Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 24
Invisible : 1
Total : 29
· marchepascal · William Valant
Équipe de gestion
· Maschoune · Catwoman
13085 membres inscrits

Montréal: 20 juin 01:30:07
Paris: 20 juin 07:30:07
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Ligne de vie Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
FREDER


Essayons d'être heureux, ne serait-ce que pour donner l'exemple
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
32 poèmes Liste
219 commentaires
Membre depuis
14 novembre 2015
Dernière connexion
24 février
  Publié: 17 nov 2016 à 09:57
Modifié:  14 mars 2018 à 15:09 par FREDER
Citer     Aller en bas de page



Rien qu'une fois, juste savoir
Que cela peut se reproduire.
Rien qu'une fois, juste revoir
Tes yeux, ton regard, ton sourire.

Rien qu'une fois, juste apprendre
Ce que nous serions devenus.
Rien qu'une fois, juste entendre
Ta voix, ta bouche décousue.

Rien qu'un signe qui ferait croire
Que cela arrive deux fois.
Rien qu'un signe, juste un espoir,
Une lettre, un appel de toi.

Rien qu'une fois, juste un endroit,
Un instant où nous serions seuls,
Rien qu'une fois, malgré l'émoi,
Je ne serai plus lâche et veule.

Tandis que j'attendais de vivre,
Je ne comprenais pas la chance
De saisir l'instant qui se livre
Au présent, comme une évidence.

Étais-je condamné à suivre
Ma ligne de vie, inflexible?
Étais-je destiné à vivre
Sans rendre le hasard possible?

Devais-je laisser le destin
Guider mes pas vers le futur
Où agir promptement afin
De rendre l'avenir plus sûr?

Devais-je subir l'existence
Comme une plume chancelante
Flottant au vent de l'ignorance?
Ces questions sans cesse me hantent.

Vivre, c'est d'abord le présent,
C'est glaner le jour et le soir,
C'est profiter des bons moments.
Ça, je ne l'ai su que trop tard.

Bien sûr, comme les feuilles mortes,
Les regrets et les souvenirs
s'en vont, dispersés, à ma porte.
Je n'ai fait que les recueillir.

La vague et ses reflets d'écume
Echoue sur le bord du rivage,
Apportant des flots d'amertume
Qui sont les larmes d'un autre âge.

Je regarde par la fenêtre
Dans le ciel rempli de nuages
Si un signe veut apparaître.
Mais je ne vois que des mirages.

La jeunesse est chose éphémère.
Sachez bien au moment présent
Cueillir cette fleur passagère
Avant que ne fane le temps.

 
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
201 poèmes Liste
11040 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
20 juin
  Publié: 17 nov 2016 à 10:05 Citer     Aller en bas de page

De belles images dans ton poème FREDER, merci à toi

  ISABELLE
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
230 poèmes Liste
15375 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
19 juin
  Publié: 17 nov 2016 à 10:19 Citer     Aller en bas de page

très beau poème
amicalement

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
coeursolitaire62


L'école de la vie n'a point de vacances
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
720 commentaires
Membre depuis
30 octobre 2006
Dernière connexion
20 février
  Publié: 17 nov 2016 à 14:14 Citer     Aller en bas de page

J'ai aimé le texte dans son ensemble, un texte qui m'a beaucoup parlé, mais les 3 dernières strophes sont juste magnifiques

  La vie c'est comme une balle de Ping-Pong.Il faut savoir rebondir, afin de retrouver le sourire, avant que ne retentisse le gong!
le sang des dieux
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
2 poèmes Liste
13 commentaires
Membre depuis
11 novembre 2016
Dernière connexion
23 novembre 2016
  Publié: 18 nov 2016 à 08:36 Citer     Aller en bas de page

C'est un beau poème qui traduit très bien l'éphémère de la jeunesse ! A la fois "sombre" et lumineux, un peu triste et beau, encore plus prononcé dans le paysage final, avec des questionnements qui pourraient correspondre à beaucoup d'entre nous, tout cela a permis de mettre en évidence à quel point le présent est important, car une fois passé...il est passé. J'ai beaucoup aimé.

 
FREDER


Essayons d'être heureux, ne serait-ce que pour donner l'exemple
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
32 poèmes Liste
219 commentaires
Membre depuis
14 novembre 2015
Dernière connexion
24 février
  Publié: 19 nov 2016 à 02:21 Citer     Aller en bas de page

Merci à tous pour vos commentaires.

La fuite du temps est un thème récurrent dans la poésie et ce thème s'inscrit un peu plus chaque jour dans mon écriture à mesure que le temps passe.

Amitiés.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 552
Réponses: 5
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0309] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.