Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 323
Invisible : 0
Total : 323
12944 membres inscrits

Montréal: 17 déc 01:10:21
Paris: 17 déc 07:10:21
::S�lection du th�me::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Nouvelles littéraires :: Les oubliés du destin Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Joker


Trouvons ce qu'il nous manque dans ce que nous avons et dans ce que nous sommes.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
366 commentaires
Membre depuis
15 octobre 2008
Dernière connexion
14 décembre
  Publié: 13 avr à 07:43
Modifié:  13 avr à 08:01 par Maschoune
Citer     Aller en bas de page

Les oubliés du destin

Ils habitent en plein centre-ville, au cœur de la capitale, Kinshasa. Je les croise tous les matins quand je pars travailler. Le soir à mon retour, ils sont encore là, debout au même endroit comme des statues vivantes. Les plus jeunes ont grandi sous mes yeux. Les autres ont vieilli. Le temps les a transformés et le résultat est parfois surprenant. Prenons le cas de Martin dont le visage a vieilli plus vite que le reste de son corps « malnutri ». Sous son aspect actuel, il pourrait se faire passer à la fois pour mon fils ou pour mon père, selon qu’on se fie à sa corpulence juvénile ou à son visage ravagé par les problèmes.

Quel est l’emploi du temps d’un Homme qui vit avec moins d’un dollar par jour ? A quoi ressemble son profil Facebook ? Ce petit monde non « numérisable » est inclassable. Ils sont seuls, mais solidaires dans leur malheur. Ils mutualisent le fruit de la mendicité. Ni méchants, ni gentils. Chiots larmoyants la journée, loups assoiffés de sang sous la pleine lune. Comme Thierry, ce vendeur à la sauvette, que j’apprécie particulièrement pour sa gentillesse, c’est une personne correcte qui vit de son petit commerce de bonbons qu’il vend à l’unité. Et pourtant, je l’ai récemment surpris à minuit devant un bar de jazz, torse nu en train de se battre au couteau.
Sarah, la mère nourricière du quartier, propose de la nourriture à bas prix. Ensuite, elle empoisonne ses propres clients en leur servant un alcool traditionnel tellement fort que leur espérance de vie diminue d’un mois à chaque gorgée. Ses meilleurs jeunes clients n’atteindront jamais trente ans, c’est sûr. L’enfer, ils connaissent déjà. Au moins grâce au breuvage de Sarah, ils font de brèves incursions dans un paradis artificiel en attendant la félicité céleste que l’Eglise leur a promise. Une euphorie passagère en l’absence du bonheur que l’indépendance du Congo ne leur a pas apportée. L’administration a disparu avec le départ des Belges.

Ce sont les oubliés de l’aide sociale, de l’enseignement public et, peut-être, de l’Histoire des Hommes. Condamnés à l'immobilité, sans destination aucune, figés devant mon immeuble, gardiens d’un temple imaginaire, obligés d'attendre un espoir qui ne viendra pas, protecteurs de leur territoire de pauvreté, apparemment exemptés de destin, même le Bon Dieu et le diable semblent les avoir oubliés. Mais moi, je les connais par leur prénom car ils habitent en bas de chez moi. Et eux me connaissent, puisque ils me saluent chaque matin quand je me dirige vers ma voiture. Ils sont tous beaux. Beaux de leur sourire. Un sourire inattendu. Et si c’était cela la vie, à savoir l’inattendu dans l’imperfection ?


  Une insurrection des vulnérables face aux infaillibles
Maschoune

Modératrice
Impossible d'afficher l'image
Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
166 poèmes Liste
8454 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
16 décembre
  Publié: 13 avr à 08:02 Citer     Aller en bas de page

Emouvant ... et éprouvant

Merci à toi d'écrire si bien, et de décrire si bien aussi ...

Amicales pensées

  ISABELLE
Joker


Trouvons ce qu'il nous manque dans ce que nous avons et dans ce que nous sommes.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
366 commentaires
Membre depuis
15 octobre 2008
Dernière connexion
14 décembre
  Publié: 13 avr à 08:39 Citer     Aller en bas de page

Merci Maschoune. Merci d'avoir eu une pensée pour eux.

J.

  Une insurrection des vulnérables face aux infaillibles
Bibenja


Good lovers make great ennemies
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
86 poèmes Liste
651 commentaires
Membre depuis
7 janvier 2007
Dernière connexion
14 décembre
  Publié: 13 avr à 09:20 Citer     Aller en bas de page

Un texte touchant, une description saisissante.

  The Leprechauns told me to do it.
Joker


Trouvons ce qu'il nous manque dans ce que nous avons et dans ce que nous sommes.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
366 commentaires
Membre depuis
15 octobre 2008
Dernière connexion
14 décembre
  Publié: 13 avr à 11:32 Citer     Aller en bas de page

Merci Bibenja pour ton commentaire.

J.

  Une insurrection des vulnérables face aux infaillibles
libellules

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
27 poèmes Liste
415 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2016
Dernière connexion
6 juin
  Publié: 13 avr à 16:06 Citer     Aller en bas de page

Je découvre, une fois de plus, un texte saisissant.

Mais ici, c'est l'âme de ces hommes et femmes
peut-être "oubliés . . . de l'Histoire des hommes"
comme tu dis que tu nous laisses percevoir
un moment en nous parlant de leur quotidien
et en leur donnant un nom, un visage et même
un sourire.

Amitiés

  Libellules
Joker


Trouvons ce qu'il nous manque dans ce que nous avons et dans ce que nous sommes.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
366 commentaires
Membre depuis
15 octobre 2008
Dernière connexion
14 décembre
  Publié: 13 avr à 19:28 Citer     Aller en bas de page

Merci Libellules. Ce texte est très important pour moi. Ces personnes sont mes amis. Des amis fidèles.

J.

  Une insurrection des vulnérables face aux infaillibles
Varh


la vie, ce rêve réel qui peut se tranformer en cauchemar en gardant les yeux ouverts; je les ferme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
29 poèmes Liste
1383 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2016
Dernière connexion
16 décembre
  Publié: 14 avr à 17:24 Citer     Aller en bas de page

Certainement un de vos plus beaux textes... Je ne peux m'empêcher de le lire à nouveau et malgré la dureté de cette réalité je vois ce sourire... ma gorge se noue

En mettant bout à bout, le texte précédent et celui-ci alors...... j'éprouve une sourde colère...

Merci pour ce profond échange; merci de partager votre plume

Mon amitié sincère Joker A

V. T

 
RiagalenArtem


"Vivre éternellement serait aussi difficile-me semble-t-il-que dormir toute la vie" эт&#
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
116 poèmes Liste
2782 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
4 décembre
  Publié: 14 avr à 17:36 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Joker...
Oubliés parmi d'autres oubliés dans le monde. Une lecture à ne pas ignorer, d'autant plus qu'on les réprime...et c'est d'actualité.
Et une belle écriture à souligner.


Amicalement...
Riaga....

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Cedoit être un four invisible." Gustave Flaubert
Joker


Trouvons ce qu'il nous manque dans ce que nous avons et dans ce que nous sommes.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
366 commentaires
Membre depuis
15 octobre 2008
Dernière connexion
14 décembre
  Publié: 14 avr à 17:45 Citer     Aller en bas de page

Merci Varh T.

Je te comprends, moi aussi je lis et relis ce texte. Je ne m'en lasse pas. Je revois leur visage. Ces amis me manquent. Je suis sûr que je leur manque aussi. Quand je vais rentrer à Kinshasa, ils seront toujours là, au même endroit. Je les aide autant que je peux, mais il faudrait l'intervention des pouvoirs publics et sans doute une meilleure coopération internationale. Ça, c'est autre histoire.

Amitiés,

J. A.

  Une insurrection des vulnérables face aux infaillibles
Joker


Trouvons ce qu'il nous manque dans ce que nous avons et dans ce que nous sommes.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
366 commentaires
Membre depuis
15 octobre 2008
Dernière connexion
14 décembre
  Publié: 14 avr à 17:50 Citer     Aller en bas de page

Merci à toi Artem.

Tu as raison, ils sont réprimés.

J.

  Une insurrection des vulnérables face aux infaillibles
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
177 poèmes Liste
5039 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
16 décembre
  Publié: 24 avr à 04:42 Citer     Aller en bas de page

bonjour et merci JOCKER,
je suis allé au TOGO, à LOME, hors des lieux de luxes.
nous n'avions plus de pigmentations d'apparences.
nous nous échangions nos philosophies de perceptions de tous les jours.
mes enfants et les administrations m'interdisent d'y retourner.
mon texte préféré c'est "l'ours et l'oursonne" vécu et lisible dans tellement de textes sur LPDP.
nos manques vitaux où nous sommes ce sont les non reconnaissances.
j'ai des sourires et des attentes de passages avec peu de mots à nous dire, avec des résidents de la rue, ayant choisi cette forme de liberté, ou là pour leur dernier déménagement de non assistances.
je suis un original, marginal, en décalages de pensées, qui se sais être zapé parce que trop compliqué, parce que formuler des pourquoi semble à certains regards une forme d'exposition dangereuse dans certaines lectures de pensées.
beaucoup de mes textes sont entre eux des continuités. les actualisations des textes de LA FONTAINE, sont probablement d'ingerentes provocations.
à bientôt JOCKER et à tous les regards qui oseront offrir des commentaires.
SAM

 
Joker


Trouvons ce qu'il nous manque dans ce que nous avons et dans ce que nous sommes.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
366 commentaires
Membre depuis
15 octobre 2008
Dernière connexion
14 décembre
  Publié: 24 avr à 08:04 Citer     Aller en bas de page

Merci SAM pour ton commentaire. La pauvreté en Afrique interpelle les consciences, surtout quand on a des amis personnels dans cette détresse. Des amis humainement très riches.

J.

  Une insurrection des vulnérables face aux infaillibles
PA... Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
31 poèmes Liste
907 commentaires
Membre depuis
17 décembre 2016
Dernière connexion
17 décembre
  Publié: 20 mai à 18:45 Citer     Aller en bas de page

Salutation Joker

Un texte dévoilant la misère
Que nous voulons oublier
Que nous ne voulons pas voir
Que nous sommes prêts à combattre
Pour peu que, que, que ça soi loin de nous

Merci pour ce texte

PA…

 
Joker


Trouvons ce qu'il nous manque dans ce que nous avons et dans ce que nous sommes.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
366 commentaires
Membre depuis
15 octobre 2008
Dernière connexion
14 décembre
  Publié: 21 mai à 16:59 Citer     Aller en bas de page

Merci à toi PA.

J.

  Une insurrection des vulnérables face aux infaillibles
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 453
Réponses: 14
Réponses uniques: 8
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0339] secondes.
 © 2000 - 2017 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.