Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 330
Invisible : 0
Total : 334
· gingembre · ode3117 · Aude Doiderose
Équipe de gestion
· Maschoune
12947 membres inscrits

Montréal: 24 nov 05:48:44
Paris: 24 nov 11:48:44
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Nouvelles littéraires :: Une eau distillée Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Joker


Trouvons ce qu'il nous manque dans ce que nous avons et dans ce que nous sommes.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
75 poèmes Liste
361 commentaires
Membre depuis
15 octobre 2008
Dernière connexion
11 novembre
  Publié: 19 mai à 05:30
Modifié:  19 mai à 13:30 par Maschoune
Citer     Aller en bas de page

Une eau distillée

A Kinshasa, l’eau du robinet n’est pas potable. Il est conseillé de ne pas la boire sans l’avoir au préalable bouillie. Il faut consommer l’eau vendue en bouteille. Mais l’eau produite localement par des Libanais pose problème. Elle est tellement purifiée qu’elle a perdu sa minéralisation. Or pour être en bonne santé, nous avons besoin d’oligoéléments : le potassium, l’iode, le sodium, le fer, le zinc, le calcium, le magnésium, etc. Le magnésium contribue au bon fonctionnement des nerfs et des muscles. Une carence de ce minéral peut entraîner la déprime ainsi qu’une sensation de fatigue.

Je me sens faible. Au mini foot, j’ai beau courir comme un beau diable, je n’avance pas. Mes amis belges me rattrapent et me dépassent. Tout cela, à cause de cette eau distillée que je buvais à Kinshasa. Depuis une semaine, je me suis imposé une cure de « revitalisation » : un litre de Contrex par jour. Grâce à sa forte minéralisation, j’espère retrouver toute ma vélocité. Mes jambes de gazelles.

C’est le printemps. Mes pulls sont pliés au fond du placard. A la place, j’enfile ma chemise en lin, celle qui hiberne depuis six mois dans ma garde-robe. Les premières fraises de Wépion sont sucrées. Hier, j’ai passé l’après-midi sur une terrasse à la Toison d’or, un piétonnier fort prisé dans le haut de la ville. Bruxelles offre un bien-être que Kinshasa ne peut égaler. J’ai pris une Hoegaarden avec une tranche de citron. En sirotant ce breuvage flamand, je me suis posé une question existentielle : et si ce n’était pas l’eau déminéralisée de Kinshasa qui me déprimait ? C’est peut-être le Congo lui-même dans son ensemble qui m’a affaibli. Pour s’épanouir, il faut se sentir bien dans sa peau. Or mon pays me donne une sensation bizarre, comme si tout était à refaire, alors qu’on n'a rien fait.

A Kinshasa, il y a trop de bruit. De vieilles voitures déclassées en Europe sillonnent la ville, comme autant de pétard ambulant. Le bruit est un fouillis de fréquences irrégulières. Je suis un mélomane, féru de musique baroque. Pour apprécier une mélodie, il faut disposer du silence en toile de fond. Le silence à peine perturbé qui règne dans la nature. Ce silence qu’une société moderne et riche peut offrir dans les beaux quartiers. Comme un signe, mon quartier à Bruxelles s’appelle « Chant d’oiseaux ». Pour passer le temps, j’ai décidé d’étudier la musique. Qu’est-ce qu’une note ? C’est un point sonore caractérisé par une fréquence, un volume, une hauteur et un timbre.

Au restaurant sur la terrasse de la Toison d’or, j’ai commandé une assiette de viande crue sur du pain toasté avec une salade de laitue. En Belgique, on appelle cela « un toast cannibale ». Ce nom barbare résonne dans mes oreilles, alors que mon nouvel univers musical m’éloigne des tambours africains. Ces rythmes endiablés n’ont pas grand-chose avoir avec l’harmonie. Désormais, j’explore le piano sur toute sa tessiture. Les tierces s’empilent. Les quintes sont justes. La dominante s’accorde à la tonique pour former une cadence parfaite. La fondamentale s’accroche à la quinte et devient une sixte dans le premier renversement. Les gammes défilent dans ma tête. Bientôt, le do majeur et le la mineur n’auront plus de secret pour moi. Sans effort, les fréquences prennent de la hauteur. La musique européenne m’élève à des degrés que je ne soupçonnais pas. Elle me nourrit le corps et l’esprit, comme une eau minérale. Mettez du Mozart dans votre vie. Ajoutez-y du Bach et du Vivaldi. Vous serez enrichi.

En buvant mon verre de Contrex pour accompagner mon repas frugal, j’ai eu une pensée émue pour mes compatriotes restés au pays, forcés de boire l’eau du robinet ou d’acheter les bouteilles des Libanais. Une question me vient à l’esprit : sont-ils tristes parce qu’ils ne pourront pas voter cette année ? On peut voir les choses autrement et dire qu’ils sont déprimés car leur eau manque cruellement de calcium et de magnésium. Du bruit, des percussions, un pouvoir confisqué, une eau distillée…

  Une insurrection des vulnérables face aux infaillibles
Adamantine

Administratrice


Avatar : Aude Doiderose
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
363 poèmes Liste
11173 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
23 novembre
  Publié: 19 mai à 05:38
Modifié:  19 mai à 05:40 par Adamantine
Citer     Aller en bas de page

Un texte magnifiquement bien écrit qui m'interpelle et m'interroge. Je suis férue de musique et j'en ai fait ma profession mais j'aime autant le baroque que la mélodie francaise ou que les tambours gros ka ou bel air que mes ancêtres ont amenés d'Afrique. Ils me procurent tout autant de frissons et je les trouve beau... Il y a peut-être une saturation : à ne se nourrir que de pommes, on finit par les détester le jour où l'on découvre les abricots...
Le choix, c'est la liberté.
Merci pour nous avoir livré vos pensées.

  Il faut beaucoup de temps pour refroidir un cœur et mille fois plus encore pour le réconforter.
Joker


Trouvons ce qu'il nous manque dans ce que nous avons et dans ce que nous sommes.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
75 poèmes Liste
361 commentaires
Membre depuis
15 octobre 2008
Dernière connexion
11 novembre
  Publié: 19 mai à 06:49 Citer     Aller en bas de page

Merci Adamantine. C'est un texte que j'ai écrit simplement, sans prétention, ni recherche d'un style particulier. C'est bien de l'avoir autant apprécié. Cela me flatte et m’encourage.

Effectivement, il y a tout une réflexion derrière. En Afrique je m’interroge sur notre rapport au silence et au bruit, notre rapport à la qualité de l'eau et à l’hygiène alimentaire, notre rapport à l'art et à la musique. J'aide des artistes au Congo. Je finance des cours pour qu'un musicien autodidacte ait des notions d'harmonie. Tout ce qui n'est pas écrit, ne rentre pas dans l'Histoire (par définition). Notre musique africaine est superbe, mais elle n’a pas de partition, ni de nom. Il y a rien de plus méprisant que le terme « Musique du monde ». Comme nous ne connaissons pas la musique martienne, que veut dire ce terme « World musique » ? Comme si dans une réunion on me présentait en disant « voici un monsieur ».

Bientôt j'aiderai des danseurs et des chefs cuisiniers. La cuisine est excellente, j'aimerais qu'elle devienne un art gastronomique avec des recettes codifiées. Et surtout, que l'eau possède du calcium et du magnésium...

  Une insurrection des vulnérables face aux infaillibles
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: En ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
667 poèmes Liste
20635 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
24 novembre
  Publié: 19 mai à 07:51 Citer     Aller en bas de page

L'art de distiller les impressions tout en subtilité.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Joker


Trouvons ce qu'il nous manque dans ce que nous avons et dans ce que nous sommes.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
75 poèmes Liste
361 commentaires
Membre depuis
15 octobre 2008
Dernière connexion
11 novembre
  Publié: 19 mai à 08:15 Citer     Aller en bas de page

Merci Aude.

  Une insurrection des vulnérables face aux infaillibles
Galatea belga
Impossible d'afficher l'image
Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
639 poèmes Liste
14133 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
23 novembre
  Publié: 20 mai à 18:00 Citer     Aller en bas de page




Un grand plaisir chaque fois je viens te lire.

Merci
Galatea

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Varh


la vie, ce rêve réel qui peut se tranformer en cauchemar en gardant les yeux ouverts; je les ferme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
29 poèmes Liste
1371 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2016
Dernière connexion
24 novembre
  Publié: 20 mai à 18:07 Citer     Aller en bas de page

Cher Joker A

Oui... le plaisir est perpétuel...
Tu as l'art de la subtilité des associations et toujours la surprise des conclusions avec une fluidité d'écriture dont je ne me lasse pas...

Merci pour tout.... et toujours
Varh T
Bises

 
Joker


Trouvons ce qu'il nous manque dans ce que nous avons et dans ce que nous sommes.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
75 poèmes Liste
361 commentaires
Membre depuis
15 octobre 2008
Dernière connexion
11 novembre
  Publié: 21 mai à 07:01 Citer     Aller en bas de page

Merci Galatea. Merci Varh T. Vos commentaires me touchent. Merci beaucoup de me lire.

J.

  Une insurrection des vulnérables face aux infaillibles
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 254
Réponses: 7
Réponses uniques: 5
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0338] secondes.
 © 2000 - 2017 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.