Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 29
Invisible : 0
Total : 29
13259 membres inscrits

Montréal: 16 oct 18:11:45
Paris: 17 oct 00:11:45
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Les anges existent peut-être Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Xenia

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
105 poèmes Liste
1750 commentaires
Membre depuis
13 mai 2013
Dernière connexion
15 octobre
  Publié: 8 août 2017 à 03:34 Citer     Aller en bas de page


Dans la coulée d'une résine
S’épanouissait un beau bourgeon,
L’enfant à la frêle racine
Accrochait sa vie de flocon.

Ce fruit vert n’avait pas d’écorce
pour garder le goût de la vie
De l’arbre il est tombé sans force,
D’un grain de sang, il nous l’a dit.

Le temps est resté abattu
Au fond d’un océan de cire,
Le long d’un mât se sont pendues,
Les voiles de notre navire.

Mon jardin est resté en friche
Sous le passage du printemps,
C’est ainsi que la chance triche
Et que la joie n’est qu’ornement.

  Critiques acceptées
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
423 poèmes Liste
13469 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
16 octobre
  Publié: 8 août 2017 à 03:54 Citer     Aller en bas de page

Il y a des fruits tombés dont on n'oublie jamais le goût. J'en ai eu un autrefois et j'y repense régulièrement. Un très bel écrit.

 
THOMAS


Ne crains pas d'être ignoré, mais d'être ignorant.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
154 poèmes Liste
2756 commentaires
Membre depuis
1er juin 2007
Dernière connexion
28 juillet
  Publié: 8 août 2017 à 04:47 Citer     Aller en bas de page

Dit d'une façon très élégante.

 
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
206 poèmes Liste
11343 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
16 octobre
  Publié: 8 août 2017 à 05:19 Citer     Aller en bas de page

Superbe de pudeur

Merci à toi

  ISABELLE
La Brune Colombe


Au jour du jugement dernier, la plume du poète pèsera plus lourd que l'épée du guerrier.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
257 poèmes Liste
3707 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2014
Dernière connexion
4 octobre
  Publié: 8 août 2017 à 05:39 Citer     Aller en bas de page

Touchée

 
Chrys Freux


Aussi longtemps que tu croiras en l'espoir, il y en aura toujours au moins en toi.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
165 poèmes Liste
384 commentaires
Membre depuis
8 août 2017
Dernière connexion
15 avril
  Publié: 8 août 2017 à 14:56 Citer     Aller en bas de page

J'adore les poèmes sur de tous petits détails comme le tien !
Merci !

  La liberté totale, avec le respect pour seule limite.
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1016 poèmes Liste
16392 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
26 septembre
  Publié: 9 août 2017 à 11:05 Citer     Aller en bas de page

Bonjour...

je crois que je comprends le sens de ton poème, dont les images tristes sont très touchantes.
A donner envie de te prendre dans les bras, comme pour se réconforter d'une émotion qui fait mal, mais que tu as bien fait de poser en mots. Je ne sais si ce poème évoque ton vécu ou sort de ton imagination, quelque part, je souhaiterais la deuxième hypothèse, mais il ne peut pas nous laisser indifférent, quoi qu'il en soit.
amitiés chaleureuses.
pyc.

 
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
231 poèmes Liste
15660 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
16 octobre
  Publié: 9 août 2017 à 11:30 Citer     Aller en bas de page

très bel ecris

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Brin d'harmonie

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
35 poèmes Liste
532 commentaires
Membre depuis
15 juin 2017
Dernière connexion
10 octobre
  Publié: 9 août 2017 à 18:34 Citer     Aller en bas de page

Si superbement imagés, des maux qui vont droit au coeur, s'y plantent jusqu'aux racines.
Merci pour cette splendeur poétique, immense Bravo à vous Xenia !

 
Xenia

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
105 poèmes Liste
1750 commentaires
Membre depuis
13 mai 2013
Dernière connexion
15 octobre
  Publié: 13 août 2017 à 02:13 Citer     Aller en bas de page

merci à chacun de vous pour votre gentille visite sous mon texte

Amitiés

  Critiques acceptées
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
144 poèmes Liste
3329 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
31 août
  Publié: 1er sept 2017 à 04:23 Citer     Aller en bas de page

J'aime...que dire de plus ?

Amitiés...
Riaga...

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
Xenia

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
105 poèmes Liste
1750 commentaires
Membre depuis
13 mai 2013
Dernière connexion
15 octobre
  Publié: 4 sept 2017 à 02:58 Citer     Aller en bas de page

merci Riaga, cela me touche

Amitiés

  Critiques acceptées
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 658
Réponses: 11
Réponses uniques: 10
Listes: 2 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Il faut écouter... (Autres)
Auteur : ode3117
Atsuko (Tristes)
Auteur : pyc
Au sortir de l'enfance (Autres)
Auteur : Myo

 

 
Cette page a été générée en [0,0240] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.