Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 25
Invisible : 0
Total : 25
13156 membres inscrits

Montréal: 24 mai 22:29:55
Paris: 25 mai 04:29:55
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Un temps précaire Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Xenia

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
110 poèmes Liste
1894 commentaires
Membre depuis
13 mai 2013
Dernière connexion
21 mai
  Publié: 7 jan 2015 à 05:20 Citer     Aller en bas de page


Ce soir je me sens précaire
comme un gîte mal construit
ce soir je fais l'inventaire
de mes désirs éconduits

je ne vois que le désordre
un beau bordel étalé
des cœurs riant à se tordre
au crash des amours bâclées

je brode des vieilleries
bels ornements de caverne
je traînasse aux causeries
où naissent les balivernes

la braderie des vertus
me cherche un remue-ménage
pour un frisson rebattu
sur des chemins de passage


qu'ils étaient purs nos quinze ans
troublés par l'odeur des roses
nous faisant le corps battant
ignorant des ecchymoses


  Critiques acceptées
QUOIQOUIJE

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
225 poèmes Liste
4501 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2013
Dernière connexion
24 mai
  Publié: 7 jan 2015 à 06:52 Citer     Aller en bas de page

Agréable à lire
Une nostalgie s'en dégage
Le temps qui passe ou plutôt la vie qui change

 
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
232 poèmes Liste
16325 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
24 mai
  Publié: 7 jan 2015 à 11:29 Citer     Aller en bas de page

agréable lecture

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14985 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
21 avril
  Publié: 7 jan 2015 à 17:08 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir Xénia,

Des émotions intenses sur ton adolescence très bien écrites
Merci de ce partage !


Mes amitiés

Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Xenia

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
110 poèmes Liste
1894 commentaires
Membre depuis
13 mai 2013
Dernière connexion
21 mai
  Publié: 8 jan 2015 à 03:55 Citer     Aller en bas de page

merci de vos commentaires
Amicalement

  Critiques acceptées
actuaire
Impossible d'afficher l'image
Dessine tes douleurs dans le sable et grave tes joies dans le rocher... Lao Tseu
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
44 poèmes Liste
3741 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2013
Dernière connexion
29 mai 2019
  Publié: 9 jan 2015 à 15:23
Modifié:  9 jan 2015 à 15:25 par actuaire
Citer     Aller en bas de page

Bonjour Xenia

Mes deux strophes préférés pour certaines métaphores ainsi que pour la profonde trace laissée par temps dans le ressenti de nos sentiments

je ne vois que le désordre
un beau bordel étalé
des cœurs riant à se tordre
au crash des amours bâclées

qu'ils étaient purs nos quinze ans
troublés par l'odeur des roses
nous faisant le corps battant
ignorant des ecchymoses


Quand je ne vois aujourd'hui que le désordre des coeurs riant
à se tordre au crash des amours bâclées.
Quand l'odeur troublante des roses ignorait les ecchymoses!!
Qu'ils étaient purs nos quinze ans...

Je sens, à quelques nuances près, la même nostalgie pour ces roses sans ecchymoses qui peuplaient mon adolescence...
Et depuis, pour milles raisons, j'aime toujours les roses que je plante et soigne dans mon jardin...
Quant aux ecchymoses depuis très longtemps je les dessine dans le sable des dunes qui longent mon océan blanc... et les vagues des marées me poussent sinon à les oublier mais au moins à en atténuer leur amplitude de détermination sur mon devenir.
Je reste toujours sans réelle réponse pourquoi certaines peines et douleurs extrêmes restent à jamais gravés dans le coeur de l'être en devenir... et surtout comment sortir de ce labyrinthe de douleur...
Bien à vous chère Poète.
Mes amitiés.
actuaire

  « La véritable amitié commence quand les silences ne pèsent plus. » Romain Werlen.
Xenia

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
110 poèmes Liste
1894 commentaires
Membre depuis
13 mai 2013
Dernière connexion
21 mai
  Publié: 10 jan 2015 à 04:58 Citer     Aller en bas de page

Merci Actuaire pour ce commentaire argumenté et joliment poétique
Amitiés

  Critiques acceptées
Xenia

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
110 poèmes Liste
1894 commentaires
Membre depuis
13 mai 2013
Dernière connexion
21 mai
  Publié: 11 jan 2015 à 17:42 Citer     Aller en bas de page

merci Lilania
les bonnes résolutions sont à shooter aux alentours du 10 janvier, bon débarras !

Amitiés

  Critiques acceptées
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2703
Réponses: 7
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Il pleut toujours là où c’est mouillé (Textes érotiques)
Auteur : Aude Doiderose
Et le temps s’arrête (suite à une sieste) (Textes érotiques)
Auteur : Lise
Un Petit tour d'auto-tamponneuse (Autres)
Auteur : GJL26
A La Luna (Textes érotiques)
Auteur : Barbara
Le pour et le contre (Citations personnelles)
Auteur : Pichardin
Un petit coup de canif (Citations personnelles)
Auteur : Pichardin
Cupidon croisant Bacchus (Textes érotiques)
Auteur : Klafooty
A la pointe d'érotisme (Textes érotiques)
Auteur : Barbara
Un nouveau départ (Citations personnelles)
Auteur : NoRa CherrAt
Azincourt 1415 (Autres)
Auteur : Klafooty
Deux statues (Autres)
Auteur : Klafooty
l'illusionniste (Autres)
Auteur : marquise des anges
Dorsale océanique (Autres)
Auteur : Aude Doiderose
Prostitution (Textes érotiques)
Auteur : antonio35
prisonnier volontaire (Amour)
Auteur : dandy d'Hygie

 

 
Cette page a été générée en [0,0563] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.