Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 5
Invités : 54
Invisible : 1
Total : 60
· Miette · samamuse · ODIN · Adamo · Laconistory
13019 membres inscrits

Montréal: 19 nov 08:58:11
Paris: 19 nov 14:58:11
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Éphémères nov. 18 : Cicatrices :: Taisez-vous Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Avertissement

Ce texte peut ne pas convenir à certains lecteurs.



Page : [1] :: Répondre
Ossette


Blob Blob
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
150 poèmes Liste
1284 commentaires
Membre depuis
24 juin 2008
Dernière connexion
18 novembre
  Publié: 8 nov à 16:24
Modifié:  12 nov à 17:42 par Emme
Citer     Aller en bas de page

Et j’ai prié pour que vienne le silence.
Car ma vie n’a de sens que lorsque je contrôle
Mes moindres faits et gestes, ceux des gens qui m’entourent
Les bruits de pas qui semblent courir derrière moi.
Je n’ai plus tes marques sur mon corps
Pas de bleus, pas de coupures, pas de traces.
Rien ne subsiste de ton passage,
Si ce n’est la manière dont mon cœur crie sans cesse.

Et j’ai prié pour que vienne le silence.
Car je ne sais plus prendre du temps pour m’apprécier
Mon corps qui me plaisait, j’aimerais le détruire
Tant j’ai le souvenir de ce que t’en faisais.
Je n’ai plus tes marques sur mon corps
Pas de photos glaçantes, où le mauve est visible,
Rien ne laisse deviner ce que tu as créé,
Si ce n’est ma peur d’être dos à la porte.

Et j’ai prié pour que vienne le silence.
Car à force de veiller, on fatigue son âme
À trop vouloir garder les souvenirs enfouis
On se réveille la nuit en hurlant, en tremblant.
Je n’ai plus tes marques sur mon corps
Pas de beaux souvenirs pour sauver ce qui reste
Je ne sais plus comment faire taire mon cerveau
Lui qui me crie sans cesse qu’il faut que je fasse gaffe.

Et j’ai prié pour que vienne le silence.
Car je ne peux dormir sans cauch’marder de toi,
De tes poings, de tes pieds, de tes doigts qui m’étouffent,
De mes cris étouffés dans le sang et les pleurs.
J’en viens presque à vouloir inverser nos deux rôles,
Pour que je puisse, enfin, un jour, être sans peur.

Et j’ai prié pour que vienne le silence,
Pour un jour t’oublier, pour un jour vivre en paix,
Mais même quand je suis seule, elles hurlent, elles sont en moi,
Invisibles et sournoises, elles ne s'en iront pas.

  ZZ
Adamantine

Administrateur

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
406 poèmes Liste
12307 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
19 novembre
  Publié: 8 nov à 21:58 Citer     Aller en bas de page

Ce texte me bouleverse d'une façon que je ne saurais décrire. C'est pour moi le plus fort de tous ceux que j'ai pu lire depuis le début de semaine.
Ce texte est un cri mais paradoxalement, je suis heureuse de te relire.

  Et si l'on me demande à quoi j'ai passé le temps Je dirai à jouer... Le reste n'importe pas.
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
191 poèmes Liste
10146 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
19 novembre
  Publié: 9 nov à 02:25
Modifié:  9 nov à 02:25 par Maschoune
Citer     Aller en bas de page

Citation de Ossette
...
J’en viens presque à vouloir inverser nos deux rôles,
Pour que je puisse, enfin, un jour, être sans peur.
...



J'aime bien cette formulation, elle en dit beaucoup !

Merci à toi OSSETTE,contente de te relire !

  ISABELLE
RiagalenArtem


"Vivre éternellement serait aussi difficile-me semble-t-il-que dormir toute la vie" эт&#
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
130 poèmes Liste
3074 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
11 novembre
  Publié: 9 nov à 08:47 Citer     Aller en bas de page

Je l'ai lu avec attention ta lettre, j'ai agrandi et modifié la couleur de la police...Dire que c'est fort serait idiot. Alors simplement être sans mots, laisser un signe parce que ton écriture frappe, parle, crie en silence....on s'approprie même quelques lambeaux de ces cicatrices qui ne sont pas les nôtres...

Amitiés, Ossette...
Riaga...

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Cedoit être un four invisible." Gustave Flaubert
Ossette


Blob Blob
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
150 poèmes Liste
1284 commentaires
Membre depuis
24 juin 2008
Dernière connexion
18 novembre
  Publié: 9 nov à 14:56 Citer     Aller en bas de page

Adamantine,

Oui, il s'agit d'un cri... mais d'un cri qui se veut silencieux, dissimulé aux regards des autres d'une certaine manière.
Je suis touchée que cela soit le plus "fort" puisque ce texte parle de silence, de dissimulation et d'apparences trompeuses.
Merci à toi pour la "re bienvenu" !
Au plaisir de te lire,
J'y prends beaucoup de plaisir, car j'aime ta douceur de mots !

Amitiés, Zoé


Maschoune,
Un plaisir de te retrouver ici !
Yep, je crois vraiment que l'envie des fois d'inverser les rôles est la plus forte, la vengeance ou en tout cas un certain sens de projection et de retournement de situation donne bien souvent des ailes et la force nécessaire de se retrouver...
A voir sur du long terme comment cela fonctionne.. ou pas.

Heureuse de revenir,
Zoé


RiagalenArtem,
En premier lieu, j'avais mis certaines phrases en rouge et violet pour peindre les humeurs et le mal être... mais je me suis dit que faire cela serait encore déguiser ce ressenti donc finalement point de couleur.
Merci de ce que tu décris de ta lecture, ton ressenti.
Amitiés,
Au plaisir de te lire,
Zoé

  ZZ
Jean-Claude Glissant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
69 poèmes Liste
1457 commentaires
Membre depuis
19 avril 2013
Dernière connexion
17 novembre
  Publié: 12 nov à 13:10 Citer     Aller en bas de page

Merci pour le partage, Ossette.

 
Ossette


Blob Blob
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
150 poèmes Liste
1284 commentaires
Membre depuis
24 juin 2008
Dernière connexion
18 novembre
  Publié: 12 nov à 15:07 Citer     Aller en bas de page

Jean-Claude Glissant,

Merci à toi pour ta lecture

Amitiés,
Zoé

  ZZ
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 95
Réponses: 6
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0452] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.