Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 29
Invisible : 0
Total : 30
· Korchi saad
13259 membres inscrits

Montréal: 16 oct 18:09:24
Paris: 17 oct 00:09:24
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Ce matin ne va pas Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Xenia

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
105 poèmes Liste
1750 commentaires
Membre depuis
13 mai 2013
Dernière connexion
15 octobre
  Publié: 20 avr 2017 à 04:13
Modifié:  13 juin 2017 à 11:06 par  Xenia
Citer     Aller en bas de page

Il faut chanter l’oiseau, le matin te va bien,
Déchire-moi le front de trilles d’allégresse.
Dans mes vieilles pensées ne vit que la rudesse
D'un passé éclaté sur l'avenir vaurien.

C’est un grand bout de froid au travers du passage,
Un vide le remplit de mes pensées pour toi
Quand fleurissaient nos mains sur les moments d’émois,
Bien avant que le ciel accepte le veuvage.

Je sais, tu es l’amant d’une belle étrangère.
Vos corps sont caressés par des vents turbulents
Au rythme d'une ivresse où vient l'amour violent,
Et je me mords les mains dans ma ville de pierre.

Il me semble faner sur le vide des ans,
Loin de ton affection, ôtée de ta conscience,
Je ressens sur ma peau une place en vacance,
Mes espoirs au déclin dans les marques du temps.

  Critiques acceptées
Le Poète Masqué


Bonjour/bonsoir chers amis. Merci de votre présence sur mon profil !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
116 poèmes Liste
3443 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2012
Dernière connexion
5 juillet
  Publié: 20 avr 2017 à 04:40
Modifié:  20 avr 2017 à 04:40 par Le Poète Masqué
Citer     Aller en bas de page

Bonjour Xenia,

Une peine amoureuse magnifiquement exprimée !

Il ne faut pas trop s'en mordre les mains...

Courage...

Amitiés

  Vous pouvez prendre connaissance de mon système de versification, si vous le souhaitez (système personnel qui s'écarte des règles purement classiques).
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
206 poèmes Liste
11343 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
16 octobre
  Publié: 20 avr 2017 à 08:59 Citer     Aller en bas de page

C'est toujours un plaisir de lire ta belle écriture ...

Merci à toi

  ISABELLE
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
231 poèmes Liste
15660 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
16 octobre
  Publié: 20 avr 2017 à 11:14 Citer     Aller en bas de page

très beau poème
bonne soiree

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Pieds-enVERS


Qu'importe si l'alexandrin est mal chaussé à partir du moment où il a une semelle musicale
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
56 poèmes Liste
1661 commentaires
Membre depuis
31 janvier 2015
Dernière connexion
13 octobre
  Publié: 20 avr 2017 à 15:21 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Xénia

Ce manque fait mal au coeur et au corps ....beau texte !

 
Lucas


Prisonnier du temps, enchaîné à la vie et condamné à mort.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
18 poèmes Liste
495 commentaires
Membre depuis
12 février 2017
Dernière connexion
13 octobre
  Publié: 21 avr 2017 à 06:34 Citer     Aller en bas de page


Beaucoup de vide et de froideur en vos vers Xenia. Ils n'empêchent pas la beauté du verbe.
Oui, "Il faut chanter l’oiseau" car on le dit bleu, c'est celui du bonheur.
Merci pour ce partage.

 
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
287 poèmes Liste
5083 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
14 octobre
  Publié: 21 avr 2017 à 12:08 Citer     Aller en bas de page

c'est un beau poème qui fait mal, mais que dire de plus quand la souffrance est là...

Amitiés poétiques

Yvon

  YD
Xenia

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
105 poèmes Liste
1750 commentaires
Membre depuis
13 mai 2013
Dernière connexion
15 octobre
  Publié: 22 avr 2017 à 02:22 Citer     Aller en bas de page

merci à vous de vous être arrêtés avec indulgence sous ce texte

Amicalement

  Critiques acceptées
Varh


la vie, ce rêve réel qui peut se tranformer en cauchemar en gardant les yeux ouverts; je les ferme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
32 poèmes Liste
1415 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2016
Dernière connexion
22 mai
  Publié: 22 avr 2017 à 03:58 Citer     Aller en bas de page

Lorsque l'absence reste une présence, le coeur est triste et l'âme lui dessine le spleen...
Magnifique écriture....

Merci du partage

v

 
Xenia

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
105 poèmes Liste
1750 commentaires
Membre depuis
13 mai 2013
Dernière connexion
15 octobre
  Publié: 25 avr 2017 à 10:11 Citer     Aller en bas de page

merci Trist@nic, merci Varh pour vos beaux commentaires


  Critiques acceptées
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
149 poèmes Liste
4185 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
10 septembre
  Publié: 25 avr 2017 à 13:28 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Xénia,

Je ne retiendrai ici que la qualité de votre poème, cet amour enfui, ne voulant ni ne pouvant me mettre à votre place.
Amicalement

  Poésie, la vie entière
Xenia

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
105 poèmes Liste
1750 commentaires
Membre depuis
13 mai 2013
Dernière connexion
15 octobre
  Publié: 26 avr 2017 à 04:07
Modifié:  26 avr 2017 à 04:07 par  Xenia
Citer     Aller en bas de page

merci Jean-Louis pour ce commentaire, c'était ma période "tragique-lyrique", d'il y a quelques temps
Amitiés

  Critiques acceptées
Lilania Cet utilisateur est un membre privilège

Modératrice


Osez Etre
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
84 poèmes Liste
3367 commentaires
Membre depuis
14 juin 2011
Dernière connexion
15 octobre
  Publié: 30 avr 2017 à 07:28 Citer     Aller en bas de page



 
Xenia

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
105 poèmes Liste
1750 commentaires
Membre depuis
13 mai 2013
Dernière connexion
15 octobre
  Publié: 1er mai 2017 à 04:02 Citer     Aller en bas de page

merci Lilania pour cette appréciation,

  Critiques acceptées
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 874
Réponses: 13
Réponses uniques: 10
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0351] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.