Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 44
Invisible : 0
Total : 47
· guy Olivié · Ali
Équipe de gestion
· Emme
12997 membres inscrits

Montréal: 15 août 12:54:45
Paris: 15 août 18:54:45
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: L’amérique assassinée Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Yvan Bert Cet utilisateur est un membre privilège


“Le culte de la personnalité reste à mes yeux toujours injustifié.” Albert Einstein
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
15 poèmes Liste
124 commentaires
Membre depuis
24 mai
Dernière connexion
15 août
  Publié: 10 août à 03:38
Modifié:  10 août à 04:09 par Emme
Citer     Aller en bas de page

C’est l’Amérique assassinée
par un jeune dégénéré
Ou par un président zélé
Peu importe car c’est acté,
Ce sont les lobbys qui ont gagné
Sur l’Amérique massacrée.


Il se cache dans un abri,
Pendant qu’il distribue du plomb.
Il extermine à profusion,
Crache de la haine au fusil.

Il est avachi sur son trône
Et sa vieille Constitution.
Il extermine à profusion,
Cet assassin du Pentagone.

C’est un jeune homme perturbé,
Ils affirment, les journalistes,
Il a déboulé en raciste,
Le venin dans son bras armé.

Un vieux bonhomme perturbé,
Ils conçoivent, les humanistes,
Il a cautionné en raciste,
Les actes de l’aliéné.

C’est si facile de flinguer,
Ajuster, tirer simplement,
Les vieux, les jeunes, les enfants,
Des armes faciles à trouver.

Il chaperonne un vrai tueur,
Aidé de son amendement,
Le deuxième précisément,
En dirigeant provocateur.

Appréhendé puis menotté,
Il dévisage ses dépouilles,
Triste, s’il avait eu des douilles,
Il aurait aimé prolonger.

Le César de la Maison-Blanche
Approuve la vente des armes.
Par l’or qu’il touche de leurs charmes,
Qui évite qu’il ne s’épanche.


C’est l’Amérique assassinée
par un jeune dégénéré
Ou par un président zélé
Peu importe car c’est acté,
Ce sont les lobbys qui ont gagné
Sur l’Amérique massacrée.

  Yvan BERT
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
205 poèmes Liste
6626 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
15 août
  Publié: 12 août à 01:51 Citer     Aller en bas de page

c'est facile de dénoncer sans faire de représailles économiques contre ces formes d'irresponsabilités jugées par nos morales de l'ancien continent. ces disponibilités à être armés et prétendre savoir s'en servir ce sont des reliquats de la conquête de l'ouest, par le pouvoir blanc pour des intimidations. le fera t'il ? comme pour l'usage de la puissance nucléaire, ou les pouvoirs de la presse. c'est tellement jouissif d'appuyer sur une gâchette, de faire de la surenchère, ou de calomnier à la voltaire. (calomnies que nous pratiquons maintenant en France depuis les deux derniers présidents français.)
nous avons en France nos abus semblables sous des formes différentes. l'apparted catholicisé, reste de la saint Barthélemy. les restes (ces basanés) de la domination sur les esclaves du Maghreb ou des fortement mélanisés de nos anciens réservoirs africains. notre laïcité comme d'intolérances si arbitraires comme arme contre les apparences religieuses, ce qui est contraire à sa raison d'être, loi de 1905. et de nombreux autres restes aussi meurtriers dans les têtes, dans les reconnaissances, détruisant l'esprit de la laïcité. oui mais ça en France c'est normal.

 
Yvan Bert Cet utilisateur est un membre privilège


“Le culte de la personnalité reste à mes yeux toujours injustifié.” Albert Einstein
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
15 poèmes Liste
124 commentaires
Membre depuis
24 mai
Dernière connexion
15 août
  Publié: 12 août à 02:36 Citer     Aller en bas de page

On va avoir du boulot pour mettre tout cela en poésie

  Yvan BERT
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
205 poèmes Liste
6626 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
15 août
  Publié: Hier à 13:48 Citer     Aller en bas de page

merci de ne pas mettre cette réponse en invisible.
Ai-je réussi en 12 pieds à écrire
Le commentaire pour qu’on puisse le lire ?
…………………….
Facile de dénoncer sans faire de représailles.
« D’irresponsabilités
Par les morales de l'ancien continent »
Armés et prétendant savoir s'en servir.
Reliquats de la conquête de l'ouest.
Pour des intimidations. Le fera-t-il ?
C’est jouissif d'appuyer sur une gâchette
C’est comme pour l'usage du nucléaire.
Ou les dérégulations de la presse
En calomniant à la VOLTAIRE.
…………..
Nous avons en France des abus semblables.
Catholicisé, reste de la saint Barthélemy
De la domination du Maghreb.
D’intolérances arbitraires
Ce qui est contraire à une certaine loi.
Et nombreux restes meurtriers dans les têtes
Détruisant l'esprit de laïcité.
Oui, mais ça en France, ça parait normal.

 
Yvan Bert Cet utilisateur est un membre privilège


“Le culte de la personnalité reste à mes yeux toujours injustifié.” Albert Einstein
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
15 poèmes Liste
124 commentaires
Membre depuis
24 mai
Dernière connexion
15 août
  Publié: Hier à 14:59 Citer     Aller en bas de page

Tout est dit

  Yvan BERT
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 78
Réponses: 4
Réponses uniques: 2
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0402] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.