Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 38
Invisible : 0
Total : 40
· Jean-Louis · orchidee67
13203 membres inscrits

Montréal: 25 jan 16:32:29
Paris: 25 jan 22:32:29
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: monologue des sables Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Orange_douce

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
15 poèmes Liste
81 commentaires
Membre depuis
6 janvier 2013
Dernière connexion
1er juin 2016
  Publié: 16 avr 2015 à 06:31
Modifié:  16 avr 2015 à 06:33 par Orange_douce
Citer     Aller en bas de page

Un désert se rêvait en vagues et en ressac
en lit de sel fondant sous la langue du silence
près d’une femme endormie à la brisure d’un lac
sa robe de gazelle frétillait l’impatience

L’horizon se voilait d’une brume coupable
d’un déhanché de dunes ciselé de rimes rondes
égaré de ses ors dans la sécheresse de l’onde
un drame scintillait le monologue des sables

Chaque grain aimanté s’accrochait à la peau
de l’absence troublée de n’être du ruisseau
que le fantôme aride qu’on tarde à reconnaitre
sous le visage de l’ombre, le mirage à renaître

La soif agenouillée aux flancs des nuits avares
abreuvait les cailloux de secrètes liqueurs
orphelin de la source, et frère de la peur
le désert, du désir dessinait le buvard

les larmes sont jalouses du rire des abeilles
elles reposent à jamais aux joues des oubliés
pleure ma joie, déguise la tiédeur du soleil
en un festin de pluie qu’un orage a semé

 
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
453 poèmes Liste
8929 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
25 janvier
  Publié: 16 avr 2015 à 07:53 Citer     Aller en bas de page

Bonjour,

Un poème d'une suavité qui coule de source.

Catherine

 
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
290 poèmes Liste
5234 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
25 janvier
  Publié: 16 avr 2015 à 13:33 Citer     Aller en bas de page

de belles images, même si le fil conducteur m'a échappé un peu.

Yvon

  YD
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14983 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
16 janvier
  Publié: 16 avr 2015 à 18:17 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir Orange Douce,

Merci pour cette très belle poésie en partage !


Mes amitiés

Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Orange_douce

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
15 poèmes Liste
81 commentaires
Membre depuis
6 janvier 2013
Dernière connexion
1er juin 2016
  Publié: 17 avr 2015 à 08:38 Citer     Aller en bas de page

Citation de Catwoman
Bonjour,

Un poème d'une suavité qui coule de source.

Catherine



voilà un commentaire qui désaltère
merci Catherine!

 
Orange_douce

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
15 poèmes Liste
81 commentaires
Membre depuis
6 janvier 2013
Dernière connexion
1er juin 2016
  Publié: 17 avr 2015 à 08:40 Citer     Aller en bas de page

Citation de YD
de belles images, même si le fil conducteur m'a échappé un peu.

Yvon



il m'arrive parfois de me prendre les pieds dans mes propres fils, semi conducteur, vous touchez là un point sensible de l'anatomie de mes textes,,,je ne me défilerai pas en vous donnant en partie raison
merci de m'avoir lu, Yvon

 
Orange_douce

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
15 poèmes Liste
81 commentaires
Membre depuis
6 janvier 2013
Dernière connexion
1er juin 2016
  Publié: 17 avr 2015 à 08:43 Citer     Aller en bas de page

Citation de Hubix - Jeee
Subtile suite poétique qui donne sens au plaisir de lire...

Je dis suite, parce ce poème semble suivre un sillon bien défini...

Amitiés...

Hubix.



c'est ce que j'ai tenté à travers ce chemin asséché, défricher quelques gouttes de plaisir...
merci de me lire Hubix
amitié d'orange

 
Orange_douce

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
15 poèmes Liste
81 commentaires
Membre depuis
6 janvier 2013
Dernière connexion
1er juin 2016
  Publié: 17 avr 2015 à 08:43 Citer     Aller en bas de page

Citation de sybilla


Bonsoir Orange Douce,

Merci pour cette très belle poésie en partage !


Mes amitiés

Sybilla



merci de me lire , fidèle Sybilla!

 
Xenia

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
108 poèmes Liste
1830 commentaires
Membre depuis
13 mai 2013
Dernière connexion
25 janvier
  Publié: 19 avr 2015 à 04:48 Citer     Aller en bas de page

j'aime beaucoup les images , les métaphores et les ressentis

  Critiques acceptées
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
147 poèmes Liste
3361 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
12 décembre 2019
  Publié: 19 avr 2015 à 04:49 Citer     Aller en bas de page

Comme du sable qui s'écoule d'une main....Pas besoin d'expliquer, il m'a emporté cet écrit...

;-)
Riagal

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
Orange_douce

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
15 poèmes Liste
81 commentaires
Membre depuis
6 janvier 2013
Dernière connexion
1er juin 2016
  Publié: 27 mai 2015 à 12:22 Citer     Aller en bas de page

Merci à vous deux pour ces regards qui me touchent
Orange

 
SélénaéLaLouveFéline


"Vient qui veut, reste qui veut, part qui veut"
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
259 poèmes Liste
9808 commentaires
Membre depuis
29 février 2008
Dernière connexion
20 janvier
  Publié: 24 juin 2015 à 06:19 Citer     Aller en bas de page

Orange_douce

Un désert ou j'ai laissé mes empreintes de lectures

Sélénaé

 
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Je ne suis qu'un reflet, vous êtes cet abîme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
310 poèmes Liste
17943 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
25 janvier
  Publié: 1er mars 2016 à 15:47 Citer     Aller en bas de page

On a l'impression que chaque mot annule le précédent ou le sublime ... Au choix
Un texte subtil

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 806
Réponses: 12
Réponses uniques: 8
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0556] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.