Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 102
Invisible : 1
Total : 103
13129 membres inscrits

Montréal: 20 févr 11:09:12
Paris: 20 févr 17:09:12
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Poèmes tristes :: L'ouragan Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
lucie

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
5 poèmes Liste
6 commentaires
Membre depuis
20 janvier
Dernière connexion
14 octobre 2018
  Publié: 20 juin 2018 à 13:43
Modifié:  21 juin 2018 à 02:01 par Maschoune
Citer     Aller en bas de page


L'ouragan.

Le froid glacial d'un hiver en tourment,
encombre mon âme abattue.
La lumière attire l'ouragan, foudroyant,
son vent déchire mon esprit ému.
La forêt sombre accable ma solitude.
Ses grands arbres réveillent sa noirceur,
le grand loup, roi de cette multitude,
épie ses proies avec vigueur.
Ces affolants soirs d'orage,
où l'obscurité se défait de sa foudre,
la colombe devient l'inévitable otage.
Ces douces plumes blanches tremblent, souffrent.
Elle est seule dans un sombre territoire,
elle s'enferme dans son berceau peu effrayant.
Elle s'engouffre dans son désespoir,
ses ailes perdues, admire le ciel, priant.

L'éternelle églantine devient enragée,
son arôme fut détruit sous la torture.
Son éclat s'égare, elle est possédée.
Ses pétales, brûlés par les blessures,
s'envolent dans un sinistre jardin.
Les orties effacent ma douceur,
me plongent dans un vaste chagrin.
Ma chair, tremble de terreur.
Mon humble esprit fut rongé par sa peine,
le diable eut gâté la magie de mon enfance.
Ma suave fée, mon unique gardienne,
affermit mes songes, mes croyances.
mon cœur n’efface point les promesses,
de nos plus belles coutumes.
Mon pelage envie tes nobles caresses.
Mon amour te cède mon originale plume.

Mon âme prie pour un meilleur lendemain,
loin de cette immense rancœur.
La sérénité d'un doux chemin,
La guérison d'un faible cœur.

 
Cléo
Impossible d'afficher l'image
J'ai mis les pieds sur le paillasson du chagrin/ Et je l'ai repoussé bien loin
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
147 commentaires
Membre depuis
3 juin 2018
Dernière connexion
28 janvier
  Publié: 23 juin 2018 à 09:05 Citer     Aller en bas de page

Quand l'ouragan est un reflet du coeur, ses flots sont le chagrin qui se déchaîne au fond de lui...

Une lecture agréable !

  La joie est la conptine de nos heures
lucie

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
5 poèmes Liste
6 commentaires
Membre depuis
20 janvier
Dernière connexion
14 octobre 2018
  Publié: 30 juin 2018 à 11:02 Citer     Aller en bas de page

C'est exact. Merci pour votre commentaire.

 
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
224 poèmes Liste
7611 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
19 février
  Publié: 9 juil 2018 à 03:13 Citer     Aller en bas de page

merci LUCIE

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 212
Réponses: 3
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0263] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.