Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 34
Invisible : 0
Total : 34
13128 membres inscrits

Montréal: 19 févr 22:42:24
Paris: 20 févr 04:42:24
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Nouvelles littéraires :: Un Lapin à Kinshasa Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Joker


Trouvons ce qu'il nous manque dans ce que nous avons et dans ce que nous sommes.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
111 poèmes Liste
541 commentaires
Membre depuis
15 octobre 2008
Dernière connexion
11 février
  Publié: 22 févr 2017 à 18:42
Modifié:  22 févr 2017 à 18:55 par Joker
Citer     Aller en bas de page

Un lapin à Kinshasa

Lelo na to’ngo, Papa N’Simbiliki abomi Papa Bokila na mondoki. Je suis stupéfait en lisant ce gros titre à la une d’un journal congolais en lingala. J’appelle immédiatement le commissariat central de Kinshasa et on me confirme l’information. Monsieur N’Simbiliki est aux arrêts tandis que le corps sans vie de monsieur Bokila se trouve à la morgue de l’hôpital Général.

Justement avant-hier, je chantais cette chanson pour ma nièce qui a huit mois. C’est une chanson de Chantal Goya « Ce matin, un lapin a tué un chasseur. C’était un lapin qui avait un fusil ». Et voilà qu’à Kinshasa, ce crime odieux vient de se produire. Entendons-nous bien, même si la sorcellerie existe à Kinshasa, il ne s’agit pas d’un vrai lapin. Mais si on traduit en français le titre de ce journal en lingala, on retrouve à peu près les mêmes paroles que le refrain de Chantal Goya « Monsieur Lapin a tué monsieur Chasseur… ». Hasard du calendrier, depuis hier, ma sœur et ma nièce, ont voyagé pour les Etats-Unis, à Atlanta plus précisément. Tant pis pour le décalage horaire, je dois rapidement l’appeler pour la mettre au courant. Une grave question se pose désormais à notre famille, pouvons-nous continuer à chanter cette chanson malgré ce qui vient de se passer ce matin ? Pour la mémoire de ce pauvre monsieur Bokila, nous aurions peut-être intérêt à ne plus le faire. Si par hasard la famille de l’illustre disparu nous entendait, elle pourrait croire qu’on se réjouit de ce crime ignoble ou pire que nous sommes complices. A force de chanter cette chanson tous les jours, est-ce que nous n’avons pas inconsciemment poussé monsieur N’Simbiliki à éliminer son voisin ?

Personnellement, je ne tiens pas à comparaître au tribunal de la Gombé. Je connais trop bien la justice congolaise. Elle condamne pour moins que ça. J’ai donc pris la décision unilatérale de ne plus la chanter, ni de regarder ce clip de Chantal Goya sur YouTube. J’espère que ma sœur en fera autant. Mais ma nièce pourrait réclamer sa chanson préférée au risque de ne plus vouloir dormir. Dans ce cas, qu’est-ce que ma petite sœur devra faire ? Seul un avocat peut répondre à cette question. Je vais appeler l’avocat newyorkais qui a défendu Dominique Strauss-Kahn. Il nous obtiendra sûrement un non-lieu en cas de plainte ou une sorte d’immunité qui nous permette de continuer à chanter cette chanson sans craindre les foudres de la justice congolaise. Un escroc congolais serait capable de se porter partie civile pour ruiner notre famille. Et si j’allais raconter tout ça à un juge du tribunal de grande instance (TGI) ? C’est une mauvaise idée. Le risque est trop important. Je pourrais croiser monsieur N’Simbiliki dans les couloirs, il serait trop content que je prenne sa place en prison. Il ne me reste qu’une seule solution : demander l’asile politique auprès de Donald Trump.


  Une insurrection des vulnérables face aux infaillibles
Varh


la vie, ce rêve réel qui peut se tranformer en cauchemar en gardant les yeux ouverts; je les ferme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
1415 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2016
Dernière connexion
23 décembre 2019
  Publié: 23 févr 2017 à 01:32 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Joker...

Vous m'offrez à la fois un sourire et une réflexion....

Merci deux fois...

Excellente journée et pensées amicales

V

 
libellules

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
27 poèmes Liste
415 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2016
Dernière connexion
18 avril 2018
  Publié: 23 févr 2017 à 08:17 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Joker,
C'est toujours un plaisir de vous lire
Il faudrait peut-être repenser l'asile politique car Trump est un gros lapin armé jusqu'aux dents qui tire sur tout ce qui bouge.

Amitiés

  Libellules
Joker


Trouvons ce qu'il nous manque dans ce que nous avons et dans ce que nous sommes.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
111 poèmes Liste
541 commentaires
Membre depuis
15 octobre 2008
Dernière connexion
11 février
  Publié: 23 févr 2017 à 14:44 Citer     Aller en bas de page

Merci Varh. Je suis curieux de connaître ta réflexion.

J.

  Une insurrection des vulnérables face aux infaillibles
Joker


Trouvons ce qu'il nous manque dans ce que nous avons et dans ce que nous sommes.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
111 poèmes Liste
541 commentaires
Membre depuis
15 octobre 2008
Dernière connexion
11 février
  Publié: 23 févr 2017 à 14:58 Citer     Aller en bas de page

Merci Libellules. Tu auras sûrement perçu l'ironie de ma conclusion.

  Une insurrection des vulnérables face aux infaillibles
Varh


la vie, ce rêve réel qui peut se tranformer en cauchemar en gardant les yeux ouverts; je les ferme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
1415 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2016
Dernière connexion
23 décembre 2019
  Publié: 23 févr 2017 à 15:32 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Joker,

Ma réflexion matinale.... A la suite de ton texte, je me demandais comment les gens qui ne pouvaient plus jouer au ballon, ou chanter ou jouer d'un instrument de musique pouvaient endurer un quotidien devenu un enfer...

Voilà... ma pensée ...

Mon amitié sincère

V

 
Joker


Trouvons ce qu'il nous manque dans ce que nous avons et dans ce que nous sommes.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
111 poèmes Liste
541 commentaires
Membre depuis
15 octobre 2008
Dernière connexion
11 février
  Publié: 23 févr 2017 à 18:43
Modifié:  23 févr 2017 à 18:45 par Joker
Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Varh,

La vie trouve toujours un chemin pour s'exprimer. Elle est plus forte que tout. La musique se fait avec deux bâtons qui frappent sur une boîte de conserve, un ballon de foot avec un chiffon entouré d'une corde, la lecture grâce à une revue vieille de trois ans, bref la vie continue dans la débrouillardise. Les gens qui n'ont pas grand chose se contentent du peu qu'ils ont. L'imagination améliore le quotidien. Les rêves sont gratuits. La richesse est intérieure. L'amour est présent. Le sourire d'une voisine peut éclairer une journée en attendant des lendemains meilleurs. La galanterie du voisin évoque le prince charmant.

J.

  Une insurrection des vulnérables face aux infaillibles
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 675
Réponses: 6
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0382] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.