la boue de chemins de traverse,
Sous des ponts,
Dans la neige
En n'ayant pour tout lit
Qu'un peu de paille
Et ce grand amour
Son amour…
Enfin…
Ce qu’elle croyait être son amour.

Illusion!

Qu'était ce mec, là, dans son cœur?
Un mensonge.

Alors, elle a réglé ses comptes,
Réappris à écouter les silences
Et enfoui le passé sous une pierre tombale.


AMANDA SMITH SKINNER


 
Jean-Claude Glissant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
73 poèmes Liste
1503 commentaires
Membre depuis
19 avril 2013
Dernière connexion
18 septembre
  Publié: 16 août 2018 à 08:20 Citer     Aller en bas de page

Lorsque l'on réalise que l'on a été tenu par une illusion un bon bout de temps de notre vie, cela nous mène t-il à une " mort " certaine ?

 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
448 poèmes Liste
21906 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
31 août
  Publié: 16 août 2018 à 09:53 Citer     Aller en bas de page

De tout mensonge, on arrive à réagir et à composer un poème surprenant mais tellement fort que personnellement j'ai adhéré au sens de tes mots.
Bien amicalement ODE 31 - 17

  OM
Amanda


Dites le avec des fleurs
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
137 poèmes Liste
535 commentaires
Membre depuis
22 avril 2018
Dernière connexion
16 octobre
  Publié: 17 août 2018 à 07:01 Citer     Aller en bas de page

Citation de Jean-Claude Glissant
Lorsque l'on réalise que l'on a été tenu par une illusion un bon bout de temps de notre vie, cela nous mène t-il à une " mort " certaine ?


Non, mais tu dois prendre une grande claque.
5 U

Citation de ode3117
De tout mensonge, on arrive à réagir et à composer un poème surprenant mais tellement fort que personnellement j'ai adhéré au sens de tes mots.
Bien amicalement ODE 31 - 17


Rassures toi, c'est pas du vécu c'est que le fruit de mes neurones entremêlés sous mon scalp.
5 U

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 456
Réponses: 3
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0205] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.