Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 29
Invisible : 0
Total : 30
· glycine
13285 membres inscrits

Montréal: 18 jan 17:19:03
Paris: 18 jan 23:19:03
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Nouvelles littéraires :: La planète Véga Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Joker


Trouvons ce qu'il nous manque dans ce que nous avons et dans ce que nous sommes.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
140 poèmes Liste
697 commentaires
Membre depuis
15 octobre 2008
Dernière connexion
18 janvier
  Publié: 24 juil 2017 à 11:39 Citer     Aller en bas de page

La planète Véga

Comme il y a des coupures d’eau à répétition, j’ai décidé d’installer une citerne dans mon appartement. Régulièrement, je surprends Jean en train de tremper son verre dans la citerne. Je lui ai interdit cela, mais il continue à le faire. Pour savoir dans quelle mesure il contamine la réserve d’eau, un jour j’ai discrètement pris son verre pour le faire analyser. Quand je suis allé chercher les résultats, on m’a dit qu’une substance étrange a été détectée, une sorte bave proche de celle des batraciens. Je n’en croyais pas mes oreilles, Jean serait-il un extraterrestre ? Pour en avoir le cœur net, j’ai subtilisé une de ses vieilles chemises pour que le même laboratoire de biotechnologie puisse analyser sa sueur. Même résultat.

Il est huit heures. Avant qu’il ne commence la lessive dans la buanderie, je le convoque au salon. Je le dévisage longuement sans rien dire. Effectivement quelque-chose m’intrigue dans son regard.

« Jean, j’ai fait analyser ta sueur et ta salive. Voici les résultats du labo. Maintenant, tu peux avouer. D’où viens-tu ? Ta planète s’appelle Véga ? Elle appartient à quelle constellation ? Avez-vous une base sur la face cachée de la lune ? »

Il hésite. Ses mots incompréhensibles sont peut-être des aveux balbutiés dans une langue inconnue. Les souvenirs des dessins animés de mon enfance me reviennent. Je lui demande de ne plus bouger de peur qu’il ne sorte son pistolet à rayon Delta. Une info à la télé va définitivement clore notre discussion. « Un jeune stagiaire a mélangé tous les tubes d’analyse créant un désordre indescriptible dans un laboratoire de biotechnologie où des analyses pour le zoo de Kinshasa étaient aussi effectuées ». Donc, Jean n’est absolument pas un reptilien. Je me confonds en excuses. J’avoue m’être un peu emporté lors de son interrogatoire. Il peut poursuivre ses tâches ménagères.

Il est dix heures. Il me sert une tasse de café mais oublie la sous-tasse qui l’accompagne. Alors qu’il s’en va à la cuisine, je lui dis : « tu as oublié la soucoupe ». Et là, il se retourne... étonné.


  Une insurrection des vulnérables face aux infaillibles
Maschoune

Modératrice


Un petit baiser, comme une folle araignée, te courra par le cou... A. RIMBAUD
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
217 poèmes Liste
12726 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
18 janvier
  Publié: 24 juil 2017 à 13:35 Citer     Aller en bas de page

Le dernier paragraphe est un délice à lui tout seul

Merci à toi

  "Me reviennent les instants partagés. D'autres ont disparu. Et s'inventent ceux que j'ai manqués."D. de Vigan
Joker


Trouvons ce qu'il nous manque dans ce que nous avons et dans ce que nous sommes.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
140 poèmes Liste
697 commentaires
Membre depuis
15 octobre 2008
Dernière connexion
18 janvier
  Publié: 24 juil 2017 à 16:01 Citer     Aller en bas de page

Merci Maschoune !

J'étais fan de Goldorak et de Cobra.

J.

  Une insurrection des vulnérables face aux infaillibles
Joker


Trouvons ce qu'il nous manque dans ce que nous avons et dans ce que nous sommes.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
140 poèmes Liste
697 commentaires
Membre depuis
15 octobre 2008
Dernière connexion
18 janvier
  Publié: 26 juil 2017 à 13:11 Citer     Aller en bas de page

Merci Hubix pour ton commentaire.

J.

  Une insurrection des vulnérables face aux infaillibles
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 863
Réponses: 3
Réponses uniques: 2
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0186] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.