Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 5
Invités : 62
Invisible : 0
Total : 67
· doux18 · Naej
Équipe de gestion
· Adamantine · Bestiole · Catwoman
13159 membres inscrits

Montréal: 18 août 13:35:20
Paris: 18 août 19:35:20
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: D'un monde à l'aube... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
(...) Cet utilisateur est un membre privilège

Impossible d'afficher l'image
De deux choses Lune.. l'autre c'est le soleil... (Prévert)
   
Statut: Hors ligne
Statistiques de l'utilisateur
253 poèmes Liste
12928 commentaires
Membre depuis
24 mai 2005
Dernière connexion
4 novembre 2009
  Publié: 2 oct 2008 à 12:56
Modifié:  22 août 2009 à 19:56 par (...)
Citer     Aller en bas de page


Il est venu d'un temps où tout n'est que lumière
Où le rêve profond se vit les yeux ouverts
Où la nature avide
Boit l'eau de la rivière
Nidifie dans son lit
Les galets roux coulant sur sa tresse de lierre

Il est venu d'un temps où sa larme aux paupières
Enfantait l'autre monde
Tel qu'il m'était promis
Sa candeur angélique et ses cheveux gigogne
Chaque boucle sertie dans une autre plus fine
Le jais de sa toison
Sa bouche palissandre
Il est venu d'un temps
Frisé de goémons

Il marchait sur les flots d'épines millénaires
Oubliant le brasier qui calcinait ses pas
Il dégriffa sa main
Comme un semeur espère
Dessiner l'avenir dans les champs de colza

Et c'est d'un grain mûri à l'aube d'un hasard
Que son coeur s'accrocha, au mien, bourgeon timide
Me grandit de sa vie
Prit mon âme en ses rives
Il est venu d'un temps
Pour étirer le mien


© AD


  Si l'amour s'écrivait avec des grains de sable, j'en écrirais des plages et des plages...
chimay Cet utilisateur est un membre privilège



Méfiez-vous du premier mouvement, il est toujours généreux. (Charles-Maurice de Talleyrand-Perigord)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
254 poèmes Liste
5027 commentaires
Membre depuis
12 août 2002
Dernière connexion
23 avril
  Publié: 2 oct 2008 à 12:59 Citer     Aller en bas de page

un de mes préférés de toi, et ce n'est pas peu dire

  La musique danse, la poésie chante
Didier
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
80 poèmes Liste
2466 commentaires
Membre depuis
12 janvier 2005
Dernière connexion
18 août
  Publié: 2 oct 2008 à 12:59
Modifié:  2 oct 2008 à 13:00 par Didier
Citer     Aller en bas de page

Vraiment beau ; inspiré.
Bravo à ton âme,
Didier

 
clovis67
Impossible d'afficher l'image
On transforme sa main en la mettant dans une autre. (P. Eluard)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
5170 commentaires
Membre depuis
5 août 2008
Dernière connexion
8 août 2013
  Publié: 2 oct 2008 à 13:07 Citer     Aller en bas de page

très beau poème... merci pour le partage de cette lecture ......

Il est venu d'un temps où tout n'est que lumière
Où le rêve profond se vit les yeux ouverts

..... merveilleuse clarté de cette image ......

Amitiées

Pierre

  vivre sans espoir, c'est cesser de vivre (Dostoïevski)
MARIEPROSE
Impossible d'afficher l'image
Les paroles s'envolent, les écrits restent...ADAGE TRADUIT DU LATIN
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
77 poèmes Liste
1656 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2006
Dernière connexion
15 février
  Publié: 2 oct 2008 à 13:22 Citer     Aller en bas de page



Il y a tellement de transparence...le coeur à découvert!


Plus que touchée!...


Marie.

  Je suis, tu es, nous sommes Poésie!
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice

Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
305 poèmes Liste
17682 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
18 août
  Publié: 2 oct 2008 à 13:37
Modifié:  2 oct 2008 à 13:37 par Bestiole
Citer     Aller en bas de page

whaou

pour les émotions, les images, la structure, bref

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Lunastrelle Cet utilisateur est un membre privilège



A chaque souffle s'accorde un vagabond
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
359 poèmes Liste
20740 commentaires
Membre depuis
6 avril 2006
Dernière connexion
7 avril
  Publié: 2 oct 2008 à 14:14 Citer     Aller en bas de page

J'aurai pas du lire... Aaaah snif tu m'as foutu de la vapeur d'eau sur les prunelles...


  Je suis comme ce temps que l'on ne remonte pas : décalée et détraquée.
Eliawe Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
8937 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2007
Dernière connexion
29 mai 2018
  Publié: 2 oct 2008 à 14:38 Citer     Aller en bas de page

Une petite merveille.

Il a tout, celui-là.

Merci.

 
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
12 poèmes Liste
23520 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
13 mai
  Publié: 2 oct 2008 à 16:17 Citer     Aller en bas de page

Il marchait sur les flots d'épines millénaires
Oubliant le brasier qui calcinait ses pas
Il dégriffa sa main
Comme un semeur espère
Dessiner l'avenir dans les champs de colza


merci !


james

  Membre de la Société des poètes Français.
Ashimati

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
325 poèmes Liste
7259 commentaires
Membre depuis
3 août 2008
Dernière connexion
14 août
  Publié: 2 oct 2008 à 17:46 Citer     Aller en bas de page

Je me suis retrouvé hors du temps, durant cette lecture.
Poème de grande douceur, ou les mots m'ont transportés
Amitiés
Thierry

 
angetine au sol


J'ai juste rêver un jour que je pouvais rêver pour de vraie.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
195 poèmes Liste
3034 commentaires
Membre depuis
22 mars 2005
Dernière connexion
4 août 2016
  Publié: 2 oct 2008 à 17:58 Citer     Aller en bas de page

ta plume a eu un effet surprenant sur moi!! je ne sais comment le décrire si peut être comme le vent dans les grandes prairies!! ils secouent tout sur sont passage et quand il repart, les herbes sont chamboulés et attendent la prochaine bourrasque!!

bravo

amitié tendre

angetine au sol

  Le parfum subsiste toujours au creux de la main qui offre la rose
bekrimation


Celui dont le visage ne brille pas ne sera jamais une étoile
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
45 poèmes Liste
929 commentaires
Membre depuis
1er mai 2008
Dernière connexion
1er octobre 2018
  Publié: 2 oct 2008 à 20:01
Modifié:  2 oct 2008 à 20:02 par bekrimation
Citer     Aller en bas de page

Poème sublime de beauté tant ta plume prend les émotions à la racine du coeur pour délivrer ces mots à la pureté bien étonnante.
C'est le premier que je lis de toi, je risque de devenir Fan.
Merci, pour ce merveilleux écrit dont les mots semblent tout droit jaillir du coeur :

Il marchait sur les flots d'épines millénaires
Oubliant le brasier qui calcinait ses pas
Il dégriffa sa main
Comme un semeur espère
Dessiner l'avenir dans les champs de colza

Et c'est d'un grain mûri à l'aube d'un hasard
Que son coeur s'accrocha, au mien, bourgeon timide
Me grandit de sa vie
Prit mon âme en ses rives
Il est venu d'un temps
Pour étirer le mien

Bekri

  J’ai des cheveux qui blanchissent à vue,Des rides qui racontent toutes les guerres,Et je crie … et j’appelle : Je voudrais joindre Une femme inconnue et que J’aime
Hassan
Impossible d'afficher l'image
La mort se borne à Golgotha.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
517 poèmes Liste
5407 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2006
Dernière connexion
22 octobre 2018
  Publié: 2 oct 2008 à 20:04 Citer     Aller en bas de page

Oui, du coeur vraiment Becri ... tu as bien dit.

Merci, poétesse, de ce plat bien épicé.

Poétiquement, ton lecteur

 
Alponse BLAISE. Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
300 poèmes Liste
15480 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
18 août
  Publié: 3 oct 2008 à 12:44 Citer     Aller en bas de page

J'ai eu un petit coup au coeur et un larme à l'oeil, je l'adore, il est superbe....il va aller dans mon cocon douillet de favori....
Alex

 
Nuages


Rien n'est sérieux pour l'esprit; tout peut le devenir pour le coeur. (J. Rostand)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
92 poèmes Liste
3654 commentaires
Membre depuis
15 février 2004
Dernière connexion
10 février
  Publié: 7 oct 2008 à 08:43 Citer     Aller en bas de page

S' il m'est permis de choisir la plus belle plume que je connaisse, je te le dis sans détour tu es élue.

Une merveille tout simplement, ne rien dire, juste laisser les mots, les images, et la musique se glisser au plus profond de notre etre...
Bravo, mille bravos
Te quiero Amiga

Eve

  N
Racyne


Cacher son âge c'est effacer ses souvenirs.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
15 poèmes Liste
199 commentaires
Membre depuis
8 octobre 2008
Dernière connexion
30 décembre 2010
  Publié: 13 oct 2008 à 16:56 Citer     Aller en bas de page

Merci pour ce joli moment de lecture...

  Sait-on vraiment qui on est ? L’essentiel est le plaisir de se découvrir.
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
98 poèmes Liste
4988 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
18 août
  Publié: 2 nov 2008 à 16:06 Citer     Aller en bas de page

Je voudrais disserter après un tel poème
Mais je ne le peux pas
C'est beau,
Une larme à l'oeil
"la piel de gallina"
et je reste sans voix.
Merci

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
(...) Cet utilisateur est un membre privilège

Impossible d'afficher l'image
De deux choses Lune.. l'autre c'est le soleil... (Prévert)
   
Statut: Hors ligne
Statistiques de l'utilisateur
253 poèmes Liste
12928 commentaires
Membre depuis
24 mai 2005
Dernière connexion
4 novembre 2009
  Publié: 9 déc 2008 à 08:00
Modifié:  9 déc 2008 à 08:58 par (...)
Citer     Aller en bas de page

Chimay... pour le un.. (qui se voudra unique) .. merci mon Maître...

------

C'est moi qui te remercie Didier..

------

Tu l'as éclairée davantage par ton passage Pierre.. Merci beaucoup..

------

Le joli mot que transparence Marie... Mes mercis ne le sont pas pour toi...

------

Merci Vinie.. (mais il n'y a aucune structure pourtant ))


------

(en ses rêves aussi Marion)... Merci mademoiselle..

------

(Ben alors ne le lis pas Justine ).. merci tit papillon..

------

Je sais pas ce que c'est le tout.. et la merveille vient de ton passage VermeillEliawe... (merci très)

------

Je me tairai donc après t'avoir remercié L'INSOUMISE...

------

C'est à moi de te remercier James..

------

C'est exactement ça Ristretto.. L'éternité... Merci à toi de l'avoir décelée...

------

Le seul prodige qui pourrait apparaître est celui de l'amour Dominique.. aucun autre.. merci de ton passage..

------

C'est peut-être le temps qui n'existe pas quand l'amour prend sa place... Merci beaucoup Thierry..

------

Wouah, angetine, je ne pensais pas qu'une tempête soulèverait ton commentaire de telles sensations.. plus que cet humble texte en voulait laisser paraître.. Merci tit clown...

------

D'où les tirer sinon Bekri ? Elles ne peuvent provenir que de cette source-là.. C'est moi qui te remercie, beaucoup..

------

Voilà Frantz.. tout simplement.. Merci à toi..

------

C'est un peu beaucoup demon..
Pensons à celui qui l'a fait revivre (il vient de lui le vol).. merci demoiselle...

------

C'est trop gentil Alex, tu m'en vois énormément touchée..
Merci beaucoup...

------

Octobre..
Oui..
Oui..
Alors (c'est moi merci )
Merci vous..

------

(bip bip.. c'paske tu es toujours en manque d'objectivité ma beauté)... Te quiero tambien.. Muchas gracias y mil besos...

------

La lumière est venu de lui... avec l'aube... Merci beaucoup JULLIAN, touchée par ton passage..

------

Trop gentil Katia, je te remercie vraiment..

------

Ce moment te dit merci Racyne..

------

Je reprends mon souffle pour te remercier à mon tour Yves... j'ai aimé voir ton grain sillonner ma page..

------

Sans voix nous resterons donc Lacase.. car je ne sais te dire d'autre qu'un grand merci ...


Et encore un grand merci à vous tous....

  Si l'amour s'écrivait avec des grains de sable, j'en écrirais des plages et des plages...
Daphn


Laisse moi croquer ton coeur... de pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
23 poèmes Liste
638 commentaires
Membre depuis
11 novembre 2008
Dernière connexion
29 novembre 2011
  Publié: 10 déc 2008 à 01:53 Citer     Aller en bas de page

Tout a déjà été dit, ça m'apprendra à venir en retard !
superbe poésie donc et superbe inspiration merci simplement.

  Que reste t'il de lui dans la tempête brève, qu'est devenu mon coeur navire déserté ? Hélas... il a sombré dans l'abime du rêve...
(...) Cet utilisateur est un membre privilège

Impossible d'afficher l'image
De deux choses Lune.. l'autre c'est le soleil... (Prévert)
   
Statut: Hors ligne
Statistiques de l'utilisateur
253 poèmes Liste
12928 commentaires
Membre depuis
24 mai 2005
Dernière connexion
4 novembre 2009
  Publié: 29 déc 2008 à 15:04 Citer     Aller en bas de page

Les mots ne souffrent pas de retard, Daphn.. je les veux intemporels, et accessibles à toute heure, à tout instant...

Merci de leur avoir rendu visite...

  Si l'amour s'écrivait avec des grains de sable, j'en écrirais des plages et des plages...
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 3957
Réponses: 19
Réponses uniques: 18
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Noël...... pour lui (Tristes)
Auteur : Mariesarah
Ampleur..... (Amour)
Auteur : Mystic4Ever
Les deux infinis... (Amour)
Auteur : Alponse BLAISE.
Eukaristy (Autres)
Auteur : Malice
Je ne veux pas mourir... (Amour)
Auteur : (...)
Je suis le monde... (Amour)
Auteur : (...)
Le tiroir de mon coeur ...(repost) (Autres)
Auteur : Alponse BLAISE.
L'amour en cage.... (Amour)
Auteur : Alponse BLAISE.
À coeur veillant... (Amour)
Auteur : (...)
Ma Mythologie (Amour)
Auteur : Viridiane
Pénétration (Amour)
Auteur : Bestiole
Des lagons dans ses yeux (repost) (Amour)
Auteur : Bestiole

 

 
Cette page a été générée en [0,0617] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.