Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 246
Invisible : 0
Total : 246
13277 membres inscrits

Montréal: 16 jan 22:48:10
Paris: 17 jan 04:48:10
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Joie Et Déconvenue...(13 ème ) Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
3012 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
23 décembre 2020
  Publié: 14 oct 2008 à 15:42
Modifié:  14 oct 2008 à 17:04 par Lunastrelle
Citer     Aller en bas de page

JOIE ET DÉCONVENUE… ( 13 ème )


La nuit tout doucement vint caresser le jour.
La pluie avait cessé et les feuilles d’automne
Amortissaient les pas de l’homme pressé qui court
Vers la femme, qui l’attend espiègle et sauvageonne.

Il s’arrêta soudain, relu l’engagement
Qu’il avait paraphé aux éditions*la vie*.
Il n’en revenait pas, il était si content
De lui annoncer ça, qu’Il la voyait ravie.

Romain cherchait ses mots avant d’entrer chez lui
Qu’allait-il bien lui dire -Mon amour ? non ! Chérie ?
Non plus ! -Julie viens voir, c’est fini les ennuis
J’ai signé un contrat, qui va changer ma vie …

-Non ! je suis un idiot, je t’aime Julie !... je t’aime !
Cria-t-il tout ému en montant l’escalier.
Il voulait associer à son plaisir extrême
Celle à qui son cœur fit le choix de se lier.

Et comme l’adolescent qui avait réussi
Son examen d’entrée, il n’avait qu’une hâte,
Lui déclamer sa joie et son amour aussi
Jongler avec les mots, en faire des acrobates,

Sur le fil d’Ariane, qui le guide jusqu'à elle…
Tout cet élan du cœur perdit de son bon sens
Quand il ouvrit la porte sans y trouver sa belle
Que s’était-il passé ? ça n‘avait aucun sens…

-Elle voulait me parler… Mais me parler de quoi ?
Il chercha un indice et il trouva le pli
Qu’elle lui avait laissé, qu’il lut avec émoi.
Où elle lui expliquait, la cause de son repli

Après avoir tout lu, il comprit son appel
Et il prit sans tarder des effets pour partir,
Il voulait protéger contre ce criminel
Cette femme venue, près de lui se blottir.

Ne pouvant la joindre, il partit au hasard
Avec juste l’adresse qu’elle lui avait donnée.
Il héla un taxi – Bonsoir ! gare St Lazare
S’il vous plaît c’est urgent. Il partait chiffonné…


Yvon Le 01/10/2008 A suivre…

 
Hassan
Impossible d'afficher l'image
La mort se borne à Golgotha.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
517 poèmes Liste
5407 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2006
Dernière connexion
22 octobre 2018
  Publié: 14 oct 2008 à 18:25 Citer     Aller en bas de page

Une poésie vraiment agréable, mon poète. Je vais relire les précédentes séquences juste pour me mettre à jour.

Poétiquement, ton lecteur

 
Naej

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
3771 commentaires
Membre depuis
8 janvier 2008
Dernière connexion
11 novembre 2020
  Publié: 15 oct 2008 à 03:50 Citer     Aller en bas de page

Je passe de suite au N° 14 !!!

  Carpe diem...
okana


Plume légère, aquarelle du coeur, partager mon bonheur, sur la page de mes douceurs.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
193 poèmes Liste
7801 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2007
Dernière connexion
30 décembre 2012
  Publié: 23 oct 2008 à 17:32 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir mon ami Yvon, j'espère qu'il n'arrivera pas trop tard, ton écriture est toujours aussi belle . les vers coulent et les images parlent. Bravo. Nicole avec tendresse...

  Nicole chaput. *Okana *...
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
3012 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
23 décembre 2020
  Publié: 25 nov 2008 à 10:10 Citer     Aller en bas de page


Je pense qu'il va me falloir un peu plus d'imagination pour être plus
attractif...

Mes amitiés mes amis et au plaisir de vous lire...

Yvon

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1524
Réponses: 4
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0196] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.