Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 326
Invisible : 0
Total : 329
· samamuse · Rayon de soleil · M@rselO
12994 membres inscrits

Montréal: 27 mai 03:54:08
Paris: 27 mai 09:54:08
::S�lection du th�me::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Glas sang (c&c) Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Je suis une partie de nous unique et multiple à la fois (chimay)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
298 poèmes Liste
17265 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
25 mai
  Publié: 24 oct 2016 à 17:14
Modifié:  5 mai 2017 à 00:20 par Tilou8897
Citer     Aller en bas de page

Tu me revins entier, abîme incandescent
Moi qui te croyais comble à en vomir ma peine
Ta loi de possession était devenue reine
Flacon empli d'aurore où flambait l'indécent.

C'était un soir de rien, un brin adolescent
Le possible avorton d'une future gangrène
M'écrasait les poumons, sangle arachnéenne
Tu me revins entier, organe turgescent.

De mes doigts tremblotants, maladive étreinte
Fin écheveau de nerfs en mes griffes tressé
La chair putréfiée de ma seule obsession.

Tu me revins entier, ô mon creux qui m'éreinte,
Pelote de sang gâchée d'une vile expiation
Ventre vide à l'enfant, poupée vaudou blessée.


24 octobre 2016


  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
4702 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
27 mai
  Publié: 24 oct 2016 à 18:25 Citer     Aller en bas de page

Une chair meurtrie. Ce texte dégage pour moi une violence...
J'en ai froid dans le dos.
Merci pour les sensations fortes

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Adamantine

Administrateur

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
386 poèmes Liste
11908 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
27 mai
  Publié: 25 oct 2016 à 00:00 Citer     Aller en bas de page

Un texte très fort. Gros écho ce matin pour moi.

  Et si l'on me demande à quoi j'ai passé le temps Je dirai à jouer... Le reste n'importe pas.
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
177 poèmes Liste
9367 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
26 mai
  Publié: 25 oct 2016 à 02:36 Citer     Aller en bas de page

Ton poème fait mal à la lecture BESTIOLE, comme ce qu'il reflète

Merci à toi

  ISABELLE
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
254 poèmes Liste
4295 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
25 mai
  Publié: 25 oct 2016 à 12:23 Citer     Aller en bas de page

Je ne sais pas si ma compréhension de ton poème est juste, mais il me fait froid dans le dos. écriture resserrée, mots bien choisis me donnent le sentiment d'une grande souffrance.


Amitiés

Yvon

  YD
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
691 poèmes Liste
21028 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
26 mai
  Publié: 25 oct 2016 à 13:14 Citer     Aller en bas de page

C'est un texte très touchant et admirablement bien écrit.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Lilania Cet utilisateur est un membre privilège


Osez Etre
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
78 poèmes Liste
3180 commentaires
Membre depuis
14 juin 2011
Dernière connexion
27 mai
  Publié: 25 oct 2016 à 18:02 Citer     Aller en bas de page



J'ai lu, j'ai eu mal.
Un texte que je qualifierai de poignant..
Un bel écrit

 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
386 poèmes Liste
20311 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
26 mai
  Publié: 29 oct 2016 à 12:01 Citer     Aller en bas de page

C'est terriblement bien écrit mais combien triste et je dirais même poignant, mais il te fallait l'écrire, peut - être cela t'a permis d'évacuer une souffrance qui devait t'étreindre très fort
Bises amicales ODE 31 - 17

  OM
patrick dabard Cet utilisateur est un membre privilège
Impossible d'afficher l'image
Un bruissement d'aile peut faire trembler une étoile.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
91 poèmes Liste
6515 commentaires
Membre depuis
18 février 2004
Dernière connexion
6 novembre 2016
  Publié: 29 oct 2016 à 16:16 Citer     Aller en bas de page

Un retour de flamme d'une extrême violence, mais tellement bien écrit.

Amitiés.

  le banissement n'est autre qu'une sorte d'autodafé symbolique indigne d'un site de poésie.
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
5698 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
27 janvier 2017
  Publié: 26 nov 2016 à 14:06 Citer     Aller en bas de page

Ouf, tu ne postes plus souvent, pour ma part je ne passe plus très souvent non plus mais même si habituellement je ne commente pas ce genre de poème, te connaissant un peu je me devais au moins de passer te dire que je l' avais lu, que je me sens mal a l' aise de laisser le moindre commentaire sur le fond ou la forme, juste peut-être te dire qu' il me laisse les mêmes sensations que quand je lisais les poèmes de Saphariel qui hélas a quitte ce forum, je pense que tu l' as sûrement plusieurs fois croisée et dans ce cas tu comprendras peut-être mieux mon propos.

JC

PS: sur ce poème tu as souligne C/C, ca m' échappe un peu d' autant plus que tu n' as pas encore répondu aux commentaires précédents, ceci est le contraire d' un reproche Vinie

 
RiagalenArtem


"Vivre éternellement serait aussi difficile-me semble-t-il-que dormir toute la vie" эт&#
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
123 poèmes Liste
2928 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
16 mai
  Publié: 28 nov 2016 à 10:12 Citer     Aller en bas de page

J'lavais loupé celui-ci...Pas trop tard pour me rattraper. Je passe vite, mais...c'est . Quand le "Glaçant" est de cette eau, j'en redemande...^^
.

Riaga...

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Cedoit être un four invisible." Gustave Flaubert
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1004 poèmes Liste
16179 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
23 mai
  Publié: 23 jan 2017 à 13:34 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir...

J'ai envie de dire que je te ressens derrière les mots de ce poème, c'en est d'autant plus fort vu ce qui est écrit.
personnellement, cette lecture m'évoque quelque chose en rapport avec la santé, je peux faire fausse route, bien sur.
Si comme cela t'a été dit, tu ne postes pas souvent, ce que tu nous proposes est intense et ne se lit pas sans qu'on y porte une grande attention.
Amitiés sincères.
pyc.

 
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Je suis une partie de nous unique et multiple à la fois (chimay)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
298 poèmes Liste
17265 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
25 mai
  Publié: 1er mars 2017 à 04:41 Citer     Aller en bas de page

Citation de Lacase
Une chair meurtrie. Ce texte dégage pour moi une violence...
J'en ai froid dans le dos.
Merci pour les sensations fortes



merci oui une violence psychique et physique qu'il me fallait exprimer

Citation de Adamantine
Un texte très fort. Gros écho ce matin pour moi.



merci Mag

Citation de Maschoune
Ton poème fait mal à la lecture BESTIOLE, comme ce qu'il reflète

Merci à toi



un besoin viscéral non assouvi

Citation de Y.D
Je ne sais pas si ma compréhension de ton poème est juste, mais il me fait froid dans le dos. écriture resserrée, mots bien choisis me donnent le sentiment d'une grande souffrance.


Amitiés

Yvon


une souffrance intime oui mais qui je l'espère s'apaisera



  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Je suis une partie de nous unique et multiple à la fois (chimay)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
298 poèmes Liste
17265 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
25 mai
  Publié: 1er mars 2017 à 04:50 Citer     Aller en bas de page

Citation de Aude Doiderose
C'est un texte très touchant et admirablement bien écrit.



Merci Aude

Citation de Lilania


J'ai lu, j'ai eu mal.
Un texte que je qualifierai de poignant..
Un bel écrit



merci Lilania une douleur poignard c'est pour ça

Citation de ode3117
C'est terriblement bien écrit mais combien triste et je dirais même poignant, mais il te fallait l'écrire, peut - être cela t'a permis d'évacuer une souffrance qui devait t'étreindre très fort
Bises amicales ODE 31 - 17



cette souffrance est toujours là en toile de fond un jour quelqu'un me l'enlevera j'espere merci à toi

Citation de patrick dabard
Un retour de flamme d'une extrême violence, mais tellement bien écrit.

Amitiés.



le feu n'a jamais tari j'ai juste laissé flamber le bucher sans y mettre des mots merci de ton passage Patrick

Citation de rimarien
Ouf, tu ne postes plus souvent, pour ma part je ne passe plus très souvent non plus mais même si habituellement je ne commente pas ce genre de poème, te connaissant un peu je me devais au moins de passer te dire que je l' avais lu, que je me sens mal a l' aise de laisser le moindre commentaire sur le fond ou la forme, juste peut-être te dire qu' il me laisse les mêmes sensations que quand je lisais les poèmes de Saphariel qui hélas a quitte ce forum, je pense que tu l' as sûrement plusieurs fois croisée et dans ce cas tu comprendras peut-être mieux mon propos.

JC

PS: sur ce poème tu as souligne C/C, ca m' échappe un peu d' autant plus que tu n' as pas encore répondu aux commentaires précédents, ceci est le contraire d' un reproche Vinie



tu as raison JC c'est une habitude et il m'est arrivé de recevoir des commentaires sur la forme un peu plus détaillés en mettant C&C alors je me trompe peut être ..
merci pour le compliment du rapprochement avec Saphariel je vois tout à fait ton propos, d'ailleurs cette sorte d'animalité a toujours été en moi j'ai juste souvent tempéré ma nature si je puis dire et là le sujet ne souffre d'aucun équivoque possible selon moi

Citation de RiagalenArtem
J'lavais loupé celui-ci...Pas trop tard pour me rattraper. Je passe vite, mais...c'est . Quand le "Glaçant" est de cette eau, j'en redemande...^^
.

Riaga...



il faudra que j'arrive à trouver de nouveau les mots sur cette chose qui souvent m'impose un silence disciplinaire merci


Citation de pyc
Bonsoir...

J'ai envie de dire que je te ressens derrière les mots de ce poème, c'en est d'autant plus fort vu ce qui est écrit.
personnellement, cette lecture m'évoque quelque chose en rapport avec la santé, je peux faire fausse route, bien sur.
Si comme cela t'a été dit, tu ne postes pas souvent, ce que tu nous proposes est intense et ne se lit pas sans qu'on y porte une grande attention.
Amitiés sincères.
pyc.



ton ressenti est juste il s'agit d'un manque corporel, d'une sorte de défaillance .. merci pour ta fidelite sous mes mots





  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Saphariel


Tirons notre courage de notre desespoir même. (Sénèque)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
25 poèmes Liste
147 commentaires
Membre depuis
17 janvier 2017
Dernière connexion
23 mai
  Publié: 4 mars 2017 à 10:04
Modifié:  4 mars 2017 à 10:05 par Saphariel
Citer     Aller en bas de page

Trop touchée, pour dire quoi que ce soit... merci de tels écrits... c'est beau (paradoxalement) malgré la souffrance... j'espère que tu comprends ce que je veux dire...

P.S. : j'adore le titre...

  On a tous une Némésis en soi. La différence entre l’optimiste et le pessimiste, est que ce dernier la conçoit quand le premier ne fait que l'entrevoir sans jamais l'affronter...
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Je suis une partie de nous unique et multiple à la fois (chimay)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
298 poèmes Liste
17265 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
25 mai
  Publié: 5 mars 2017 à 14:32 Citer     Aller en bas de page

merci ma chère Sapharie
un tel compliment venant de toi me touche vraiment merci pour les fav

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1126
Réponses: 15
Réponses uniques: 13
Listes: 0 - Voir

Page : [1]
Poèmes de l'année 2016
Décerné le 4 mai 2017
18e position dans le choix des membres.

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Les deux clochers (Autres)
Auteur : In Poésie
Te souviens-tu ? (Amour)
Auteur : Adamantine
Cette croix (Autres)
Auteur : Drôle d'oiseau
Pardon (Autres)
Auteur : Drôle d'oiseau
Les Hommes pleurent aussi (Tristes)
Auteur : Shovnigorath
Je vous aime (Amitié)
Auteur : Maman Luciole
Nuit d'orage sur l'étang (Autres)
Auteur : Vénusia
La savonneuse (vieux métier d'autrefois)d'après un document (Autres)
Auteur : josette
Il pleut (Autres)
Auteur : Drôle d'oiseau
L'heure des vers (Tristes)
Auteur : Aude Doiderose
Le poids de son silence (Tristes)
Auteur : Maschoune
La Pie et le Corbeau (fable) (Autres)
Auteur : josette
rien d'étonnant tout est détonnant n°1 Sissi (Loufoques)
Auteur : rimarien
J'ai passé un bel été (Autres)
Auteur : Sidonie

 

 
Cette page a été générée en [0,0727] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.