Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 424
Invisible : 0
Total : 425
· Lapoètesse
12958 membres inscrits

Montréal: 23 jan 16:40:19
Paris: 23 jan 22:40:19
::S�lection du th�me::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Je baille Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
677 poèmes Liste
20806 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
23 janvier
  Publié: 28 déc 2017 à 14:01
Modifié:  30 déc 2017 à 18:39 par Aude Doiderose
Citer     Aller en bas de page





En la saison des fêtes, je veux tuer le temps
À grands coups de cynisme ou bien de baïonnette.
Toutes les victuailles me semblent malhonnêtes
Acquises par luxure chez tous ces charlatans

Marchants de djingle bell et de ces clopinettes
Qui nous enflent le ventre et nous ruinent le sang.
Années après années, décembre est grimaçant
Comme une prostituée soumise aux proxénètes.

Je nie le Père Noël : il n’est que les enfants
Pour gober les flots cons enrobant ces sornettes
Et leurs cadeaux venus du fond de la planète
On un relent soufré de diable triomphant.

Laissant à leur candeur les bambins et fillettes
Qui s’exclament leurrés, les corneilles bayant
J’ai compris, je me tais, les rêves sont payants
Et, hypocritement, je dis : passez de bonne fêtes



  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Adamantine

Administratrice


Avatar : Aude Doiderose
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
377 poèmes Liste
11485 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
23 janvier
  Publié: 28 déc 2017 à 14:48 Citer     Aller en bas de page

Et surtout la santé !

  Il faut beaucoup de temps pour refroidir un cœur et mille fois plus encore pour le réconforter.
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
677 poèmes Liste
20806 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
23 janvier
  Publié: 28 déc 2017 à 15:34 Citer     Aller en bas de page

Citation de Adamantine
Et surtout la santé !



Evidemment !!

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
pirate24 Cet utilisateur est un membre privilège


Persévère dans tes vers
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
82 poèmes Liste
976 commentaires
Membre depuis
18 juillet 2009
Dernière connexion
14 janvier
  Publié: 28 déc 2017 à 15:50 Citer     Aller en bas de page

Quand le Souverain d'or, les brebis galopent.. Joyeuse fêtes à toutes et à tous de Montréal P.Q. Daniel

  Daniel
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
677 poèmes Liste
20806 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
23 janvier
  Publié: 29 déc 2017 à 04:36 Citer     Aller en bas de page

Citation de pirate24
Quand le Souverain d'or, les brebis galopent.. Joyeuse fêtes à toutes et à tous de Montréal P.Q. Daniel



Le veau dort et moi aussi.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Firjol

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
38 poèmes Liste
587 commentaires
Membre depuis
23 mars 2017
Dernière connexion
22 janvier
  Publié: 29 déc 2017 à 05:56 Citer     Aller en bas de page

Oui la santé...

 
Dyonisos

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
108 poèmes Liste
111 commentaires
Membre depuis
17 juillet 2011
Dernière connexion
10 janvier
  Publié: 29 déc 2017 à 08:38 Citer     Aller en bas de page

Super texte... tu décris bien mon cynisme face à cette fête hypocrite. Ce n'est que le solstice après tout...

 
QUOIQOUIJE

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
188 poèmes Liste
4047 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2013
Dernière connexion
22 janvier
  Publié: 29 déc 2017 à 10:55 Citer     Aller en bas de page

Tout dépend des amis qu'on fréquente.
Pensons comme eux égoïstement
à passer ensemble un bon moment.
L'idée n'est-elle pas intéressante ?

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
677 poèmes Liste
20806 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
23 janvier
  Publié: 29 déc 2017 à 14:16 Citer     Aller en bas de page

Citation de Alice K'roll Grace

cette description grinçante d'une réalité où faux-semblants et tartuferie sont les normes.





Citation de Firjol
Oui la santé...



Surtout !


Citation de Dyonisos
Super texte... tu décris bien mon cynisme face à cette fête hypocrite. Ce n'est que le solstice après tout...



Je pense que pas mal de personnes partagent cette opinion. Ceci dit je ne suis pas prosélyte.

Citation de Quoiquouije
Tout dépend des amis qu'on fréquente.
Pensons comme eux égoïstement
à passer ensemble un bon moment.
L'idée n'est-elle pas intéressante ?



Si, si, passons de bons moments évidemment. Mais autant que possible tout au long de l'année.


  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
marchepascal Cet utilisateur est un membre privilège


Le monde est en nous sommes le monde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
259 poèmes Liste
2320 commentaires
Membre depuis
23 mars 2011
Dernière connexion
22 janvier
  Publié: 30 déc 2017 à 03:58 Citer     Aller en bas de page

Une vue réaliste, ça donne à réfléchir !
Bien que nous le sachions avec un minimum de réflexion....
Mais le lire confirme le fond de notre pensée !
Il s’agit bien de ce qu tu décris donc

Après, le savoir ne pas être dupe, et jouer le jeu...


Ça me permet de te souhaiter une excellente fin d’année ma chère Aude

Et te dire que j’adore te lire


marchepascal

    Le temps comme le vent passe et ne s’arrête jamais!!!
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
677 poèmes Liste
20806 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
23 janvier
  Publié: 30 déc 2017 à 05:20 Citer     Aller en bas de page

Citation de marchepascal
Une vue réaliste, ça donne à réfléchir !
Bien que nous le sachions avec un minimum de réflexion....
Mais le lire confirme le fond de notre pensée !
Il s’agit bien de ce qu tu décris donc

Après, le savoir ne pas être dupe, et jouer le jeu...


Ça me permet de te souhaiter une excellente fin d’année ma chère Aude

Et te dire que j’adore te lire


marchepascal



Pour la fin d'année tu ne t'engages pas trop et tu as raison.
Merci de me lire et joyeux réveillon !

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Ali
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
9 poèmes Liste
307 commentaires
Membre depuis
13 septembre 2017
Dernière connexion
18 janvier
  Publié: 30 déc 2017 à 17:39
Modifié:  30 déc 2017 à 17:57 par Ali
Citer     Aller en bas de page

Ô Aude, tu chasses comme Il le fit les marchands du Temple, gare à ne pas finir en Amazon sur la croix...

Il en va de Noël comme de toutes les fêtes, pour y participer il faut être disponible et je comprends que tu ne veux pas de rôle dans ce théâtre là.

C'est très honnêtement et très joliment écrit alors sans hypocrisie je te dis passe de bonnes fêtes quand même !

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
677 poèmes Liste
20806 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
23 janvier
  Publié: 30 déc 2017 à 18:44 Citer     Aller en bas de page

Citation de Ali
Ô Aude, tu chasses comme Il le fit les marchands du Temple, gare à ne pas finir en Amazon sur la croix...

Il en va de Noël comme de toutes les fêtes, pour y participer il faut être disponible et je comprends que tu ne veux pas de rôle dans ce théâtre là.

C'est très honnêtement et très joliment écrit alors sans hypocrisie je te dis passe de bonnes fêtes quand même !



Merci Ali pour la référence.
Je te souhaite d'être parmi les tiens et aussi parmi tous, joyeux et sincère par amour et non par convention.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Pichardin
Impossible d'afficher l'image
Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
318 poèmes Liste
3151 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
1er janvier
  Publié: 31 déc 2017 à 02:45 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Aude,
Je te sens défaite en cette période des fêtes !
Allez courage, il reste une journée pour basculer dans la nouvelle année avec toutes les bonnes résolutions qui vont avec.
Tchin tchin !
Bises
Pichardin

  Pichardin
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
677 poèmes Liste
20806 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
23 janvier
  Publié: 31 déc 2017 à 05:36 Citer     Aller en bas de page

Citation de Pichardin
Bonjour Aude,
Je te sens défaite en cette période des fêtes !
Allez courage, il reste une journée pour basculer dans la nouvelle année avec toutes les bonnes résolutions qui vont avec.
Tchin tchin !
Bises
Pichardin



Une bonne résolution ne vaut elle pas une bonne révolution ?

Bises

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
677 poèmes Liste
20806 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
23 janvier
  Publié: 31 déc 2017 à 05:36 Citer     Aller en bas de page

Citation de Pichardin
Bonjour Aude,
Je te sens défaite en cette période des fêtes !
Allez courage, il reste une journée pour basculer dans la nouvelle année avec toutes les bonnes résolutions qui vont avec.
Tchin tchin !
Bises
Pichardin



Une bonne résolution ne vaut elle pas une bonne révolution ?

Bises

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 221
Réponses: 15
Réponses uniques: 9
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0576] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.