Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 26
Invisible : 0
Total : 26
13166 membres inscrits

Montréal: 30 mai 21:49:48
Paris: 31 mai 03:49:48
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Autres poèmes :: Petit quatrain pour des gens "biens" Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Avertissement

Ce texte peut ne pas convenir à certains lecteurs.



Page : [1] :: Répondre
Axior


Fais ce que tu dis mais ne dis pas ce que tu fais.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
12 poèmes Liste
50 commentaires
Membre depuis
25 septembre 2014
Dernière connexion
29 janvier 2015
  Publié: 26 jan 2015 à 08:57
Modifié:  26 jan 2015 à 13:18 par Eliawe
Citer     Aller en bas de page

Par milliers ils se mobilisent
Pour empêcher qu'on autorise
Deux garçons dans le même lit.
Le lendemain, ils sont Charlie

... et moi je n'ai pas tout compris.

  L'homme libre est celui qui peut choisir sa geôle.
L’Hirondelle Cet utilisateur est un membre privilège


Au jour du jugement dernier, la plume du poète pèsera plus lourd que l'épée du guerrier.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
265 poèmes Liste
3818 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2014
Dernière connexion
30 mai
  Publié: 26 jan 2015 à 09:37 Citer     Aller en bas de page

Il ne faut pas tous mélanger, à mon sens.


La Brune Colombe

 
Axior


Fais ce que tu dis mais ne dis pas ce que tu fais.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
12 poèmes Liste
50 commentaires
Membre depuis
25 septembre 2014
Dernière connexion
29 janvier 2015
  Publié: 26 jan 2015 à 12:42 Citer     Aller en bas de page

Quelle magnifique réplique ! Bien documentée de surcroît.

C'est vrai, il ne faut pas tout mélanger. Remettons un peu d'ordre là dedans...
Que le peuple se soulève contre le terrorisme, j'applaudis. Nous aurions même dû le faire depuis longtemps car depuis le 11 septembre les actes plus barbares les uns que les autres des islamistes n'ont pas manqué loin de là.
Que le peuple se solidarise massivement à la liberté de la presse, j'ovationne. Là aussi les occasions de le faire ne nous ont pas manqué dans le passé et je tire mon chapeau au peu de monde qui s'est remué pour l'occasion.

Pourquoi un mouvement aussi vaste aujourd'hui ? Qu'y a-t-il de différent ?

Le slogan brandit par tous nous donne la réponse ; "Je suis Charlie". Il se trouve que les principales victimes n'étaient pas des journalistes du Monde, de Presse Océan, de l'Express ou du Figaro, mais de Charlie Hebdo.
(Il se trouve également que s'il y avait eu 50 victimes à la superette, on aurait quand même brandi "je suis Charlie", pas "je suis Supérette")

J'espère que je ne vais pas choquer les lecteurs assidus de ce journal, je respecte leur sens de l'humour même si ce n'est pas le mien, mais il faut avouer que certaines parutions étaient (et seront, apparemment) bien humiliantes à l'encontre des gens qui pratiquent paisiblement une religion, surtout les musulmans.

Je m'inscris dans la lutte contre le terrorisme et je suis pour la liberté de la presse, même celle qui me dérange mais je ne suis pas Charlie. Pour exemple, je citerai cette pratique immonde qui a cours encore dans certains pays et qui consiste à couper les mains des voleurs. Ce n'est pas parce que je la dénonce que je bénis pour autant les voleurs. Pour Charlie hebdo c'est pareil.

Tout ceci pour dire que si les manifestations étaient bien, majoritairement, en toute sincérité contre le terrorisme et pour la liberté de la presse, elles n'en étaient pas moins, à mon humble avis, polluées d'une certaine islamophobie, et entre homophobie et islamophobie, il y a un point commun: la bêtise.

Ceci dit, je retourne dans mon antre et j'arrête de vous embêter, promis

  L'homme libre est celui qui peut choisir sa geôle.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 485
Réponses: 2
Réponses uniques: 2
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0383] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.