Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 39
Invisible : 0
Total : 40
· doux18
13258 membres inscrits

Montréal: 16 oct 09:10:40
Paris: 16 oct 15:10:40
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Un café? Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Xenia

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
105 poèmes Liste
1750 commentaires
Membre depuis
13 mai 2013
Dernière connexion
15 octobre
  Publié: 15 sept 2016 à 05:40
Modifié:  15 sept 2016 à 05:42 par  Xenia
Citer     Aller en bas de page

Les murs sont jaunes de soleil,
Sur la banquette de cuir fauve tu es là, en face de moi,
Une douceur entre tes doigts :
Un sucre, grain de neige que tu noies au brun d’un café
Dans la dentelle de sa mousse parfumée de Brésil.
Tu bois les yeux mi clos.
Une petite écume au pli de ta bouche,
Tâche brune, une invite de robusta.
Je te vois lécher ta lèvre, furtif passage rouge.
Vas-tu m’embrasser ?
Mais c’est un jour adieu
Qui laisse le souvenir
D’un breuvage amer.

  Critiques acceptées
Didier
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
81 poèmes Liste
2480 commentaires
Membre depuis
12 janvier 2005
Dernière connexion
15 octobre
  Publié: 15 sept 2016 à 06:00 Citer     Aller en bas de page

Ah le café !
Un breuvage très sensuel je trouve. Bon, dans un adieu c'est moins bien évidemment.

 
Lilania Cet utilisateur est un membre privilège

Modératrice


Osez Etre
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
84 poèmes Liste
3367 commentaires
Membre depuis
14 juin 2011
Dernière connexion
15 octobre
  Publié: 15 sept 2016 à 08:18 Citer     Aller en bas de page



Personnellement je suis toujours admirative de ce flot
d'émotion et d'images que votre écriture nous offre Xénia,
Merci pour ces belles lectures..



 
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
231 poèmes Liste
15658 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
15 octobre
  Publié: 15 sept 2016 à 11:10 Citer     Aller en bas de page

sublime

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
752 poèmes Liste
22130 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
16 octobre
  Publié: 15 sept 2016 à 14:22 Citer     Aller en bas de page

Une aquarelle de café délayé, dans les tons sépia.
Merci Xenia

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Sidonie Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
3744 commentaires
Membre depuis
10 avril 2011
Dernière connexion
10 mars 2018
  Publié: 16 sept 2016 à 02:00 Citer     Aller en bas de page


On imagine très bien la scène, les détails, les couleurs et les acteurs...

Toujours fan

  On voudrait que tout reparte d'où, un jour, tout s'est arrêté.
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
149 poèmes Liste
4185 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
10 septembre
  Publié: 16 sept 2016 à 03:10 Citer     Aller en bas de page

Bonjour,
Joliment exprimé et pourtant pour cette " douceur entre les doigts" combien d'autres vécues ?
Amicalement

  Poésie, la vie entière
Ale

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
50 poèmes Liste
1291 commentaires
Membre depuis
23 juillet 2015
Dernière connexion
8 octobre
  Publié: 16 sept 2016 à 05:01 Citer     Aller en bas de page

C'est une belle image que le café pour évoquer une certaine idée de la sensualité ou d'une relation. J'aime les textes qui partent d'un détail anodin ou quotidien pour terminer sur une réflexion, un questionnement. Merci pour ce très beau texte.
Amitiés,
Alexandre

 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
448 poèmes Liste
21906 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
31 août
  Publié: 16 sept 2016 à 12:55 Citer     Aller en bas de page

Touchant mais tellement bien décrit, une situation qui malgré la chaleur et l'arôme du café, me fait frissonner, je pleure sur ces séparations, quelles quelles soient
Bises amicales ODE 31 - 17

  OM
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
144 poèmes Liste
3329 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
31 août
  Publié: 18 sept 2016 à 12:54 Citer     Aller en bas de page

Une pause Kawa avec des effuves amères...un instant suspendu. J'M....

Amitiés
Riaga...

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
Xenia

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
105 poèmes Liste
1750 commentaires
Membre depuis
13 mai 2013
Dernière connexion
15 octobre
  Publié: 19 sept 2016 à 10:04 Citer     Aller en bas de page

merci à vous :
Didier, Lilania, Mido, Aude Doiderose, Sidonie, Ulm47, Ale, Drôle d'oiseau, Ode, Riagal, vos commentaires sont très agréables à lire
Amitiés

  Critiques acceptées
Xenia

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
105 poèmes Liste
1750 commentaires
Membre depuis
13 mai 2013
Dernière connexion
15 octobre
  Publié: 20 sept 2016 à 06:16 Citer     Aller en bas de page

merci sincère Âme ondine, je suis touchée
Amitiés

  Critiques acceptées
Tristamourir


Vivre et laisser vivre
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
247 poèmes Liste
1830 commentaires
Membre depuis
25 mars 2013
Dernière connexion
11 octobre
  Publié: 21 sept 2016 à 20:35 Citer     Aller en bas de page

Un petit bec sucré le rendrait peut-être moins amer. Allons, un petit effort pour embellir les souvenirs.

  Vivre un jour à la fois
Xenia

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
105 poèmes Liste
1750 commentaires
Membre depuis
13 mai 2013
Dernière connexion
15 octobre
  Publié: 24 sept 2016 à 04:15 Citer     Aller en bas de page

merci TTM, ton conseil est approuvé
Amitiés

  Critiques acceptées
gillesdepont
Impossible d'afficher l'image
Tout poème naît d'un germe, d'abord obscur, qu'il faut rendre lumineux pour qu'il produise des fruit
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
76 poèmes Liste
670 commentaires
Membre depuis
24 avril 2015
Dernière connexion
30 septembre
  Publié: 26 sept 2016 à 06:58 Citer     Aller en bas de page

Que rajouter aux compliments que tu as reçu?

Un texte très puissant

Gilles

  gilles
Xenia

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
105 poèmes Liste
1750 commentaires
Membre depuis
13 mai 2013
Dernière connexion
15 octobre
  Publié: 30 sept 2016 à 02:28 Citer     Aller en bas de page

merci Gilles de ton passage chez moi,

  Critiques acceptées
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1016 poèmes Liste
16392 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
26 septembre
  Publié: 4 févr 2017 à 04:35 Citer     Aller en bas de page

Bonjour...

Evoquer l'adieu de cette façon est très intéressant, car si le sujet est souvent source d'écriture, tu as su renouveler l'intérêt en développant ces images sur le café, des images réfléchies.
J'ai apprécié ma lecture.
amicalement.
pyc.

 
Xenia

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
105 poèmes Liste
1750 commentaires
Membre depuis
13 mai 2013
Dernière connexion
15 octobre
  Publié: 6 févr 2017 à 12:53 Citer     Aller en bas de page

merci Pyc pour ta gentillesse et ce commentaire bien pensé
Amicalement

  Critiques acceptées
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1000
Réponses: 17
Réponses uniques: 13
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Douloureux souvenir (Tristes)
Auteur : josette
Les douleurs de la honte... (Tristes)
Auteur : pyc
Sans remords (balladine) (Tristes)
Auteur : Adamantine
Parodie prétentieuse de la tirade de Cyrano (Loufoques)
Auteur : SélénaéLaLouveFéline
(Tristes)
Auteur :
L'hiver Approche (Tristes)
Auteur : KYRICE
Label et le clochard... (Tristes)
Auteur : pyc
Je voulais (Tristes)
Auteur : Ale
(Tristes)
Auteur :
Chemin Faisant (Amour)
Auteur : MUSCADE
La Corrida (Nouvelles littéraires)
Auteur : Y.D
On me dit que (Tristes)
Auteur : Ossette
Emouvant souvenir (Tristes)
Auteur : josette
Je t'écris de nos "trop-tard" (Tristes)
Auteur : Xenia
Quand ils... (Tristes)
Auteur : Adamantine

 

 
Cette page a été générée en [0,0949] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.