Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 66
Invisible : 0
Total : 66
13012 membres inscrits

Montréal: 16 oct 19:17:12
Paris: 17 oct 01:17:12
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Dans l'ombre qui avance Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Myo


Le bonheur se trouve comme un myosotis, tout petit, tout gentil dans un coin de la vie...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
181 poèmes Liste
3608 commentaires
Membre depuis
14 juin 2004
Dernière connexion
16 octobre
  Publié: 10 jan à 16:15 Citer     Aller en bas de page


Dans l'ombre qui avance

Puis il y a ces jours, peut-être plus sombres, peut-être plus vieux,
Où le cœur s'épanche sans prévenir.
Dans les remous de son antre, les flots cachés font surface.
Les mots coulent, sans fin,
Comme des regrets trop retenus qui soudain, s'évadent.

Ce que l'on croyait vain, ou presque mort,
Nous fait maintenant face et nous nargue pour envahir l'espace.
Quand plus rien ne nous atteint, que plus personne ne nous retient,
C'est une question de survie, une urgence vitale.

Il y a des jours comme ça où la vie nous vole les rênes de nos destins
Et nous conduit là, où on ne l'attendait plus.
Nous voilà, stupide pantin, à la merci des vents capricieux,
Sans la moindre idée de ce qui nous sera ôté,
Sans le moindre pouvoir pour s'en libérer.

Alors on reste là, à regarder couler le sang
De ce qui hier, nous tenait vivant.
Puis dans l'ombre qui avance,
On s'allonge doucement,
Les yeux voilés de larmes.


10/01/2018

 
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser ! (photo d'un poème d'Apollinaire, Tout terriblement)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
157 poèmes Liste
2386 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
16 septembre
  Publié: 10 jan à 18:51 Citer     Aller en bas de page

Beau, mais triste, en effet.

Les ombres ne sont pas toujours des partenaires idéales...

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
187 poèmes Liste
9910 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
16 octobre
  Publié: 11 jan à 01:56 Citer     Aller en bas de page

Toujours cette belle écriture Myo au service d'une tristesse bien rendue

Merci pour cette 1ère lecture du jour

  ISABELLE
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
223 poèmes Liste
14281 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
16 octobre
  Publié: 11 jan à 10:22 Citer     Aller en bas de page

tristement beau
amicalement

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
263 poèmes Liste
4463 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
16 octobre
  Publié: 12 jan à 12:10 Citer     Aller en bas de page

triste, mais si bien écrit, j'aime pas la tristesse mais j'ai aimé ton poème dans sa force

Amitiés

Yvon

  YD
Jean-Louis


J'ai défait la solitude. Il n'y a pas de chevet où je ne puisse m'asseoir. Andrée Chedid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
136 poèmes Liste
3394 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
12 octobre
  Publié: 13 jan à 03:50 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Myo,
Vous versez dans nos coeurs une émouvante élégie d'une belle expression.
Amicalement
jlouis

  Poésie, la vie entière (ex ULM47)
Myo


Le bonheur se trouve comme un myosotis, tout petit, tout gentil dans un coin de la vie...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
181 poèmes Liste
3608 commentaires
Membre depuis
14 juin 2004
Dernière connexion
16 octobre
  Publié: 13 jan à 09:16 Citer     Aller en bas de page

JB, Maschoune, Mido Ben, Yvon, Jean-louis .... ( et celui qui s’inquiète dans l'ombre )

Ici encore un texte écrit en quelques minutes, ...sans filet
C'est une émotion brute, ponctuelle, et sans retenue qui s'exprime.

Cela n'est ni dans mes habitudes, ni dans mon caractère mais c'est une expérience nouvelle à laquelle je prends goût.
Sans doute, déposerais-je de temps en temps ce genre d'écrit " automatique" si , toutefois, cela garde un intérêt pour le lecteur.

Mais, bien sûr je ne renierai pas le travail minutieux et longuement réfléchi

Bisous à tous et merci

Myo

 
RiagalenArtem


"Vivre éternellement serait aussi difficile-me semble-t-il-que dormir toute la vie" эт&#
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
128 poèmes Liste
3037 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
10 septembre
  Publié: 15 jan à 01:59 Citer     Aller en bas de page

J'M...et surtt ce passage qui me touche particulièrement :

"Ce que l'on croyait vain, ou presque mort,
Nous fait maintenant face et nous nargue pour envahir l'espace.
Quand plus rien ne nous atteint, que plus personne ne nous retient,
C'est une question de survie, une urgence vitale."

(suis pas loquace...mais...)
Bises, Myo...

Riaga...

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Cedoit être un four invisible." Gustave Flaubert
Ali
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
21 poèmes Liste
616 commentaires
Membre depuis
13 septembre 2017
Dernière connexion
15 octobre
  Publié: 16 jan à 09:18 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Myo,

En écriture minutieuse ou automatique n'oublie pas de partager s'il te plaît c'est très apprécié...Merci !

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 427
Réponses: 8
Réponses uniques: 8
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

... Et l'homme dort (Autres)
Auteur : Sidonie
J'ai lu ta lettre (Tristes)
Auteur : marchepascal
La gomme (Autres)
Auteur : PA...
Un souvenir d'enfance (Autres)
Auteur : Maschoune
(Autres)
Auteur :
Images (Amour)
Auteur : ode3117
Il pleut (Autres)
Auteur : Drôle d'oiseau
Variations arthuriennes - L'Été (Autres)
Auteur : In Poésie
Dans la chambre apaisée... (Amour)
Auteur : Jacques-Marie JAHEL
Pour toi que j'ai croisée... (Tristes)
Auteur : pyc
Cette croix (Autres)
Auteur : Drôle d'oiseau
Son sillage (chevalier Liqueur/chris Charmeur) (Poèmes par thèmes)
Auteur : Chevalier Liqueur
J'expose (Tristes)
Auteur : marchepascal
Pardon (Autres)
Auteur : Drôle d'oiseau
Les mains (Tristes)
Auteur : Aude Doiderose

 

 
Cette page a été générée en [0,0374] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.