Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 311
Invisible : 0
Total : 311
12944 membres inscrits

Montréal: 17 déc 22:26:39
Paris: 18 déc 04:26:39
::S�lection du th�me::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Clivage Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Shovnigorath  Cet utilisateur est un membre privilège


Épitaphe : « Je suis né dans les larmes et je mourrai d’en rire » Shovnigorath
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
173 poèmes Liste
1369 commentaires
Membre depuis
9 novembre 2015
Dernière connexion
17 décembre
  Publié: 11 août à 23:39
Modifié:  12 août à 00:43 par Shovnigorath
Citer     Aller en bas de page


Clivage


Te repaître de peine, t'abreuver de mes larmes,
Verser des mots narquois dans ton petit mouchoir,
La douleur en rengaine, et ta rancoeur en arme,
Tu me montres du doigt comme un ancien espoir.

C'est une histoire d'amour à la fin pathétique,
Qui s'était bien jurée la mort sans lendemain,
On a fait un peu court quant à cette logique
Et on s'en est allé en se lâchant la main.

Je suis resté fidèle pendant trois dépressions,
À espérer qu'un jour, qu'un jour tu me surprennes,
Comme cette prunelle dans tes petits yeux ronds,
Comme tes petits fours cuisinés à l'ancienne.

Je me suis fait des pâtes pour tracer mon chemin,
À me péter la rate, de rire et de bon vin,
Occulté tous mes drames et flingué mes souliers,
Et j'ai gagé mon âme sur le mont de piété.

Et puis je suis parti pour le dernier voyage,
Déclinant mon destin sous le feu des étoiles,
J'ai traversé la nuit en semant ce message,
"Rejoindre l'infini dans les bras de Tantale".

Te repaître de peine, t'abreuver de mes larmes,
Et reparler de moi comme on ouvre un tiroir,
La douleur en rengaine, et ta rancoeur en arme,
Tu te souviens de moi comme d'un vieux cauch'mar.





  Sylvain Vous souhaite la bienvenue et une agréable lecture
Le Poète Masqué


Bonjour/bonsoir chers amis. Merci de votre présence sur mon profil !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
99 poèmes Liste
2962 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2012
Dernière connexion
16 décembre
  Publié: 12 août à 02:33
Modifié:  12 août à 02:36 par Le Poète Masqué
Citer     Aller en bas de page

Bonjour Sylvain,

Une histoire d'amour brillamment contée, avec la triste conclusion...

Entretemps, les petits fours cuisinés à l'ancienne,– qui n'ont visiblement pas suffi à consolider la relation,– et l'âme offerte en gage au mont de piété.

Tu te souviens de moi comme d'un vieux cauch'mar :
un beau vers pour la fin d'une histoire...

J'ai adoré ce poème.

Amitiés





  Vous pouvez prendre connaissance de mon système de versification, si vous le souhaitez (système personnel qui s'écarte des règles purement classiques).
Maschoune

Modératrice
Impossible d'afficher l'image
Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
166 poèmes Liste
8462 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
17 décembre
  Publié: 12 août à 03:55 Citer     Aller en bas de page

Merci Sylvain pour ces vers que je ressens pleins de regrets

Amicales pensées vers toi

  ISABELLE
ODIN
Impossible d'afficher l'image
J'ai une langue, qu'elle soit utile et subtile!
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
584 poèmes Liste
3399 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2012
Dernière connexion
6 décembre
  Publié: 12 août à 04:21 Citer     Aller en bas de page

Les phrases ont été travaillées, sur

 
Varh


la vie, ce rêve réel qui peut se tranformer en cauchemar en gardant les yeux ouverts; je les ferme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
29 poèmes Liste
1383 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2016
Dernière connexion
17 décembre
  Publié: 12 août à 06:49 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Sylvain,

oh oh oh... Ils sont rares vos poèmes tristes ... et même dans cette catégorie j'apprécie chacun d'eux pourtant je ne suis guère une adepte de la tristesse. J'aime beaucoup la première strophe qui juste en la modifiant quelque peu devient la dernière... Un peu comme la vie elle-même en y réfléchissant.

Bravo Shovnigorath!!!
bises mon ami

Valérie

 
THOMAS Cet utilisateur est un membre privilège


Ne crains pas d'être ignoré, mais d'être ignorant.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
154 poèmes Liste
2756 commentaires
Membre depuis
1er juin 2007
Dernière connexion
14 décembre
  Publié: 12 août à 11:13 Citer     Aller en bas de page

Un très beau travail !

 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
359 poèmes Liste
19569 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
17 décembre
  Publié: 12 août à 14:32 Citer     Aller en bas de page

Triste, très triste, mais tellement bien écrit, si bien que je partage ta peine et j'en tremble.
Le printemps reviendra sous d'autres façon d'aimer, une autre belle rencontre, mais cependant je te comprends si bien
Bises amicales ODE 31 - 17

  OM
Galatea belga
Impossible d'afficher l'image
Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
641 poèmes Liste
14189 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
16 décembre
  Publié: 12 août à 17:01 Citer     Aller en bas de page



Travaille' , comme d' habitude, je dirais et avec un fil d' ironie pour temperer la desillusion d' un retour de flamme.

Superbe.

Amicalement

Galatea


  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Shovnigorath  Cet utilisateur est un membre privilège


Épitaphe : « Je suis né dans les larmes et je mourrai d’en rire » Shovnigorath
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
173 poèmes Liste
1369 commentaires
Membre depuis
9 novembre 2015
Dernière connexion
17 décembre
  Publié: 12 août à 18:40 Citer     Aller en bas de page

Citation de Le Poète Masqué
Bonjour Sylvain,

Une histoire d'amour brillamment contée, avec la triste conclusion...

Entretemps, les petits fours cuisinés à l'ancienne,– qui n'ont visiblement pas suffi à consolider la relation,– et l'âme offerte en gage au mont de piété.

Tu te souviens de moi comme d'un vieux cauch'mar :
un beau vers pour la fin d'une histoire...

J'ai adoré ce poème.

Amitiés

Bonsoir LPM

Je suis content d'avoir reçu ton appréciation pour cette petite histoire , somme toute assez fréquente avec plus ou moins de poesie. Merci à toi

Amitie





  Sylvain Vous souhaite la bienvenue et une agréable lecture
Shovnigorath  Cet utilisateur est un membre privilège


Épitaphe : « Je suis né dans les larmes et je mourrai d’en rire » Shovnigorath
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
173 poèmes Liste
1369 commentaires
Membre depuis
9 novembre 2015
Dernière connexion
17 décembre
  Publié: 13 août à 14:25
Modifié:  13 août à 14:28 par Shovnigorath
Citer     Aller en bas de page

Isabelle,
Galatea,
Valérie,
Ode,
Thomas,
Odin,

J'espère n'avoir oublié personne, désolé, j'ai dû effacer tous mes commentaires pour raisons administratives.

Ceci dit je vous remercie pour vos présences et vos éloges qui me vont droit au cœur.

Recevez mon amitie,

Sylvain

  Sylvain Vous souhaite la bienvenue et une agréable lecture
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 207
Réponses: 9
Réponses uniques: 8
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0459] secondes.
 © 2000 - 2017 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.