Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 8
Invités : 157
Invisible : 0
Total : 165
· Poésidon · Lapoètesse · La Brune Colombe · ode3117 · Dame Po'M · adonide · victormarie
Équipe de gestion
· Catwoman
13003 membres inscrits

Montréal: 20 août 12:20:51
Paris: 20 août 18:20:51
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Spleen : Au cœur de la vie Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Dehorian


Je suis mon propre Roi.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
143 poèmes Liste
41 commentaires
Membre depuis
28 février 2011
Dernière connexion
3 août
  Publié: 23 mai 2017 à 07:06
Modifié:  27 févr à 15:36 par Emme
Citer     Aller en bas de page

Se couler en les mots en recherche de sens
Quand le monde est tordu, quand le jour s'assombrit
Quand le mal en dedans se mélange à l'essence
De la teinte du temps, spleen au cœur de la vie.

Un besoin de souffler, besoin de retrouver
Le souffle premier, l'origine du beau
D'une vie en absence à force d'oublier
Ses envies, ses besoins, ce qui forge les maux.

Un temps à l'unisson de ces peines indues,
Crépuscule en l'espoir ouvrant la nuit sans lune
D'une âme en déshérence où le bonheur a chu,
Et s'est blessé à mort, de pleurs en infortunes.

S'incruster un instant au milieu de l'oubli
Rechercher le néant en portance de paix,
Y retrouver un peu de cette force enfuie
Lorsque l'aube était jeune et le rire était vrai.

Éteindre la douleur en éteignant l'envie,
Quelques larmes de sang pour en payer le coût
Se glisser en le lit d'une noirceur honnie
Et puis se relever. Se remettre debout.

  Je suis mon propre Roi.
Adamantine

Administrateur

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
395 poèmes Liste
12075 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
20 août
  Publié: 24 mai 2017 à 01:22 Citer     Aller en bas de page

J'ai beaucoup aimé ce poème. Je l'ai trouvé d'une très belle facture.
Merci pour ce plaisir de lecture.

  Et si l'on me demande à quoi j'ai passé le temps Je dirai à jouer... Le reste n'importe pas.
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
181 poèmes Liste
9606 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
20 août
  Publié: 24 mai 2017 à 01:53 Citer     Aller en bas de page

Citation de Dehorian
...

Un besoin de souffler, besoin de retrouver
Le souffle premier, l'origine du beau
D'une vie en absence à force d'oublier
Ses envies, ses besoins, ce qui forge les maux.

....



Ton poème en entier me parle, mais je retiens cette strophe particulièrement ...
qui me touche un peu plus que les autres

Merci à toi

  ISABELLE
Rimevasion


reconcilier avec son passé , vivre à fond son présent, ne pas craidre son futur
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
69 poèmes Liste
498 commentaires
Membre depuis
22 novembre 2012
Dernière connexion
17 mai
  Publié: 24 mai 2017 à 14:54 Citer     Aller en bas de page

j 'ai beaucoup aimé ces lignes , ces images qui se succèdent
c'est tristement beau !

Merci
Riméva

  Mes vers fuiraient,doux et frèles,vers votre jardin si beau,si mes vers avaient des ailes,des ailes comme l'oiseau
La Brune Colombe


Au jour du jugement dernier, la plume du poète pèsera plus lourd que l'épée du guerrier.
   
Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
223 poèmes Liste
3462 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2014
Dernière connexion
20 août
  Publié: 24 mai 2017 à 19:34 Citer     Aller en bas de page

Fichtre ! Je ne m'attendais pas à cette puissance du verbe que tu détiens - à ta manière - plus que bien..j'en ressors sensible à ton partage. Merci.

 
Varh


la vie, ce rêve réel qui peut se tranformer en cauchemar en gardant les yeux ouverts; je les ferme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
32 poèmes Liste
1406 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2016
Dernière connexion
12 août
  Publié: 25 mai 2017 à 11:53 Citer     Aller en bas de page

Toujours votre puissante écriture qui pourtant reste sensible et envoûtante....
Un plaisir incessant..

MErci beaucoup
Amicalement
V

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 561
Réponses: 5
Réponses uniques: 5
Listes: 1 - Voir

Page : [1]
Poèmes de l'année 2017
Décerné le 9 avril
16e position dans le choix des membres.

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0203] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.