Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 27
Invisible : 0
Total : 27
13265 membres inscrits

Montréal: 19 oct 00:59:52
Paris: 19 oct 06:59:52
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: La fille dans l'escalier (2 / ? ) Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
QUOIQOUIJE

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
216 poèmes Liste
4393 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2013
Dernière connexion
18 octobre
  Publié: 15 févr 2015 à 04:13 Citer     Aller en bas de page

Elle descendait les escaliers
Pendant que moi je les montais.
On se croisait sur les paliers
Sans un mot mais mon cœur battait.

Et tous les jours, c’était toujours
Le même ciné qui s’répétait.
Mais si un jour, enfin l’amour,
Une petite flèche lui décochait.

Moi j’en rêvais à en crever
Pendant le reste de la journée
Comment lui dire, lui témoigner,
Que j’pense à elle toute la journée.

Comme un cauchemar
J’dors plus à cause de cette histoire
Et j’en ai marre
De ces nuits blanches qui n’sont pas noires.

 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
448 poèmes Liste
21906 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
31 août
  Publié: 15 févr 2015 à 04:53 Citer     Aller en bas de page

Repeins ta chambre en bleu ou rose et colle des étoiles au plafond.
Descends les escaliers en même temps qu'elle et fais semblant de perdre l'équilibre...Ensuite tu trouveras bien une astuce...Arrête de soupirer
Bien amicalement ODE 31 - 17

  OM
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
444 poèmes Liste
8631 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
16 octobre
  Publié: 15 févr 2015 à 05:06 Citer     Aller en bas de page

 
QUOIQOUIJE

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
216 poèmes Liste
4393 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2013
Dernière connexion
18 octobre
  Publié: 15 févr 2015 à 05:48 Citer     Aller en bas de page

Bonne idée Ode
On voit que t'as de la pratique

Merci à toutes deux

 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
448 poèmes Liste
21906 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
31 août
  Publié: 15 févr 2015 à 08:54 Citer     Aller en bas de page

CHARMANTE, je dirais plutôt que c'est " L'as en sueur " à force de monter ces escaliers.
ODE 31 - 17
En ce qui me concerne, je n'ai pas la pratique, je monte les escaliers et les descends dans les bras d'un charmant monsieur ( tu parles...Je rêve..." Enfin c'est lui qui fait les efforts, mais cela m'est arrivé pareille belle aventure.

  OM
Klafooty
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
187 poèmes Liste
498 commentaires
Membre depuis
21 avril 2014
Dernière connexion
2 octobre
  Publié: 15 févr 2015 à 14:26 Citer     Aller en bas de page

Et, elle, se demandait pourquoi dans l'escalier
Regardant sous sa jupe un satire obsédé
Faisait des va-et-vient de ses pas saccadés ;
Qu'il était surement un vieux fou à lier.

 
QUOIQOUIJE

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
216 poèmes Liste
4393 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2013
Dernière connexion
18 octobre
  Publié: 16 févr 2015 à 04:10 Citer     Aller en bas de page

Charmante encore eut-il fallu qu'il y eut un ascenseur

Ode tout occasion est bonne pour toi ; ce fut un as de ton cœur ?

Klafooty je ne me le serais pas permis

 
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14981 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
14 octobre
  Publié: 16 févr 2015 à 18:50 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir QUOIQOUIJE,

Merci pour ce sourire en partage !


Mes amitiés

Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
QUOIQOUIJE

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
216 poèmes Liste
4393 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2013
Dernière connexion
18 octobre
  Publié: 17 févr 2015 à 05:16 Citer     Aller en bas de page

Sybilla
Merci de laisser la trace de ton passage

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 443
Réponses: 8
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0452] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.