Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 347
Invisible : 0
Total : 350
· Jeff49 · guy Olivié · Sidonie
13290 membres inscrits

Montréal: 21 jan 12:32:11
Paris: 21 jan 18:32:11
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Le jour du chagrin Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
coldasice

Correcteur


Because we are already the past
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
42 poèmes Liste
1049 commentaires
Membre depuis
16 juin 2012
Dernière connexion
22 septembre 2020
  Publié: 5 août 2016 à 15:35 Citer     Aller en bas de page

Le jour du chagrin


Oh fils vois-tu ce ciel,
A nul endroit pareil ?
Il apparaît aigri,
Il nous apporte nos cris
En offrande au soleil,
Des couleurs au pluriel,
Drapées dans les soucis,
Abîmées, endurcies

Oh fils vois-tu ce ciel ?
Ce n’est plus essentiel !
Les cachots du mépris
Ont bousillé des vies
Quand l’âme sombre du fiel
Se désire irréelle
C’est l’ébène asservie
Pour désirs assouvis.

Complaisant, méprisant,
Le gris aida le blanc
Pour chasser le bétail,
Pour offrir du travail
En paie, des pleurs de sang,
Des colliers étranglant
Les vestales au sérail,
Les hommes à fond de calle

Les prairies de coton,
La blancheur de poltrons
Ont façonné l’hier,
Ont donné cet hiver
Que subissait en don,
Un négro, comme bouffon
Pour des Rois en croisière,
Devenus Princes de fers.

Oh fils vois-tu ces pleurs ?
Offertes par Blancs, Boers, Beurs
L’insomnie aide l’oubli
Mais les crimes restent à vifs
Oh fils, vois-tu ce sang
Qui rougit tous ces champs
C’est le tien, c’est le mien
C’est le jour du chagrin.


La traite négrière orientale a été la plus meurtrière, un véritable génocide : 17 millions de morts, déportés, castrés par les musulmans. « Inévitablement associée à son aspect occidental, la traite d’esclaves africains a aussi concerné le Maghreb et le monde arabe. Le plus grand commerce négrier de l’Histoire a permis la déportation de 40% des 42 millions de personnes vers le Maroc, en Algérie, en Arabie Saoudite, en Égypte, etc.


  ODH MAD
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
118 poèmes Liste
5898 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
21 janvier
  Publié: 6 août 2016 à 03:58 Citer     Aller en bas de page

Le plaisir de te retrouver ton style mêlé au tragique du propos.
Beau moment de lecture. Merci

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
233 poèmes Liste
16797 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
21 janvier
  Publié: 6 août 2016 à 11:15 Citer     Aller en bas de page

une page noire de l'histoire

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


Nouvelle: Ariane, consulter mon journal
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
325 poèmes Liste
5885 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
21 janvier
  Publié: 7 août 2016 à 12:14 Citer     Aller en bas de page

au plaisir de te lire, un poème fort, qui nous remet en mémoire une bien triste époque, mais aujourd'hui différente est-elle mieux? pas certains du tout et j'ai de sérieux doutes...

yvon

  YD
coldasice

Correcteur


Because we are already the past
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
42 poèmes Liste
1049 commentaires
Membre depuis
16 juin 2012
Dernière connexion
22 septembre 2020
  Publié: 8 févr 2020 à 12:15 Citer     Aller en bas de page

L'esclavage existe encore, sous d'autres formes

  ODH MAD
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 922
Réponses: 4
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Multiplication (Citations personnelles)
Auteur : ode3117
La fleur du renouveau (Autres)
Auteur : josette
Les longues soirées (Autres)
Auteur : josette
Divorce (Autres)
Auteur : Xenia
Tardive vendange (Amour)
Auteur : Pieds-enVERS
Par un matin froid (Autres)
Auteur : Xenia
Péril en la demeure (Tristes)
Auteur : Maschoune
Seul le baiser d'un prince saura la réveiller... (Amour)
Auteur : Adamantine
Le sacrifice du tendre Thon (fable) (Autres)
Auteur : josette
La Truie et le Renard ( Fable) (Autres)
Auteur : josette
Le complexe du ventilateur (Citations personnelles)
Auteur : Pichardin
Elle avait des yeux d'or (Tristes)
Auteur : ode3117
Au fond de ma bouche (Autres)
Auteur : Adamantine
Dans les bras de l'onde (Autres)
Auteur : Xenia

 

 
Cette page a été générée en [0,0217] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.