Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 28
Invisible : 0
Total : 28
13259 membres inscrits

Montréal: 16 oct 18:12:41
Paris: 17 oct 00:12:41
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Quatrième rencontre autour du rondeau : métrique libre :: Lo fin'amor Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Amanda


Dites le avec des fleurs
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
137 poèmes Liste
535 commentaires
Membre depuis
22 avril 2018
Dernière connexion
16 octobre
  Publié: 22 août 2018 à 06:12 Citer     Aller en bas de page


LO FIN’AMOR


Au temps des chevaliers, l’amour était courtois
Respect, délicatesse étaient de bon aloi
Pour courtiser sa mie à l’ombre des feuillages.
Seigneurs et nobliaux en avaient l’apanage
Mais, lorsqu’ils guerroyaient, fiers sur leur palefroi,

Juste avant de partir, pour tout premier exploit,
Ils encageaient icelle en ceinture d’effroi.
Respect, délicatesse étaient fort en usage
Au temps des chevaliers.

Les troubadours chantaient, jusque dans les tournois
La Dame Suzeraine mais, comme il se doit,
Pour déflorer vilaine au soir du mariage
Baron faisait alors, valoir droit de cuissage.
Respect, délicatesse avaient gueule de bois
Au temps des chevaliers.


AMANDA SMITH SKINNER



Lo fin’amor: l’amour courtois en occitan

 
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
287 poèmes Liste
5083 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
14 octobre
  Publié: 22 août 2018 à 10:35 Citer     Aller en bas de page

Il y a un fond de vérité qui me plait bien...

Yvon

  YD
De Margotin


savoir bien faire! Sans le poète la plume n'a pas de sens. Sans critique le poète ne vit pas.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
67 poèmes Liste
2414 commentaires
Membre depuis
4 janvier 2016
Dernière connexion
16 octobre
  Publié: 22 août 2018 à 11:34 Citer     Aller en bas de page

J'apprécie la vérité de ce rondeau.

Bonne sourée

  “Élève tes mots doux et tendres. Pas la voix! c'est la pluie, qui fait grandir les plantes, pas le tonnerre. ”
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
206 poèmes Liste
11343 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
16 octobre
  Publié: 23 août 2018 à 03:04 Citer     Aller en bas de page

Comme c'est bien dit !

merci à toi

  ISABELLE
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
752 poèmes Liste
22130 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
16 octobre
  Publié: 23 août 2018 à 06:40 Citer     Aller en bas de page

On voit bien que tu es forte en histoire.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
DeviousF
Impossible d'afficher l'image
Aimes toi et les autres t'aimeront.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
34 poèmes Liste
169 commentaires
Membre depuis
5 mars 2018
Dernière connexion
22 juillet
  Publié: 23 août 2018 à 09:50 Citer     Aller en bas de page

Forte en histoire et de plus en plus experte en rondeau !

  Plume déviante
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
102 poèmes Liste
5069 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
13 octobre
  Publié: 25 août 2018 à 03:55 Citer     Aller en bas de page

Drôle de pièce où l'amour courtois s'épile puis s’efface.
Joli texte

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
144 poèmes Liste
3329 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
31 août
  Publié: 26 août 2018 à 03:47
Modifié:  26 août 2018 à 04:03 par RiagalenArtem
Citer     Aller en bas de page

Beau "Trobar", on s'y croirait presque ..
( le Moyen-âge surtt avant la fin XIIième siècle, n'est pas un temps de ténèbres et il a beaucoup de lumières, de créations et aussi d'insolences. Il est pétri de paradoxes ms bon, moi j'aime...).
Tu as p-ê lu Chrétien de Troyes et son "Delectatio Morosa" entre autres ou faire quelques recherches par que tu es pil-poil dans le style d'avant les cantilènes....

Pis on n'oubiera pes les femmes-auteur, comme Marie de France et surtt Christine de Pizan qui laisse une oeuvre considérable et qui faisant fi des critiques valait bien les chevaliers : " Certains disent que ce sont des clercs ou des religieux qui les écrivent pour toi, et qu’ils ne pourraient pas venir d’un esprit féminin. Mais ce sont les ignorants qui disent cela, car ils ne connaissent pas les écrits qui mentionnent tant de femmes de valeur, plus savantes que toi et cultivées, parfois même prophètes, qui ont vécu au temps passé…"
Bah, j'ai fait tro long - sorry_ ms tjrs en mode rapide....; -)....

...Bravo pour avoir relévé le gant...
et Spassibo ! : -)

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
Amanda


Dites le avec des fleurs
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
137 poèmes Liste
535 commentaires
Membre depuis
22 avril 2018
Dernière connexion
16 octobre
  Publié: 27 août 2018 à 05:16 Citer     Aller en bas de page

Citation de Y.D
Il y a un fond de vérité qui me plait bien...
Yvon



Citation de De Margotin
J'apprécie la vérité de ce rondeau.
Bonne sourée


5 u pour vos commentaires qui se rejoignent

Citation de Maschoune
Comme c'est bien dit !
merci à toi


Ravie par ton commentaire.
Un post "élogieux" sous mes poèmes, de la part d'un membre de l'équipe de gestion... je vais vite faire une capture d'écran.
5 U

 
Amanda


Dites le avec des fleurs
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
137 poèmes Liste
535 commentaires
Membre depuis
22 avril 2018
Dernière connexion
16 octobre
  Publié: 27 août 2018 à 05:27 Citer     Aller en bas de page

Citation de Aude Doiderose
On voit bien que tu es forte en histoire.


Je ne t'arrive pas à la cheville.

Citation de DeviousF
Forte en histoire et de plus en plus experte en rondeau !


À partir du moment où tu rimailles un peu tu peux utiliser n'importe quel papier d'emballage pour présenter tes vers.
Alors experte? Surtout pas du rondeau que je trouve très chiant à lire avec ses répétitions.
5 U

Citation de Lacase
Drôle de pièce où l'amour courtois s'épile puis s’efface.
Joli texte


Drôle comme une ceinture de chasteté côté pile et côté face.
5 U

 
Amanda


Dites le avec des fleurs
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
137 poèmes Liste
535 commentaires
Membre depuis
22 avril 2018
Dernière connexion
16 octobre
  Publié: 27 août 2018 à 05:39 Citer     Aller en bas de page

Citation de RiagalenArtem
Beau "Trobar", on s'y croirait presque ..
( le Moyen-âge surtt avant la fin XIIième siècle, n'est pas un temps de ténèbres et il a beaucoup de lumières, de créations et aussi d'insolences. Il est pétri de paradoxes ms bon, moi j'aime...).
Tu as p-ê lu Chrétien de Troyes et son "Delectatio Morosa" entre autres ou faire quelques recherches par que tu es pil-poil dans le style d'avant les cantilènes....

Pis on n'oubiera pes les femmes-auteur, comme Marie de France et surtt Christine de Pizan qui laisse une oeuvre considérable et qui faisant fi des critiques valait bien les chevaliers : " Certains disent que ce sont des clercs ou des religieux qui les écrivent pour toi, et qu’ils ne pourraient pas venir d’un esprit féminin. Mais ce sont les ignorants qui disent cela, car ils ne connaissent pas les écrits qui mentionnent tant de femmes de valeur, plus savantes que toi et cultivées, parfois même prophètes, qui ont vécu au temps passé…"
Bah, j'ai fait tro long - sorry_ ms tjrs en mode rapide....; -)....

...Bravo pour avoir relévé le gant...
et Spassibo ! : -)


C'était peut-être pas un temps de ténèbres comme tu dis mais aux lumières de cette époque je préfère la bonne fée électricité d'aujourd'hui?
Elle, au moins, permet de vulgariser les connaissances.
Marie de France et Christine de Pizan connais pas.
Mais ce que tu dis confirme bien ce que je pense de lo fin'amor... réservé aux mecs.
et Pas si beau.

 
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
144 poèmes Liste
3329 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
31 août
  Publié: 27 août 2018 à 11:27
Modifié:  27 août 2018 à 11:29 par RiagalenArtem
Citer     Aller en bas de page

[citation=Amanda
C'était peut-être pas un temps de ténèbres comme tu dis mais aux lumières de cette époque je préfère la bonne fée électricité d'aujourd'hui?
Encore faut-il l'avoir à tous les étages....^^
Elle, au moins, permet de vulgariser les connaissances
Autant dire encourager la paresse...thks pour l'occis-more
.
Marie de France et Christine de Pizan connais pas.
Mais ce que tu dis confirme bien ce que je pense de lo fin'amor... réservé aux mecs.
et Pas si beau.

Sexiste !

[/citation]

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
Amanda


Dites le avec des fleurs
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
137 poèmes Liste
535 commentaires
Membre depuis
22 avril 2018
Dernière connexion
16 octobre
  Publié: 29 août 2018 à 06:46 Citer     Aller en bas de page

Citation de RiagalenArtem
[citation=Amanda
C'était peut-être pas un temps de ténèbres comme tu dis mais aux lumières de cette époque je préfère la bonne fée électricité d'aujourd'hui?
Encore faut-il l'avoir à tous les étages....^^
Elle, au moins, permet de vulgariser les connaissances
Autant dire encourager la paresse...thks pour l'occis-more
.
Marie de France et Christine de Pizan connais pas.
Mais ce que tu dis confirme bien ce que je pense de lo fin'amor... réservé aux mecs.
et Pas si beau.

Sexiste !


Sexiste? peut-être! Ça ne me dérange pas.
Je voulais simplement dire que, malgré la place qu'on veut bien donner à la femme (de la noblesse) dans les récits à cette époque, dans les faits, elle était placée au même niveau que l'animal de compagnie, et ses "maitres" la considéraient comme incapable de réaliser quoi que ce soit.
La preuve.
Les deux écrivaines que tu cites ont vu la réalité de leur œuvre contestée puisque ce serait, des clercs ou des religieux qui les auraient écrites.
Une femme n'ayant ni l'esprit, ni l'intelligence pour le faire. (dixit toi-même)

5 U

 
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
144 poèmes Liste
3329 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
31 août
  Publié: 2 sept 2018 à 14:34
Modifié:  2 sept 2018 à 14:49 par RiagalenArtem
Citer     Aller en bas de page

Sexiste? peut-être! Ça ne me dérange pas.
Moi, si, la haine me dérange...Et puis, la valeur d'un être humain dépasse la théorie des genres. Je me base sur le courage, l'intelligence, la bonté, et tant d'autres qualités que se partagent le féminin/masculin à égales proportions. Les pires défauts aussi...ms cela est un autre débat.

Je voulais simplement dire que, malgré la place qu'on veut bien donner à la femme (de la noblesse) dans les récits à cette époque, dans les faits, elle était placée au même niveau que l'animal de compagnie, et ses "maitres" la considéraient comme incapable de réaliser quoi que ce soit.
La preuve.
Les deux écrivaines que tu cites ont vu la réalité de leur œuvre contestée puisque ce serait, des clercs ou des religieux qui les auraient écrites.
"Une femme n'ayant ni l'esprit, ni l'intelligence pour le faire. (dixit toi-même)"
Faux ! Je n'ai jamais rien dit de tel...au contraire, en mettant en avant C. de P. (pour laquelle j'ai un grande admiration). Et puisque tu ne lis pas je remets une partie de mon posting :
"qui (soit, Christine de Pizan) faisant fi des critiques valait bien les chevaliers : [b]" Certains disent que ce sont des clercs ou des religieux qui les écrivent pour toi, et qu’ils ne pourraient pas venir d’un esprit féminin. Mais ce sont les ignorants qui disent cela, car ils ne connaissent pas les écrits qui mentionnent tant de femmes de valeur, plus savantes que toi et cultivées, parfois même prophètes, qui ont vécu au temps passé…"[/b]...Et note les guillemets car c'est un des ses défenseurs contemporains qui "parle" en citant les "haineux" et s'adressant à l'un d'entre eux "que toi". (j'ai pas le nom sous le coude mais ce n'est pas sur "wiki" que je trouve ma documentation)...BTW fed up de faire des explications de textes...

5 U

Salut...(spassibo en russe voulant dire "merci"...)

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
Amanda


Dites le avec des fleurs
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
137 poèmes Liste
535 commentaires
Membre depuis
22 avril 2018
Dernière connexion
16 octobre
  Publié: 2 sept 2018 à 17:10
Modifié:  2 sept 2018 à 17:12 par Amanda
Citer     Aller en bas de page

Citation de RiagalenArtem

Moi, si....

Salut...(spassibo en russe voulant dire "merci"...)



C'est ton problème. Pas le mien.
Et puis, t'es pas obligé de crier, je ne suis pas sourde.

Proshchay!

 
Amanda


Dites le avec des fleurs
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
137 poèmes Liste
535 commentaires
Membre depuis
22 avril 2018
Dernière connexion
16 octobre
  Publié: 10 oct 2018 à 08:16 Citer     Aller en bas de page

Citation de Shovnigorath
Belle dénonciation pour dénoncer les abus du pouvoir et l’incongruite Des faits.

Merci Amanda j’ai beaucoup aimé

Sylvain



Quand on voit les différents scandales actuels "mettant en scène" des mecs de pouvoir exerçant un droit de cuissage, on peux se dire qu'il y a eu peu d'évolution depuis 600ans.

5 U

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 544
Réponses: 15
Réponses uniques: 8
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0440] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.