Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 320
Invisible : 1
Total : 324
· SélénaéLaLouveFéline · Aude Doiderose · vivre libre
12989 membres inscrits

Montréal: 17 juil 13:15:22
Paris: 17 juil 19:15:22
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: De tout et de rien :: Films marquants Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] 2 3 :: Répondre
généralissime


Les femmes sont au bout du rouleau et l'homme au font du trou
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
57 poèmes Liste
224 commentaires
Membre depuis
16 novembre 2014
Dernière connexion
3 juillet
  Publié: 26 juin 2015 à 10:22 Citer     Aller en bas de page

Je vous propose ici, de mettre les films qui vont ont marqué, et que vous voulez mettre un avis critique dessus. Je ne désire en aucun cas des spoils, pour ceux qui veulent regarder le film en question.

Pour commencer cette page, je vais vous informez de film que je viens de voir.

Princesse Mononoké de Hayao Miyazaki, sorti en 2000 en France et trois ans plus tôt au Japon. C'est un film d'animation, mais pas que pour les enfants, j'en garde toujours un excellent souvenir. Les images sont sublimes, l'histoire derrière tout ça, rend une explication de la critique du capitalisme avec une fin majestueuse, (c'est mon opinion)
Certes vous pouvez le voir avec des enfants, mais pas trop jeune, je pense qu'à 10-12 ans, ils peuvent le regarder.

  L'argent rassemble les riches, les pauvres sont dans les friches, les autres sont sans une triche
Max-Louis

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
26 poèmes Liste
508 commentaires
Membre depuis
25 février 2015
Dernière connexion
30 novembre 2016
  Publié: 26 juin 2015 à 15:52 Citer     Aller en bas de page

Locke : film (2014) avec Tom Hardy. Un huis clos hors du commun. Un scénario atypique. Un personnage dans une voiture, trace la route (sans s'arrêter) tout le long du film en compagnie d'un téléphone portable par lequel les voix de son entourage lui donne le change. Création d'une « atmosphère » étrange et contemporaine. Une vie à « cent à l'heure ». Captivant.

Max-Louis

  Je vis, tu vis, c'est étrange ! Ce que j'écris est fiction … dans un réel déformé.
généralissime


Les femmes sont au bout du rouleau et l'homme au font du trou
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
57 poèmes Liste
224 commentaires
Membre depuis
16 novembre 2014
Dernière connexion
3 juillet
  Publié: 27 juin 2015 à 07:58 Citer     Aller en bas de page

Merci beaucoup Hubix,
Il y avait déjà le forum de la musique que tu animes beaucoup, j'ai voulu voir si on pouvait le faire sur un autre sujet. Mais la musique peut avoir une sonorité en rapport avec les poèmes, les films un peu moins, ou il faut chercher beaucoup pour trouver des liens.
En fait, les films sont là pour raconter une histoire qui nous fait vivre différemment que les poèmes. Dans ces derniers, il n'y a que la réflexion de ce que veut penser le lecteur pour mieux exprimer ses ressentis propres. Le film est plus orienté par apport au réalisateur, et ce qu'il veut faire ressentir au spectateur, avec son point de vue globale. De plus pour un spectateur, c'est plus simple de comprendre le film et les émotions des acteurs, que l'émotion des poètes. Le poème est un art plus difficile que le film de ce point de vue.

J'ai une très grande liste de film à vous faire partager,
Bon un aujourd'hui, le film de Alfred Hitchcock, Psychose. Ce n'est qu'un divertissement et veut ne faire passer aucune pensée aux spectateurs, mais la manière dont Hitchcock filme les scènes est énorme. Les ressentis que l'on peut avoir sur ce long-métrage est pas mal du tout (je l'ai regardé il y 5 ans, et je me souviens parfaitement de ce que j'avais ressentis). Encore un film pas trop conseillé aux enfants, désolé je n'ai que ça pour l'instant peut être un moment je vais placer un film pour enfant, qui sais?

  L'argent rassemble les riches, les pauvres sont dans les friches, les autres sont sans une triche
Gryphon


Elle est Babel, la vie?
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
89 poèmes Liste
457 commentaires
Membre depuis
9 février 2010
Dernière connexion
4 juin
  Publié: 28 juin 2015 à 17:02 Citer     Aller en bas de page

Ouaip, Généralissime, excellente initiative!

Citation de généralissime

En fait, les films sont là pour raconter une histoire qui nous fait vivre différemment que les poèmes. Dans ces derniers, il n'y a que la réflexion de ce que veut penser le lecteur pour mieux exprimer ses ressentis propres. Le film est plus orienté par apport au réalisateur, et ce qu'il veut faire ressentir au spectateur, avec son point de vue globale. De plus pour un spectateur, c'est plus simple de comprendre le film et les émotions des acteurs, que l'émotion des poètes. Le poème est un art plus difficile que le film de ce point de vue.



Hum... ta définition est un peu contradictoire, puisque quand tu parles de l'émotion des poètes pas si simple à comprendre, le poème serait donc lui aussi orienté par rapport au poète. Après, bien sûr, c'est toujours un peu fastidieux de juger un art selon les critères d'un autre. Et sinon, poésie et cinéma font très bon ménage, mais ça se passe avant tout dans les courts-métrages - et ça commence très tôt dans l'histoire du cinéma, de façon explicite chez Man Ray et un peu moins chez Maya Deren.

Bien à toi!

 
Gryphon


Elle est Babel, la vie?
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
89 poèmes Liste
457 commentaires
Membre depuis
9 février 2010
Dernière connexion
4 juin
  Publié: 28 juin 2015 à 17:21
Modifié:  28 juin 2015 à 17:22 par Gryphon
Citer     Aller en bas de page

Citation de Hubix - Jeee


il était un technicien hors pair et cela pouvait également devenir un défaut, à mon avis, surtout concernant ses effets de transparence qu'il utilisait souvent... par exemple il y a une scène du film " Spellbound ", avec Ingrid Bergman et Gregory Peck, vers la fin du film où il et elle skient et je trouve l'effet assez médiocre parce que bien trop visible...

son utilisation des décors en maquette dans les années 30 n'est parfois pas très bonne pour la même raison, mais cela n'empêche pas le plaisir à visionner ses films, moi je ne m'en lasse pas...



Moi non plus, Hubix. Mais c'est vrai que le péché mignon de Hitchcock, c'est qu'il n'a jamais vraiment voulu sortir du studio. On s'en aperçoit aussi dans "Vertigo" - perso mon Hitchcock favori, à cause de son atmosphère onirique. - Oui, ok, atmosphère qu'on retrouve aussi dans "Spellbound" avec sa fameuse séquence de rêve concoctée par Salvador Dali. Mais laissons le dernier mot à Ingrid Bergman.

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: En ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
697 poèmes Liste
21105 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
17 juillet
  Publié: 29 juin 2015 à 07:01 Citer     Aller en bas de page

Récemment j'ai été marquée par le film Mummy, dont je suis sortie profondément troublée.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
393 poèmes Liste
20573 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
17 juillet
  Publié: 29 juin 2015 à 09:33 Citer     Aller en bas de page

Ben moi j'aime bien les westerns spaghettis, et les trois films où figure James Dean , notamment dans géant. Titanic m'a bien plu et le film avec Dany Boon, hypocondriaque.
Autrement Orfeu Negro dans les films anciens et soldat bleu, le goût de la violence, la Srada...Tout ça dans ces anciens films, que beaucoup ignorent...Un homme et une femme aussi.
Ben, ce sont mes choix.
ODE 31 - 17
Manon des sources avec notre GEGE qui a un rôle super émouvant, sans oublier les autres.
Ce sont les musiques de ces films là, qui ont aussi de l'importance.
ODE 31 - 17

  OM
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: En ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
697 poèmes Liste
21105 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
17 juillet
  Publié: 1er juil 2015 à 18:28 Citer     Aller en bas de page

Citation de Hubix - Jeee
Si vous voulez voir ce que le cinéma et la poésie peuvent créer ensemble, je vous conseille de visionner le film " Printemps, été, automne, hiver,... et printemps ", du réalisateur Sud Coréen, Kim Ki-duk, un chef-d'œuvre absolu...
en V.O. de préférence!

hubix.



Dans le genre Sud-Coréen "The Chaser" m'a marquée. dur mais si bien mis en scène.
Tiens le genre Nord-Coréen n'est pas très connu. On se demande pourquoi.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
généralissime


Les femmes sont au bout du rouleau et l'homme au font du trou
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
57 poèmes Liste
224 commentaires
Membre depuis
16 novembre 2014
Dernière connexion
3 juillet
  Publié: 3 juil 2015 à 11:35 Citer     Aller en bas de page

Je ne connaissais que les jeunes joueurs de jeux vidéo sud coréenne mais pas ses films, vous venez de m'apprendre quelque chose.

Bon pour passer un bon moment de rire, (un peu beauf sur les côtés) je vous conseille l'arnacoeur, je me souviens encore un peu même si ce n'est pas vraiment très clair, Romain Duris et Vanessa Paradis y joue très bien. Je ne me souviens plus du réalisateur. Des bonnes blagues tout le long et aussi un vrai scénario, pas comme certains films comiques qui oublient très rapidement celui-là.
Pour demain, essayez de mettre des films à polémique, je vais essayer d'égayer ce forum par des thèmes imposés.

  L'argent rassemble les riches, les pauvres sont dans les friches, les autres sont sans une triche
Catwoman

Administratrice


« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
427 poèmes Liste
8247 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
15 juillet
  Publié: 3 juil 2015 à 12:30 Citer     Aller en bas de page

Hello,

J'ignore si c'est polémique : il y a des films que tous les critiques recommandent. Ce n'est pas forcément un critère, d'ailleurs. Par ex., la trilogie "Les 1001 nuits" est absolument à rater. Tous les prétextes seront autorisés !
Je suis partie avant la fin du film et franchement, ça doit faire la 3ème fois que ça arrive, c'est dire !

 
Catwoman

Administratrice


« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
427 poèmes Liste
8247 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
15 juillet
  Publié: 4 juil 2015 à 02:50 Citer     Aller en bas de page

Non cette trilogie vient de sortir.
Regarde ici, c'est beaucoup plus récent :
http://www.france24.com/fr/20150623-cinema-mille-une-nuits-miguel-gomez-portugal-austreite-crise-inquiet-conte

Bises

 
généralissime


Les femmes sont au bout du rouleau et l'homme au font du trou
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
57 poèmes Liste
224 commentaires
Membre depuis
16 novembre 2014
Dernière connexion
3 juillet
  Publié: 10 juil 2015 à 05:28 Citer     Aller en bas de page

Désolé pour mon absence (après les merveilles que procure la joie d'avoir le bac), et je serais aussi indisponible pendant 2 semaines à partir de samedi (mais ce n'est pas grave, je reviendrais, dommage).
Bon je vais vous parler d'un film, parce que je ne vais pas raconter ma vie.
Le film d'aujourd'hui est The Shining de Quentin Tarantino. Bon je ne vais pas m'attarder sur ce réalisateur de folie, comme d'autres très prestigieux. L'histoire du film est une famille qui va rester pendant quelques mois au sommet d'une résidence de vacance d'été. Le père est écrivain, la mère ne travaille pas et le fils est normal. Une histoire est liée à cette résidence, et c'est qu'une famille est déjà aller là-haut et le père de cette famille a tué tous ces membres puis s'est suicidé.
Un très bon film, avec une soundtracks génialissime. Encore bonnes vacances à tout le monde

  L'argent rassemble les riches, les pauvres sont dans les friches, les autres sont sans une triche
généralissime


Les femmes sont au bout du rouleau et l'homme au font du trou
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
57 poèmes Liste
224 commentaires
Membre depuis
16 novembre 2014
Dernière connexion
3 juillet
  Publié: 10 juil 2015 à 11:53 Citer     Aller en bas de page

Je me suis encore emballé trop vite, rah je m'en veux énormément pour cette boulette (que je laisse telle qu'elle)

  L'argent rassemble les riches, les pauvres sont dans les friches, les autres sont sans une triche
Catwoman

Administratrice


« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
427 poèmes Liste
8247 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
15 juillet
  Publié: 12 juil 2015 à 03:06 Citer     Aller en bas de page

Hello,

Et ce fabuleux fantomatique Mrs Muir de Mankiewicz. Un jeu d'ombres et de lumiete saisissant.

 
généralissime


Les femmes sont au bout du rouleau et l'homme au font du trou
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
57 poèmes Liste
224 commentaires
Membre depuis
16 novembre 2014
Dernière connexion
3 juillet
  Publié: 11 août 2015 à 16:34 Citer     Aller en bas de page

Charlie Chaplin a eu un succès en grande teinte avec ce film. Certains acteurs essayaient de trouver un rapprochement entre Charlot et Hitler, la même moustache, la même forme de visage ovale, la même couleur de cheveu, et les mêmes coupes de cheveux. Beaucoup de ces acteurs critiquaient dans le mauvais sens Charlie Chaplin. Et lui mieux que d'y répondre en essayant de déclarer quelque chose avec sa voix, il fait un film pour montrer que le rapprochement niveau ressemblance physique est énorme, mais niveau ressemblance morale, il y a un écart énorme.
Mais Charlot ne savaient pas ce qu'il allait se passer, il a essayé de déduire ce qu'il aurait pu arriver. La réalité est toute autre chose. Certains qui ne l'aimaient pas auraient pu dire que c'est à cause de lui qu'Hitler a attaqué la France, l'Angleterre, la Russie et les Etats-Unis, mais bon ce n'est pas une énorme critique.
J'ai vu ce film en troisième pour l'histoire des arts, certaines choses me rappellent et certaines me font sourire. La danse avec le globe, les doubles croix, le barbier dans le ghetto de Varsovie, et encore plein d'autres choses.

Ne pas confondre avec un autre film qui s'appelle The didactor par Larry Charles, qui est juste burlesque en se moquant un peu, il faut bien le voir, les américains. Pas un très grand intérêt comparé avec le dictateur de Chaplin, mais certaines blagues sur le moment peuvent être drôle.

  L'argent rassemble les riches, les pauvres sont dans les friches, les autres sont sans une triche
généralissime


Les femmes sont au bout du rouleau et l'homme au font du trou
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
57 poèmes Liste
224 commentaires
Membre depuis
16 novembre 2014
Dernière connexion
3 juillet
  Publié: 21 août 2015 à 12:14 Citer     Aller en bas de page

Bon, en extase devant la série de game of thrones, je vais essayer de vous parler d'un film beau, lequel cette fois-ci?

Alors toujours un pied en enfance, je vais vous parler d'un film des studios Walt Disney, qui est pour moi, le meilleur dessin animé avec les meilleurs bandes sons de dessins animés, fini avec "libérée, délivrée".
Bon niveau graphique cela n'est pas trop excellent, il date un peu maintenant, Hercule est vraiment un film qui fait parler plein de thèmes différents et simplement, donc un film pour les enfants. De plus, je me répète, mais leurs chansons sont justes sublimes (4-5 chansons qu'ils valent le coup, mais la meilleure chanson pour moi de Disney n'est pas dedans, et ce n'est pas " libérée, délivrée")
Un film pour enfants de 5 à 10 ans, et pour moi le gros enfant. Sorti en 1997 pour moi c'est vieux, désolé pour les autres.

  L'argent rassemble les riches, les pauvres sont dans les friches, les autres sont sans une triche
Guid'Ô


« On finirait par devenir vraiment fou, ou par mourir, si on ne pouvait pas pleurer. »
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
245 poèmes Liste
16045 commentaires
Membre depuis
20 août 2005
Dernière connexion
12 juillet
  Publié: 22 août 2015 à 03:14 Citer     Aller en bas de page

12 hommes en colère

un incontournable et un sacré huit clos !!!!

  [IMG]https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_372043IMG1731.jpg[/IMG]
généralissime


Les femmes sont au bout du rouleau et l'homme au font du trou
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
57 poèmes Liste
224 commentaires
Membre depuis
16 novembre 2014
Dernière connexion
3 juillet
  Publié: 10 sept 2015 à 09:12 Citer     Aller en bas de page

Ce qu'il me passionne dans le film, ce n'est pas tant les débuts du film, mais ce que les personnes qui ne peuvent pas croire qu'un meurtrier complètement fou puisse devenir doux comme un agneau après que le héros soit sorti de la prison.

La fin du film avec le sourire de l'acteur principal (je ne me souviens pas de son nom), me fait penser que ce n'est pas que seulement les gens autour qui détourne une personne, mais la personne qui se détourne elle-même toute seule.

De toute façon Kubrick fait parti pour moi, par l'un des meilleurs réalisateurs, même avant l'autre de Jurrasic Parc.

  L'argent rassemble les riches, les pauvres sont dans les friches, les autres sont sans une triche
généralissime


Les femmes sont au bout du rouleau et l'homme au font du trou
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
57 poèmes Liste
224 commentaires
Membre depuis
16 novembre 2014
Dernière connexion
3 juillet
  Publié: 27 sept 2015 à 13:00 Citer     Aller en bas de page

Je connais pas tellement ce genre de films, moi étant habitué aux grands films d'animations, de thriller, de policiers, d'actions et d'enfants.

Dans cette catégorie, je ne connais que le grand "Apocalypse Now" qui m'a déçu. Beaucoup de personnes m'en avait parlé comme d'un grand film qui faut avoir vu, mais bon à part quelques scènes d'actions et le dénouement, je ne considère pas ce film comme un grand, juste un bon film tout au plus. Les scènes pour faire comprendre la désolation et la mentalité des soldats américains là-bas sont trop nombreuses à mon goût, le scénario peut tenir en 2 lignes.
L'histoire a pour intérêt à faire comprendre ce qu'il se passait là-bas, mais je ne veux pas croire à se genre d'idées à ce que j'ai vu dans toutes les scènes. Tous les soldats sont fous (sauf un noir), pour moi ce n'est pas possible, même le héros est débile (un héros malsain?, c'est intéressant mais pauvre puisque le reste des soldats l'est aussi).
Mais en y réfléchissant un peu plus, c'est difficile de faire mieux, et oui. En effet, le scénario tient sur deux lignes et l'on ne peut pas trop raconté autre chose que la désolation et la mentalité des soldats. Les scènes sont choisis pour faire ressentir une certaine absence de but, et essaye de faire comprendre au public la non utilité de cette guerre.
Bon après, j'aime bien parler de la fin des films. Comme c'est un vieux, je ne spoilerais personne. La fin m'aurait plus plu si les membres de l'armée du colonel auraient tué le héros ou que le héros continue ce que le colonel avait fait. Mais une fin comme celle-ci mets fin à rien, c'est juste la mort d'une personne qui n'a pas vraiment d'incidence. Et les idées du colonel l'a emporté sur le soldat, Est-ce que le héros est devenu fou? C'est comme pour Naruto un manga où lors d'un combat, l'idée de la paix est abordé et le héros donc Naruto n'arrive pas à défendre ses idées et perds le combat psychique. Mais à la fin, c'est juste "je te détruit et tes idées je m'en fout". Ce rapprochement est certes pas du tout logique, mais ça offre bien que les scénaristes ne sont pas les seuls à avoir un manque de cohérence.

Je ne vais pas m'attarder plus longtemps sur ce film et je vais aller me visionner ce "Platoon" pour voir s'il fait mieux qu' "Apocalyse Now".

  L'argent rassemble les riches, les pauvres sont dans les friches, les autres sont sans une triche
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: En ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
697 poèmes Liste
21105 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
17 juillet
  Publié: 1er oct 2015 à 15:12 Citer     Aller en bas de page

Ma copine Ishtar préfère "La Boum", doux mélange de mièvrerie préadolescente et de comédie à la française.
Que répondre à ça ? La Grande Vadrouille peut être ?

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Adamantine

Administrateur

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
391 poèmes Liste
12008 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
17 juillet
  Publié: 1er oct 2015 à 15:17 Citer     Aller en bas de page

Citation de Aude Doiderose
Ma copine Ishtar préfère "La Boum", doux mélange de mièvrerie préadolescente et de comédie à la française.
Que répondre à ça ? La Grande Vadrouille peut être ?



Le talent est d'arriver à faire une étude sociologique à partir d'un sujet qui peut sembler anodin aux non-initiés (prière de ne pas pourrir ce post).

  Et si l'on me demande à quoi j'ai passé le temps Je dirai à jouer... Le reste n'importe pas.
Page : [1] 2 3 :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 5178
Réponses: 43

Page : [1] 2 3

Seriez-vous prêts à contribuer activement dans une mise en version audio des textes d'auteurs du site (sous condition d'accord de la part de ceux-ci bien entendu) ?

État du vote : 944/12988

8.6%
 
 81 votes : Non, en fait je reste assez neutre par rapport à une initiative de ce genre.

7.8%
 
 74 votes : Non, cela ne m'intéresse pas

5.1%
 
 48 votes : Non, je ne crois que ce soit une bonne idée

15.7%
 
 148 votes : Non, mais ça peut être intéressant

1.8%
 
 17 votes : Aucun souci, je fais cela tous les jours

10.9%
 
 103 votes : Oui, pas de problème, je sais que je pourrais

19.3%
 
 182 votes : Oui, mais je ne suis pas sûr de savoir le faire

30.8%
 
 291 votes : Oui, mais je ne vois pas comment

 

 
Cette page a été générée en [0,0445] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.