Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 19
Invisible : 0
Total : 20
· Lipstick Cindy
12869 membres inscrits

Montréal: 28 avr 21:32:49
Paris: 29 avr 03:32:49
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Contes fantastiques :: Les miroirs Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Sagga

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1 poèmes Liste
0 commentaires
Membre depuis
8 mai 2006
Dernière connexion
9 mai 2006
  Publié: 8 mai 2006 à 16:09 Citer     Aller en bas de page

L'homme dormait d'un sommeil profond lorsqu'il fut soudainement réveillé par la sonnerie intempestive du radio-réveil. A moitié endormi, il éteignit ce dernier sans le moindre scrupule. Il s'étira et se leva d'un bond. Il se rendit aux toilettes, urina et après avoir tiré la chasse, il se dirigea vers la salle de bains...

Il se déshabilla, fit couler l'eau chaude et l'eau froide, passa sa main sous le filet d'eau afin d'en mesurer la température. Jugeant celle-ci satisfaisante, il pénétra dans la cabine de douche.

Il prit la bouteille de shampooing, en versa un peu dans sa main, remit le flacon en place et se lava les cheveux. Puis, les ayant rincés, il fit de même avec le gel-douche et se doucha. Tout en faisant ses ablutions matinales, il chantonnait. La journée promettait d'être belle; du moins, selon les prévisions météorologiques.

S'étant rincé, il ferma les robinets. Il sortit de la cabine, s'empara d'un drap de bain et se sécha. Il enfila un slip et passa un pantalon...

Dans la salle de bains, deux miroirs se faisaient face : le premier avait été placé au-dessus du lavabo, le second était intégré à l'armoire-pharmacie. La disposition des deux glaces créait une mise en abîme pour l'imprudent qui se trouvait entre les deux.

L'homme secoua la bombe et fit sortir la mousse sur sa main. Il étala cette dernière sur son visage et entreprit de se raser. Tandis que le rasoir parcourait la peau, il remarqua quelque chose d'inhabituel dans son reflet. Quelque chose d'à peine perceptible, de presque irréel...

Il lui semblait distinguer du sang sur son visage. Pas dans le reflet direct, non, mais dans l'image lointaine, dans la plus petite, à l'infini. Il se frotta les yeux, persuadé d'avoir mal vu. Il regarda de nouveau, mais ne vit rien.

- Mal réveillé, pensa-t-il.

Il termina de se raser, acheva sa toilette et finit de s'habiller. Il avala rapidement un café instantané et sortit. En traversant la rue pour se rendre jusqu'au garage qu'il louait, il fit à peine attention à la voiture qui roulait à vive allure. Le conducteur klaxonna, mais il était déjà trop tard : le véhicule heurta l'homme de plein fouet.

Le pare-brise, sous l'effet du choc, s'étoila.

Au même instant, dans la salle de bains de la victime, les deux miroirs éclatèrent...

  L'ombre est en route et rien ne pourra l'arrêter
-_-Tavari_Luhta-_-


Douleur, douleur à fleur de peau, Coloré mât de tous fléaux
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
199 poèmes Liste
902 commentaires
Membre depuis
21 février 2005
Dernière connexion
11 février 2016
  Publié: 18 mai 2006 à 20:58 Citer     Aller en bas de page

J'ai bien aimé cet histoire, juste assez de fantastique à ajouter à notre vie quotidienne, réelle. C'est une histoire formidable. Je souhaite que nos chemins d'écrivains se recroisent un jour sur ce site merveilleux!!!

Bibye!!! --x0x0x0x0x0x0x0x0x0x0x0x0x0x0x0x0x0x0x0x0x0x0x--
Tavari Luhta

  -_-Tavari Luhta-_-
Lunastrelle Cet utilisateur est un membre privilège



A chaque souffle s'accorde un vagabond
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
360 poèmes Liste
20716 commentaires
Membre depuis
6 avril 2006
Dernière connexion
28 avril
  Publié: 3 juin 2006 à 14:25 Citer     Aller en bas de page

mmmmmmm histoire pleine de suspense, un petit peu de fantaisie et de fantastique, une pincée de mystère....
Y aura t'il un autre incident de ce genre?

  Je suis comme ce temps que l'on ne remonte pas : décalée et détraquée.
sylvian


Ce que ma voix tait, mon regard te le dit
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
26 poèmes Liste
79 commentaires
Membre depuis
14 février 2007
Dernière connexion
4 février 2014
  Publié: 13 juin 2007 à 15:02 Citer     Aller en bas de page

Sans la fonction: Poème au hasard, j'aurais manqué ce beau récit!

Quotidien surréaliste, gestes automatisés, on ne s'attend pas du tout au dénouement.

Bravo

-Sylvian

  Sylvian-Catherine
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Je suis une partie de nous unique et multiple à la fois (chimay)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
290 poèmes Liste
16998 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
27 avril
  Publié: 27 déc 2007 à 16:10 Citer     Aller en bas de page

un texte prenant et bien mené, peut etre un poil trop court

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1085
Réponses: 4
Réponses uniques: 4
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0440] secondes.
 © 2000 - 2017 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.