Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 29
Invisible : 1
Total : 34
· marchepascal · William Valant
Équipe de gestion
· Maschoune · Catwoman
13085 membres inscrits

Montréal: 20 juin 01:28:55
Paris: 20 juin 07:28:55
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Label et le clochard... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1015 poèmes Liste
16386 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
6 juin
  Publié: 10 août 2016 à 11:56
Modifié:  10 août 2016 à 13:56 par Emme
Citer     Aller en bas de page

Label et le clochard...


Il est à la rue, il se rue sous les portes cochères,
Il hait les avenues, trop de voitures, trop chères !

Mais qui est-il ? Celui qu’il ne pensait jamais être,
Quand il travaillait, avant de recevoir cette lettre !

Pour gagner, pour multiplier, ils ont soustrait
Des ouvriers qui n’avaient rien demandé !

Label affiché sur les panneaux publicitaires,
Qui peut soupçonner la misère derrière ?

Il a vu son usine abandonnée à l’économie,
Il fallait jeter pour se refaire, pas d’amis

Dans ce monde hostile… Maudits soyez-vous,
Pour jouer à pile ou face sur des écrans fous !

Ce soir, je pense juste à lui, clochard errant,
La belle s’est fait la paire, et en même temps,

Au loin, à l’entrée de la ville, le label sur des néons
S’affiche… Ce monde vil est perverti par les millions !

 
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
201 poèmes Liste
11040 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
20 juin
  Publié: 10 août 2016 à 12:06 Citer     Aller en bas de page

C'est malheureusement la chronique d'une misère de plus en plus ordinaire que tu nous donnes à lire PYC ...

Merci à toi

  ISABELLE
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
734 poèmes Liste
21726 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
19 juin
  Publié: 10 août 2016 à 13:10 Citer     Aller en bas de page

Pour gagner, pour multiplier, ils ont soustrait
Des ouvriers qui n’avaient rien demandé !


C'est la raison pour laquelle je n'ai jamais aimé les chiffres.
Si vrai et si bien dit…

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
148 poèmes Liste
4180 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
19 juin
  Publié: 10 août 2016 à 15:56 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir,
Merci pour cet économie de mots pour nous faire toucher les maux de notre société.
Amicalement

  Poésie, la vie entière
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
437 poèmes Liste
21682 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
17 juin
  Publié: 11 août 2016 à 10:04 Citer     Aller en bas de page

Cher PYC, que de vérités dans ce texte si bien écrit et qui nous fait vivre chaque jour de tels évènements.
Que de pauvres êtres vont se retrouver à la rue, pendant que des sociétés sans scrupules se font des millions.
Bises amicales ODE 31 - 17
Merci de rappeler de telles ignominies...C'est la période des vacances, pas pour tout le monde.

  OM
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
230 poèmes Liste
15375 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
19 juin
  Publié: 11 août 2016 à 11:11 Citer     Aller en bas de page

et ça se passe tout les jours
malheureusement

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Naej

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
77 poèmes Liste
3515 commentaires
Membre depuis
8 janvier 2008
Dernière connexion
31 mai
  Publié: 12 août 2016 à 12:19
Modifié:  12 août 2016 à 12:19 par Naej
Citer     Aller en bas de page

Merci pour ce Constat Garanti Terrible !
Amicalement

  Carpe diem...
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
50 poèmes Liste
2699 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
18 juin
  Publié: 18 août 2016 à 18:29 Citer     Aller en bas de page

Bonjour
La dénonciation de la misére et des profiteurs
J'approuve
Merci pour se partage de combat
Un travail, moins de profit ! Partageons la richesse
Je suis vraiment heureux de ta publication.
Bonne soirée
Christophe

 
Sidonie Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
3744 commentaires
Membre depuis
10 avril 2011
Dernière connexion
10 mars 2018
  Publié: 2 sept 2016 à 05:30 Citer     Aller en bas de page

Et oui, Pierre-Yves, ce sont de beaux logos, des marques, des labels...
qui cachent sous des bénéfices mirobolants ...
l'infinie misère de ceux que l'on économise ...

Merci Pierre-Yves pour nous rappeler que le luxe cache souvent la misère...

  On voudrait que tout reparte d'où, un jour, tout s'est arrêté.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 840
Réponses: 8
Réponses uniques: 8
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Un café? (Tristes)
Auteur : Xenia
(Tristes)
Auteur :
Soir d'été (Autres)
Auteur : ballandine
Le loup et la brebis (Autres)
Auteur : Adamantine
Ce soir je suis invitée par ma mémoire (Tristes)
Auteur : Xenia
Dans ces yeux-là... (Poèmes par thèmes)
Auteur : Alponse BLAISE.
Gardien de la paix (Autres)
Auteur : marchepascal
Songes (Tristes)
Auteur : RiagalenArtem
Doux penchant (Amour)
Auteur : Lilania
Fin d'été... (Autres)
Auteur : ballandine
Un temps fragile (Autres)
Auteur : Xenia
La Balade d'arashiyama (Autres)
Auteur : RiagalenArtem
Brume de l'âme (Tristes)
Auteur : *bulle de mer*
Pastel (Amour)
Auteur : Maschoune
Réponse à Tristamourir (Amour)
Auteur : Solveig

 

 
Cette page a été générée en [0,1708] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.