Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 15
Invisible : 0
Total : 16
· Margo1668
12878 membres inscrits

Montréal: 27 juin 23:36:19
Paris: 28 juin 05:36:19
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Poèmes tristes :: La piste aux étoiles Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Sezame

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
78 poèmes Liste
128 commentaires
Membre depuis
4 mai 2013
Dernière connexion
6 juin
  Publié: 20 mars à 08:33
Modifié:  20 mars à 09:06 par Bestiole
Citer     Aller en bas de page

La lumière naît, elle n'est qu'un artifice fixe aux couleurs fades et vides,
J'entends déjà la voix Loyal ouvrir le bal sous des rires sourds et acides,
S'ouvre le rideau de cuir hideux sous les yeux du clown au visage aride,
La poussière et le bruit accompagnent le tonnerre de mains humanoïdes.

Étrange procession d'un orchestre équestre guidé par la mesure du fouet,
Bientôt mon vieux frère de la jungle jonglera en équilibre sur un tabouret,
Le temps s’effile dans cette arène aux allures d'aires de jeux sous les agrès,
D'où s'envolent des oiseaux sans ailes sous les tirs des regards si inquiets.

Des ballons multicolores décorent un ciel pyramidal, le seul que je vois,
Tandis que le suspense des tambours traque les troubadours sans voix,
J’entre à mon tour dans ce bac de sable entouré d'un silence lourd et froid,
Encore cette lance qui claque, celle qui me change en ce que je ne suis pas.

Je lève la tête pour contempler la fée funambule sur un fil de fer suspendu,
Elle avance, se penche, de son ombrelle frêle me lance un baiser de salut,
Moi, pauvre fauve, l'ombre du roi que j'étais jadis, vivant dans cette cohue,
Et encore cette question, où ce cirque nous mènera quand le jour sera revenu.

  Sezame
Maman Luciole


Tout but est un leurre, seul le voyage est véritable
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
69 poèmes Liste
1598 commentaires
Membre depuis
17 septembre 2012
Dernière connexion
7 juin
  Publié: 22 mars à 03:36 Citer     Aller en bas de page

Je suis étonnée du peu de retour sur ce très beau poème...

Je déteste les cirques, ils ne font pas partie de mes souvenirs d'enfance, c'est trop triste...
Si seulement les animaux pouvaient avoir la parole, nous dire ce qu'ils ressentent...

Pauvre roi déchu et sacrifié...

Maman Luciole


 
Sezame

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
78 poèmes Liste
128 commentaires
Membre depuis
4 mai 2013
Dernière connexion
6 juin
  Publié: 24 mars à 03:06 Citer     Aller en bas de page

Maman luciole,

Merci pour ce message, en effet le cirque ne fait pas partie de mes meilleurs souvenirs, ce lieu qui doit refléter la joie et qui pour moi paradoxalement et plus un lieu de faux semblant et de captivité.
Dans ce poème je mets donc mon ressenti sur ma vie en parallèle avec le ressenti que j'ai sur ce lieu.

Merci encore pour ta lecture.

Sezame

  Sezame
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 164
Réponses: 2
Réponses uniques: 2
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0277] secondes.
 © 2000 - 2017 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.