Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 30
Invisible : 0
Total : 31
· joycebardawil
13163 membres inscrits

Montréal: 19 août 21:47:22
Paris: 20 août 03:47:22
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Au-delà de ces marbres Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Brin d'harmonie

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
31 poèmes Liste
473 commentaires
Membre depuis
15 juin 2017
Dernière connexion
16 août
  Publié: 18 août 2017 à 08:47 Citer     Aller en bas de page



Par quelques verbes éteints sur l'ombre de ma nuit,
Les rives de mon cœur se perdent et te dédient,
Ces larmes qui sans fin, ces baisers infinis,
Qu'expirent les lueurs emportées par la pluie.

Dans ces ruelles pleines le vent berce ma plaine ;
Un lampadaire a peine à boire à ma fontaine !
Et sur un bout de ciel, des étoiles que traîne
La Lune en rubans belle, se couchent sur mes veines.

Sur les bleus d'une sève que les branches bourdonnent,
J'entends couler les rêves qu'un noyer.. abandonne,
Parmi les chrysanthèmes, que mon regard fredonne,
Et les racines blêmes, que la terre goudronne.

Les artères effacées, les avenues immenses,
Ruissellent de pavés, lézardent ton absence,
Tout près d'un vieux clocher, l'horloge du Silence,
Ne bat plus qu'au chevet, de ma Condoléance


 
Rimevasion


reconcilier avec son passé , vivre à fond son présent, ne pas craidre son futur
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
69 poèmes Liste
498 commentaires
Membre depuis
22 novembre 2012
Dernière connexion
7 septembre 2018
  Publié: 18 août 2017 à 13:03 Citer     Aller en bas de page

Les artères effacées, les avenues immenses,
Ruissellent de pavés, lézardent ton absence,
Tout près d'un vieux clocher, l'horloge du Silence,
Ne bat plus qu'au chevet, de ma Condoléance


. Clairement gagnante cette strophe , j'adore !


Le vent virevolte dans les avenues désertes, un vent froid qui parcours le corps dans l'infinie solitude de celui qui reste !

  Mes vers fuiraient,doux et frèles,vers votre jardin si beau,si mes vers avaient des ailes,des ailes comme l'oiseau
Varh


la vie, ce rêve réel qui peut se tranformer en cauchemar en gardant les yeux ouverts; je les ferme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
32 poèmes Liste
1415 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2016
Dernière connexion
13 février
  Publié: 19 août 2017 à 06:19 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Brin d'harmonie

Encore un texte que j'apprécie... Etonnamment, dans mon ressenti, la tristesse s'efface devant l'amour, le respect et la douceur... Le fond est magnifique et la forme sublime

Merci
Avec mon amitié
V

 
Brin d'harmonie

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
31 poèmes Liste
473 commentaires
Membre depuis
15 juin 2017
Dernière connexion
16 août
  Publié: 21 août 2017 à 15:21
Modifié:  21 août 2017 à 15:25 par Brin d'harmonie
Citer     Aller en bas de page

Citation de Rimevasion
Les artères effacées, les avenues immenses,
Ruissellent de pavés, lézardent ton absence,
Tout près d'un vieux clocher, l'horloge du Silence,
Ne bat plus qu'au chevet, de ma Condoléance


. Clairement gagnante cette strophe , j'adore !


Le vent virevolte dans les avenues désertes, un vent froid qui parcours le corps dans l'infinie solitude de celui qui reste !



Merci beaucoup Riméva d'avoir porté pareil intérêt à mon écrit, et d'en avoir si justement soulevé le fond.


 
Brin d'harmonie

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
31 poèmes Liste
473 commentaires
Membre depuis
15 juin 2017
Dernière connexion
16 août
  Publié: 21 août 2017 à 15:24
Modifié:  21 août 2017 à 15:26 par Brin d'harmonie
Citer     Aller en bas de page

Citation de Varh
Bonjour Brin d'harmonie

Encore un texte que j'apprécie... Etonnamment, dans mon ressenti, la tristesse s'efface devant l'amour, le respect et la douceur... Le fond est magnifique et la forme sublime

Merci
Avec mon amitié
V



Bonjour Varh,

Je vous remercie grandement pour votre lecture et l'offre de votre appréciation et ressenti, qui me touchent très clairement.

Mes amitiés.

 
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
173 poèmes Liste
4396 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
19 août
  Publié: 21 août 2017 à 16:04 Citer     Aller en bas de page

Je viens te lire pour la première fois et j'apprécie déjà ce style très personnel et singulier.

Bizzz, JB

  La vie commence à chaque instant.
Brin d'harmonie

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
31 poèmes Liste
473 commentaires
Membre depuis
15 juin 2017
Dernière connexion
16 août
  Publié: 21 août 2017 à 16:24 Citer     Aller en bas de page

Citation de In Poésie
Je viens te lire pour la première fois et j'apprécie déjà ce style très personnel et singulier.

Bizzz, JB



Merci bien pour ta lecture et ce partage en ton appréciation In Poésie.
Mes amitiés t'accompagnent.

 
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1015 poèmes Liste
16386 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
1er août
  Publié: 22 août 2017 à 02:39 Citer     Aller en bas de page

Bonjour...

Tu passes avec aisance d'un registre à l'autre, et ta plume s'y retrouve et nous fait nous retrouver en nombre pour souligner ses qualités....j'ajouterais que j'ai particulièrement aimé découvrir tes rimes, c'est quelque chose auquel je suis sensible.
amitiés chaleureuses.
pyc.

 
Brin d'harmonie

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
31 poèmes Liste
473 commentaires
Membre depuis
15 juin 2017
Dernière connexion
16 août
  Publié: 24 août 2017 à 05:38 Citer     Aller en bas de page

Citation de pyc
Bonjour...

Tu passes avec aisance d'un registre à l'autre, et ta plume s'y retrouve et nous fait nous retrouver en nombre pour souligner ses qualités....j'ajouterais que j'ai particulièrement aimé découvrir tes rimes, c'est quelque chose auquel je suis sensible.
amitiés chaleureuses.
pyc.



Bonjour cher Pierre-Yves,

Merci beaucoup pour tes encouragements et ton intérêt, qui savent me toucher.

Mes amitiés chaleureuses.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 338
Réponses: 8
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0371] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.