Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 40
Invisible : 0
Total : 41
· doux18
13258 membres inscrits

Montréal: 16 oct 09:12:35
Paris: 16 oct 15:12:35
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Poèmes par thèmes : Marathon Éphémère 2018 (semaine 10) : "Ainsi va la vie" :: Louise Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Amanda


Dites le avec des fleurs
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
137 poèmes Liste
535 commentaires
Membre depuis
22 avril 2018
Dernière connexion
16 octobre
  Publié: 27 août 2018 à 05:00 Citer     Aller en bas de page


LOUISE (ou l’agonie d’un village)


Dès qu’à l’horizon, pointe le premier rayon,
On te voit, assise, sur ta chaise bancale.
Comme à ton habitude, en ces heures matinales,
Tu rapetasses toujours tous tes vieux chiffons.

Tu dors très peu, comme tous les gens de ton âge.
La solitude s’est invitée dans ton lit
Et l’insomnie, compagne de tes longues nuits
A casé tes rêves au rayon délayage.

L’unique et grand amour ensoleillant ta vie,
Le premier à t’avoir, y’a longtemps, embrassée,
Repose, aujourd’hui, depuis plus de trente années,
Dans le vieux cimetière aux tombes décaties.

Ton fils qui vit loin, dans une ville inconnue,
Ne trouve pas le temps de descendre au pays.
Même si pour ta fête un petit-fils t’écrit,
Tu ne le connais pas, tu ne l’as jamais vu.

A la sortie des vêpres, les dimanches soir
Tout comme toi, entièrement vêtues de noir,
Les rares brebis d’un troupeau bien dérisoire
Se suivent comme pour aller au purgatoire.

Dans la paroisse le vieux curé désespère.
Cinquante enterrements pour un seul mariage;
Quant aux fonds baptismaux, pas un seul babillage,
Depuis des lustres, ne trouble leur atmosphère.

Dans l’école où tu as enseigné quarante ans,
Plus de rires ni de cris, plus un garnement ;
Le silence est partout, tenace et étouffant.
Ton pays se meurt en se vidant de son sang.

Et puis viendra un jour où tu ne seras plus,
Sur la chaise de paille dans le matin froid.
Y aura-t-il alors, juste derrière toi,
Suivant le corbillard, des gens que t’as connus ?


AMANDA SMITH SKINNER

 
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
692 poèmes Liste
14864 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
14 octobre
  Publié: 27 août 2018 à 06:23 Citer     Aller en bas de page




Louise pourrait s' appeler Adriana et le village ressemble au mien.

Bravo !

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
QUOIQOUIJE

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
216 poèmes Liste
4386 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2013
Dernière connexion
16 octobre
  Publié: 27 août 2018 à 12:15 Citer     Aller en bas de page

On dirait que ça se Corse dans ce village
Figé dans son passé et bien trop loin des plages

 
Amanda


Dites le avec des fleurs
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
137 poèmes Liste
535 commentaires
Membre depuis
22 avril 2018
Dernière connexion
16 octobre
  Publié: 29 août 2018 à 06:51 Citer     Aller en bas de page

Citation de Galatea belga



Louise pourrait s' appeler Adriana et le village ressemble au mien.

Bravo !


BIG 5 U pour ton bravo.
C'est le problème de tous les villages situés hors zones touristiques

Citation de QUOIQOUIJE
On dirait que ça se Corse dans ce village
Figé dans son passé et bien trop loin des plages


En plein dans le mille.
Mais y'à pas qu'en Corse; demande à Galatea.
5 U

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 416
Réponses: 3
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0249] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.