Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 13
Invisible : 0
Total : 13
13019 membres inscrits

Montréal: 20 nov 21:09:15
Paris: 21 nov 03:09:15
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Humeur contagieuse Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Lapoètesse


Une moitié est partie, l'autre est finie
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
81 poèmes Liste
676 commentaires
Membre depuis
23 juillet 2011
Dernière connexion
20 novembre
  Publié: 12 sept à 17:49
Modifié:  12 sept à 18:12 par Emme
Citer     Aller en bas de page

Humeur contagieuse




Des regrets au bout des doigts et des remords au bout des lèvres
Tu es le poison, le venin qui s'écoule dans mes veines
Cœur de cristal brisé sous sa pesante charge de peine
C'est un jeu vicieux qui nous rend malades, nous enfièvre

Douleurs intenses, l'incompréhension et la colère
Tu es l'arme posée sur ma tempe, la larme qui fuit,
Le souffle qui s'épuise, les derniers maux bien enfouis,
Les cartes se dévoilent, le plateau est foutu en l'air.

L'encre de mes mots, la source de mon inspiration
Tu es la plume délicate et le couteau aiguisé
Ton souffle sur ma flamme, pour éteindre ou amplifier
Dans les abysses de ton univers, morte est ma raison

Loterie ou bingo, une victoire sur le hasard
Des jetons d'émotions et de sentiments pour la mise
Des regards, des paroles, des gestes, des erreurs commises
Jusqu'à l'épuisement, nous serons perdus dans le blizzard

Comme une partie sur échiquier, nos pions disparus
Combinaisons réfléchies, une défaite suspendue
Des vers dénués de sens, une réponse inadéquate

C'est terminé, échec et mat.


  L.P/A.P
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
224 poèmes Liste
14447 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
20 novembre
  Publié: 13 sept à 11:19 Citer     Aller en bas de page

on passe d'une emotion
a son inverse d'un mot, d'un vers
a l'autre
un texte très bien construit
amicalement

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Lapoètesse


Une moitié est partie, l'autre est finie
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
81 poèmes Liste
676 commentaires
Membre depuis
23 juillet 2011
Dernière connexion
20 novembre
  Publié: 13 sept à 12:39 Citer     Aller en bas de page

Citation de mido ben
on passe d'une emotion
a son inverse d'un mot, d'un vers
a l'autre
un texte très bien construit
amicalement



C'est le reflet parfait d'une relation compliquée... En réponse à un autre écrit qui n'est malheureusement pas publié sur le site...

Merci Mido !

Mes amitiés,

  L.P/A.P
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1012 poèmes Liste
16308 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
6 novembre
  Publié: 15 sept à 04:32 Citer     Aller en bas de page

Bonjour...

Un poème qui s'adresse à ce " tu"...La relation est compliquée, mais tes mots exposent cette complexité avec clarté. Si ça peut amener à une situation qui te fera du bien, qui transformera le " terminé" en " commence", même si ça peut demander du temps.
amicalement.
pyc.

 
Lapoètesse


Une moitié est partie, l'autre est finie
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
81 poèmes Liste
676 commentaires
Membre depuis
23 juillet 2011
Dernière connexion
20 novembre
  Publié: 15 sept à 15:46
Modifié:  15 sept à 15:48 par Lapoètesse
Citer     Aller en bas de page

Citation de pyc
Bonjour...

Un poème qui s'adresse à ce " tu"...La relation est compliquée, mais tes mots exposent cette complexité avec clarté. Si ça peut amener à une situation qui te fera du bien, qui transformera le " terminé" en " commence", même si ça peut demander du temps.
amicalement.
pyc.



Bonjour Pyc,

Cette relation a toujours été compliqué à vrai dire, de nombreux au revoir et de tout aussi nombreux retours... et il est peut-être temps qu'elle s'arrête définitivement.

Si ce " tu " est capable de continuer sans moi, c'est que je n'avais pas de réelle place dans son existence. Dans un sens c'est rassurant, aucun risque de le blesser plus qu'il ne l'est déjà, dans l'autre, ça fait mal.

Je suis contente si mes mots reflètent suffisamment cette complexité !

Merci d'avoir pris de ton temps pour me lire & me commenter.

Mes amitiés,

  L.P/A.P
ori
Impossible d'afficher l'image
Mourir? C'est bien la dernière chose que je compte faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
14 poèmes Liste
156 commentaires
Membre depuis
24 août
Dernière connexion
20 novembre
  Publié: 30 sept à 19:00 Citer     Aller en bas de page

A chaque vers transparait ce "va-t'en, reviens" , cette dualité de l'être que nous sommes toutes et tous appelés à connaitre à un moment ou l'autre de notre vie… Cette dualité qui comme deux silex qui se frottent crée les étincelles qui génèrent le feu de notre souffrance intérieur et qui nous rend fou, ne sachant plus ou nous en sommes.
Tous cela transparait si bien dans ce poème.
Amicalement
Philippe

  Ori
Lapoètesse


Une moitié est partie, l'autre est finie
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
81 poèmes Liste
676 commentaires
Membre depuis
23 juillet 2011
Dernière connexion
20 novembre
  Publié: 1er oct à 04:56 Citer     Aller en bas de page

Citation de ori
A chaque vers transparait ce "va-t'en, reviens" , cette dualité de l'être que nous sommes toutes et tous appelés à connaitre à un moment ou l'autre de notre vie… Cette dualité qui comme deux silex qui se frottent crée les étincelles qui génèrent le feu de notre souffrance intérieur et qui nous rend fou, ne sachant plus ou nous en sommes.
Tous cela transparait si bien dans ce poème.
Amicalement
Philippe



Bonjour Ori, (Ou Philippe si tu préfères)

Je suis satisfaite si on ressent cette dualité dans mes mots... Je l'ai écrit sous l'impulsion, voir sous la colère et j'avais aucune envie de le relire ou de le corriger. En revanche, il est en réponse à un poème du même titre par un autre poète (si jamais tu veux lire la base.)

Merci beaucoup pour ton commentaire, il m'a été agréable...

Mes amitiés,

  L.P/A.P
ori
Impossible d'afficher l'image
Mourir? C'est bien la dernière chose que je compte faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
14 poèmes Liste
156 commentaires
Membre depuis
24 août
Dernière connexion
20 novembre
  Publié: 1er oct à 07:20 Citer     Aller en bas de page

Citation de Lapoètesse

Citation de ori
A chaque vers transparait ce "va-t'en, reviens" , cette dualité de l'être que nous sommes toutes et tous appelés à connaitre à un moment ou l'autre de notre vie… Cette dualité qui comme deux silex qui se frottent crée les étincelles qui génèrent le feu de notre souffrance intérieur et qui nous rend fou, ne sachant plus ou nous en sommes.
Tous cela transparait si bien dans ce poème.
Amicalement
Philippe



Bonjour Ori, (Ou Philippe si tu préfères)

Je suis satisfaite si on ressent cette dualité dans mes mots... Je l'ai écrit sous l'impulsion, voir sous la colère et j'avais aucune envie de le relire ou de le corriger. En revanche, il est en réponse à un poème du même titre par un autre poète (si jamais tu veux lire la base.)

Merci beaucoup pour ton commentaire, il m'a été agréable...

Mes amitiés,




Bonjour Angevole,
Oui je veux bien lire le poème qui a généré l'écriture du tien. Il a déjà un rôle important, que tu écrives ces lignes qui sont très belles.
Bonne journée
Philippe

  Ori
Lapoètesse


Une moitié est partie, l'autre est finie
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
81 poèmes Liste
676 commentaires
Membre depuis
23 juillet 2011
Dernière connexion
20 novembre
  Publié: 1er oct à 14:21
Modifié:  5 oct à 23:01 par Lapoètesse
Citer     Aller en bas de page

Citation de ori

Citation de Lapoètesse

Citation de ori
A chaque vers transparait ce "va-t'en, reviens" , cette dualité de l'être que nous sommes toutes et tous appelés à connaitre à un moment ou l'autre de notre vie… Cette dualité qui comme deux silex qui se frottent crée les étincelles qui génèrent le feu de notre souffrance intérieur et qui nous rend fou, ne sachant plus ou nous en sommes.
Tous cela transparait si bien dans ce poème.
Amicalement
Philippe



Bonjour Ori, (Ou Philippe si tu préfères)

Je suis satisfaite si on ressent cette dualité dans mes mots... Je l'ai écrit sous l'impulsion, voir sous la colère et j'avais aucune envie de le relire ou de le corriger. En revanche, il est en réponse à un poème du même titre par un autre poète (si jamais tu veux lire la base.)

Merci beaucoup pour ton commentaire, il m'a été agréable...

Mes amitiés,




Bonjour Angevole,
Oui je veux bien lire le poème qui a généré l'écriture du tien. Il a déjà un rôle important, que tu écrives ces lignes qui sont très belles.
Bonne journée
Philippe



Merci il est d'un poète sous le pseudo de Myster. J'espère que ta lecture te plaira, et si jamais l'envie d'en discuter te viens, mes MPs sont ouverts.

  L.P/A.P
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 196
Réponses: 8
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0573] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.