Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 25
Invisible : 0
Total : 26
· Margo1668
12884 membres inscrits

Montréal: 29 mai 23:37:01
Paris: 30 mai 05:37:01
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Adieu Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
marchepascal Cet utilisateur est un membre privilège
Impossible d'afficher l'image
Le monde est en nous sommes le monde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
236 poèmes Liste
2173 commentaires
Membre depuis
23 mars 2011
Dernière connexion
22 mai
  Publié: 19 mai à 01:32
Modifié:  21 mai à 04:45 par marchepascal
Citer     Aller en bas de page

Je n'ai plus de jambes,

Vous comprenez ?

Plus de jambes je vous dis !
Marcher courir c'est fini.
Je crois que ma vie aussi,
D'ailleurs... je n'ai plus envie !!!

Pas d'apitoiement, non,
Un destin brisé, oui ça,
Je pense pouvoir... Pardon,
Mais je vais arrêter là.

Impossible de poursuivre,
Disparaître, sans réserve,
Ailleurs, ne pas reconstruire,
"Moi et moi sans baliverne".

En finir rapidement,
Que je n'use pas ma peine,
D'ici peu l'effacement.
Adieu cher lecteur! Quand même,
Il reste le souvenir,
Qu'il soit beau et d'envergure.
Dernière ligne à franchir,
Me sauver! Plus de blessures...


    Le temps comme le vent passe et ne s’arrête jamais!!!
Adamantine

Administratrice

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
322 poèmes Liste
10401 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
29 mai
  Publié: 19 mai à 02:49
Modifié:  19 mai à 02:56 par Adamantine
Citer     Aller en bas de page

Hé bien, quel désespoir.
Ce que tu as écrit, situation vécue par beaucoup, peut hélas, être décliné en des tas de variantes : "je n'ai plus de bras, je n'ai plus d'utérus, je n'ai plus mon enfant"... Avec à chaque fois la même douleur incommensurable... mais la vie au bout, si on en a le courage.


Ma réserve : le titre. Je suis mal à l'aise quand je me trouve devant des poèmes dont on ne sait si l'auteur invente ou exprime un réel mal être sans en amoindrir la qualité littéraire nullement. Simplement, en tant que lecteur, on ne sait pas trop comment réagir : il y a l'empathie poussée à l'extrême "non, la vie est belle malgré tout", suivi de longs échanges... et puis, l'autre tentation sera de passer son chemin au risque de passer à côté de quelqu'un qui a réellement besoin d'aide.

Je finirai mon long commentaire (une fois n'est pas coutume) par cette phrase :
Le désespoir n'est pas la fin mais le début... encore faut-il le désirer.

Un poème bien écrit et qui fait mouche.
M

  Il faut beaucoup de temps pour refroidir un cœur et mille fois plus encore pour le réconforter.
Galatea belga
Impossible d'afficher l'image
Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
625 poèmes Liste
13841 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
27 mai
  Publié: 19 mai à 10:17 Citer     Aller en bas de page

En finir rapidement,
Que je n'use pas ma peine.
D'ici peu l'effacement.
Adieu cher lecteur, quand même,
Il reste le souvenir,
Qu'il soit beau, et d'envergure !
Dernière ligne à franchir,
Me sauver, plus de blessures...





Marché, cher Marché, je fais miennes les considerations de M. et proteste , en plus .
Je crois avoir le droit de lire encore et encore tes vers beaux t qui ouvrent à nous tous un horizon particulier et interessant.


Rendez-vous à 6 heures , comme d'habitude.



lilia


  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
203 poèmes Liste
12002 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
29 mai
  Publié: 19 mai à 11:12 Citer     Aller en bas de page

un poème percutant

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Le Poète Masqué


Bonjour/bonsoir chers amis. Merci de votre présence sur mon profil !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
2619 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2012
Dernière connexion
30 mai
  Publié: 19 mai à 11:42 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Marchepascal,


Courage si ce sont des impressions réelles !

Un poème assez tragique, finalement, car la personne souhaite jeter l'éponge...

Amitiés

  Vous pouvez prendre connaissance de mon système de versification, si vous le souhaitez (système personnel qui s'écarte des règles purement classiques).
Lipstick Cindy


L'homosexualité n'est pas une alternative à l'hétérosexualité mais une autre forme d'amour (Nina B).
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
12 poèmes Liste
554 commentaires
Membre depuis
2 mars
Dernière connexion
30 mai
  Publié: 20 mai à 20:41 Citer     Aller en bas de page

Marche Pascal marche

J'en dirais pas plus Adamantine à tout dit

  «Si une femme a du génie, on dit qu’elle est folle. Si un homme est fou, on dit qu’il a du génie. (Louky Bersianik 14.11.1930 - 3.12. 2011 auteure de L’Euguélionne l’un des premiers livres féministes au Québec)
marchepascal Cet utilisateur est un membre privilège
Impossible d'afficher l'image
Le monde est en nous sommes le monde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
236 poèmes Liste
2173 commentaires
Membre depuis
23 mars 2011
Dernière connexion
22 mai
  Publié: 21 mai à 09:41
Modifié:  21 mai à 10:04 par marchepascal
Citer     Aller en bas de page

Merci Adamantine, oui tu as raison! Pas évident de savoir si c'est de l'actuel, du passé , de l'inventé, du entendu, vu, non pas évident...
Pour moi avant toute chose! Il s'agit d'une Poésie, j'ai toujours ça en tête, faire une Poésie.
Et puis le contenu peut être tout cela à la fois
Ce qui semble être mon cas pour cet écrit, il y a tellement de choses qui nous échappent ( et ça, je sais que tu l'as assimilé ).
Merci, tes propos donnent pas mal d'indications qui sont totalement vrais !
Très intéressant dialogue pour le coup!

Merci Lilia , oui je veux bien m'exprimer encore un peu, et approfondir quelques sujets, les sentir, qu'ils me fassent évoluer sur le chemin de la connaissance, de la bonne perception, bon discernement, oui voilà! Etre sur le bon chemin de l'évolution...

Merci Mido, je l'ai voulu ainsi qu'il touche, parce que j'ai été touché à en pleurer en observant juste en observant

Merci le Poète pour ta visite! Oui il souhaite ne plus souffrir, s'en aller quitter le monde de souffrance pour un au-delà peut-être meilleur? Quelle misère ce monde parfois, tu ne trouves pas cher ami?

Oui Cindy, retrouver ses jambes et courir comme un lapin, à travers la planète à travers le monde aux jardins fleuris, aux fruits de l'amour, oh! oh! Doucement que je ne m'égare pas trop...

Je vous embrasse et vous souhaite de galoper comme des chevaux à travers les différents horizons de la planète

marchepascal

    Le temps comme le vent passe et ne s’arrête jamais!!!
sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
92 poèmes Liste
12757 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
27 mai
  Publié: Avant-hier à 10:54 Citer     Aller en bas de page



Bonjour Marchepascal,

Une très belle poésie poignante dont tu détiens le secret en tes très beaux vers !
Merci pour ce magnifique partage !



Belle journée cher ami !
Toutes mes amitiés
Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 214
Réponses: 7
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0347] secondes.
 © 2000 - 2017 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.