Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 322
Invisible : 0
Total : 322
12945 membres inscrits

Montréal: 20 nov 23:19:39
Paris: 21 nov 05:19:39
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Le naufrage en mer d'encre Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Jake Warren


Il n'y a pas 36 façons de pourfendre un homme. II n'y a pas plusieurs manières de porter un coup, d
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
294 poèmes Liste
190 commentaires
Membre depuis
10 avril 2009
Dernière connexion
28 octobre
  Publié: 8 août 2016 à 08:43
Modifié:  8 août 2016 à 09:25 par Adamantine
Citer     Aller en bas de page

J'irai crever dans un quatrain
A l'ombre de tous mes poèmes
Je n'emporterai rien de rien
De ma triste vie de bohème

A l'ombre de tous mes poèmes
Allongé dans les vers pillés
De ma triste vie de bohème
Et de mes pages toutes raturées

Allongé dans les vers pillés
Des pensées où j'ai jeté l'encre
Et de mes pages toutes raturées
De ces erreurs qui me hantent

Des pensées où j'ai jeté l'encre
Comme un vieux rafiot fracassé
De ces erreurs qui me hantent
Et sentant la fin arriver

Comme un vieux rafiot fracassé
Je n'emporterai rien de rien
Et sentant la fin arriver
J'irai crever dans un quatrain

  Et le corbeau, immuable, est toujours installé, toujours installé sur le buste pâle de Pallas, juste au-dessus de la porte de ma chambre ; et ses yeux ont toute la semblance des yeux d’un démon qui rêve ; et la lumière de la lampe, en ruisselant sur lui, projette son ombre sur le plancher ; et mon âme, hors du cercle de cette ombre qui gît flottante sur le plancher, ne pourra plus s’élever, — jamais plus !
Maschoune

Modératrice
Impossible d'afficher l'image
Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
160 poèmes Liste
8220 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
20 novembre
  Publié: 8 août 2016 à 11:50 Citer     Aller en bas de page

C'est la saison des pantoums dirait-on

En tout cas c'est une belle réussite

Merci à toi

  ISABELLE
Naej

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
77 poèmes Liste
3513 commentaires
Membre depuis
8 janvier 2008
Dernière connexion
24 juillet
  Publié: 8 août 2016 à 14:25 Citer     Aller en bas de page

Je suis Fan de tes mots...

  Carpe diem...
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
83 poèmes Liste
4539 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
19 novembre
  Publié: 9 août 2016 à 02:55 Citer     Aller en bas de page

Un véritable coup de Trafalgar que ce poème !
Me voilà de bonne humeur pour toute la journée,
Belle lecture matinale. Merci

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
FREDER


Essayons d'être heureux, ne serait-ce que pour donner l'exemple
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
27 poèmes Liste
190 commentaires
Membre depuis
14 novembre 2015
Dernière connexion
11 novembre
  Publié: 9 août 2016 à 07:32
Modifié:  9 août 2016 à 07:34 par FREDER
Citer     Aller en bas de page

"Allongé dans les vers pillés
Des pensées où j'ai jeté l'encre." Excellent. Pas mieux.

La reprise de certaines phrases est une idée qui sort du schéma classique.

Merci pour ce poème.

Amitiés.

 
Sihläryn

Correctrice

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
23 poèmes Liste
731 commentaires
Membre depuis
18 octobre 2006
Dernière connexion
16 novembre
  Publié: 9 août 2016 à 14:28
Modifié:  9 août 2016 à 14:29 par Sihläryn
Citer     Aller en bas de page

J'aime :coeur:

  Arilyn Rhapsody, Zephirah...
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 587
Réponses: 5
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]
Poèmes de l'année 2016
Décerné le 4 mai
16e position dans le choix des membres.

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0456] secondes.
 © 2000 - 2017 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.