Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 42
Invisible : 0
Total : 44
· Tychilios
Équipe de gestion
· Lilania
13153 membres inscrits

Montréal: 8 déc 01:30:58
Paris: 8 déc 07:30:58
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Mémoires of Green Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
692 poèmes Liste
14864 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
7 décembre
  Publié: 2 juin 2015 à 07:48
Modifié:  7 juin 2015 à 04:13 par Catwoman
Citer     Aller en bas de page

Vangelis
Nom du site



Onze degrés, il pleut encore

Cérère est en fugue

son visage fade d’un anémique vert


Les réplicants jouent avec les verbes

inventant des rimes

imitant l’amour

les réplicants sans sentiments

écrivent de tout et rien ne savent faire



Ils aimeraient savoir

qu’est-ce que c’est la vie

qu’est-ce que c’est aimer

les réplicants vivent d’empathie

incapables de donner


Les ombres des miroirs

s'étourdissent de sons pour mieux oublier

Meer au déjeuner pour dialoguer

du Vangelis sombre pour recommencer…


et le version originelle en italien....



Undici gradi , piove ancora

Cerere è in fuga

il viso smunto di un verde anemico


I replicanti giocano coi verbi

inventando rime

imitando amori

i replicanti senza sentimenti

scrivono di tutto ma non sanno fare



Vogliono sapere che cos’è la vita

fingono di amare

i replicanti soffrono empatie

ma non sanno dare


Le ombre degli specchi

scelgono una musica per dimenticare

Meer a colazione per dialogare

un Vangelis cupo per ricominciare...




Hasselt, 20 mai 2012

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
231 poèmes Liste
15794 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
6 décembre
  Publié: 2 juin 2015 à 10:27 Citer     Aller en bas de page

très plaisante lecture

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Vénusia

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
135 poèmes Liste
3587 commentaires
Membre depuis
25 février 2015
Dernière connexion
17 juillet
  Publié: 2 juin 2015 à 16:20 Citer     Aller en bas de page

j'adore Vangelis et je trouve que tu as beaucoup d'imagination pour broder sur un de ses thèmes.
Bravo l'artiste
bonne soirée

 
La_Hire

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
155 commentaires
Membre depuis
2 mai 2015
Dernière connexion
8 décembre 2015
  Publié: 2 juin 2015 à 18:07 Citer     Aller en bas de page

j'aime. Verbe élégant , ganté, cranté, tout en et à sûreté.

  Vivre donc vivre sans abri, se tenir droit dans la lumière.
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14981 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
30 novembre
  Publié: 2 juin 2015 à 19:20 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir chère Lilia,

Merci pour tes superbes vers adaptés sur cette belle musique de Vangelis !
Ta plume est toujours un enchantement et une belle découverte !


Toutes mes amitiés

Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 666
Réponses: 4
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0329] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.