Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 311
Invisible : 0
Total : 311
13041 membres inscrits

Montréal: 21 avr 00:00:34
Paris: 21 avr 06:00:34
::S�lection du th�me::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: L'angle de prise de vue Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Lapoètesse


Une moitié est partie, l'autre est finie
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
70 poèmes Liste
583 commentaires
Membre depuis
23 juillet 2011
Dernière connexion
20 avril
  Publié: 10 avr à 06:48
Modifié:  10 avr à 12:51 par Catwoman
Citer     Aller en bas de page

L’angle de prise de vue



La musique dans les oreilles, elle semble paisible
Assise dans l'herbe, le monde qui l'entoure inaudible
Le soleil encore haut, le temps s'écoule lentement
Les fleurs embaument ce paysage d'un parfait printemps

Les yeux mi-clos, elle est absorbée dans une mélodie
Contre un arbre de la prairie, elle attend qu'il fasse nuit
Ses doigts dans les herbes fraîches et hautes, entremêlés
Sa peau de porcelaine, malgré le soleil, est glacée

Un vent délicat la caresse, la berce, elle s'endort.

Tout n'est qu'un ajustement de l'angle de prise de vue

La playlist tournait seule depuis déjà un moment
Ses yeux bleus voilés et son sourire figé qui nous ment
Dans un dernier soupir plein de tristesse et de maladresse
Elle enserra cette bouteille qui calma sa détresse

Épuisée, le voyage avait été bien trop long pour elle
Ses espoirs partis en fumée, elle déploya ses ailes
Elle quitta ce lieu féerique aux senteurs printanières
D'un air reposé, elle se libéra de cette terre.

Un vent délicat l'emporte, la console, c'est la mort.



  L.P/A.P
NicoNavel


La poésie est cette musique que tout homme porte en soi
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
34 poèmes Liste
780 commentaires
Membre depuis
11 mai 2017
Dernière connexion
20 avril
  Publié: 10 avr à 07:00 Citer     Aller en bas de page

Très beau poème, cependant peux-tu m'éclairer sur le titre?

 
Lapoètesse


Une moitié est partie, l'autre est finie
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
70 poèmes Liste
583 commentaires
Membre depuis
23 juillet 2011
Dernière connexion
20 avril
  Publié: 10 avr à 07:20 Citer     Aller en bas de page

Citation de NicoNavel
Très beau poème, cependant peux-tu m'éclairer sur le titre?



Le titre n'est pas bien choisi... Il n'est pas assez explicite et je m'en rend compte... L'idée de base de ce poème est celle d'un changement d'angle (comme au cinéma...). Dans un sens on voit une image utopique, une personne qui écoute de la musique et s'endort. On change d'angle et on voit ce même personnage, cette fois-ci bouteille à la main... Et elle ne s'endort pas mais meurt doucement.

Je trouverais un titre plus explicite plus tard !

Navrée !

Amitiés,

  L.P/A.P
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
217 poèmes Liste
13607 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
20 avril
  Publié: 10 avr à 11:18 Citer     Aller en bas de page

tristement beau

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Lapoètesse


Une moitié est partie, l'autre est finie
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
70 poèmes Liste
583 commentaires
Membre depuis
23 juillet 2011
Dernière connexion
20 avril
  Publié: 10 avr à 12:15 Citer     Aller en bas de page

Citation de mido ben
tristement beau



Merci beaucoup cher ami.

Mes amitiés,

  L.P/A.P
La Brune Colombe


Au jour du jugement dernier, la plume du poète pèsera plus lourd que l'épée du guerrier.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
203 poèmes Liste
3321 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2014
Dernière connexion
20 avril
  Publié: 11 avr à 02:22 Citer     Aller en bas de page

Je préfère la première prise de vue et de loin ! Surtout que la mort ne console pas elle liquéfie les proches.

Il y a des points de fuite à éviter...Et sachant que tu la rencontrera de toute façon un jour, n’en sois pas pressée.

  "Écrivez ce qui vous gêne, en particuliers si cela ne gêne que vous."
Lapoètesse


Une moitié est partie, l'autre est finie
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
70 poèmes Liste
583 commentaires
Membre depuis
23 juillet 2011
Dernière connexion
20 avril
  Publié: 11 avr à 05:53 Citer     Aller en bas de page

Citation de La Brune Colombe
Je préfère la première prise de vue et de loin ! Surtout que la mort ne console pas elle liquéfie les proches.

Il y a des points de fuite à éviter...Et sachant que tu la rencontrera de toute façon un jour, n’en sois pas pressée.



Je dirais que tout le monde préfère la première prise de vue. Celle ou on ne voit pas la bouteille, qu'on ne comprend pas la pâleur, et qu'on image un simple paysage ensoleillé avec une personne qui profite de la chaleur et de la beauté d'un décor de campagne...

Mais j'avais envie de bouger la caméra... Rester dans mon style de plume, avec mon côté morbide.

Mes amitiés,

  L.P/A.P
M@rselO

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
11 poèmes Liste
215 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2017
Dernière connexion
20 avril
  Publié: 11 avr à 08:35 Citer     Aller en bas de page

A la manière du "dormeur du val", d'Arthur Rimbaud...

"Il dort dans le soleil, la main sur sa poitrine,
Tranquille. Il a deux trous rouges au côté droit."

  M@rs
Lapoètesse


Une moitié est partie, l'autre est finie
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
70 poèmes Liste
583 commentaires
Membre depuis
23 juillet 2011
Dernière connexion
20 avril
  Publié: 11 avr à 09:03 Citer     Aller en bas de page

Citation de M@rselO
A la manière du "dormeur du val", d'Arthur Rimbaud...

"Il dort dans le soleil, la main sur sa poitrine,
Tranquille. Il a deux trous rouges au côté droit."



Le "Dormeur du val", une source d'inspiration ! Comment décrire un corps inerte aussi bien qu'Arthur Rimbaud ?

Mes amitiés,

  L.P/A.P
La Brune Colombe


Au jour du jugement dernier, la plume du poète pèsera plus lourd que l'épée du guerrier.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
203 poèmes Liste
3321 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2014
Dernière connexion
20 avril
  Publié: 11 avr à 18:47 Citer     Aller en bas de page

Citation de Lapoètesse

Citation de La Brune Colombe
Je préfère la première prise de vue et de loin ! Surtout que la mort ne console pas elle liquéfie les proches.

Il y a des points de fuite à éviter...Et sachant que tu la rencontrera de toute façon un jour, n’en sois pas pressée.



Je dirais que tout le monde préfère la première prise de vue. Celle ou on ne voit pas la bouteille, qu'on ne comprend pas la pâleur, et qu'on image un simple paysage ensoleillé avec une personne qui profite de la chaleur et de la beauté d'un décor de campagne...

Mais j'avais envie de bouger la caméra... Rester dans mon style de plume, avec mon côté morbide.

Mes amitiés,




Joie !

  "Écrivez ce qui vous gêne, en particuliers si cela ne gêne que vous."
Lapoètesse


Une moitié est partie, l'autre est finie
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
70 poèmes Liste
583 commentaires
Membre depuis
23 juillet 2011
Dernière connexion
20 avril
  Publié: 15 avr à 15:57 Citer     Aller en bas de page

Citation de La Brune Colombe

Citation de Lapoètesse

Citation de La Brune Colombe
Je préfère la première prise de vue et de loin ! Surtout que la mort ne console pas elle liquéfie les proches.

Il y a des points de fuite à éviter...Et sachant que tu la rencontrera de toute façon un jour, n’en sois pas pressée.



Je dirais que tout le monde préfère la première prise de vue. Celle ou on ne voit pas la bouteille, qu'on ne comprend pas la pâleur, et qu'on image un simple paysage ensoleillé avec une personne qui profite de la chaleur et de la beauté d'un décor de campagne...

Mais j'avais envie de bouger la caméra... Rester dans mon style de plume, avec mon côté morbide.

Mes amitiés,




Joie !



Joie ! Bonheur !
Un jour ma plume sera de lumière plutôt que d'ombre... Un jour.

  L.P/A.P
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 98
Réponses: 10
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0601] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.