Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 49
Invisible : 0
Total : 52
· Myo · Mawringhe · Lapoètesse
13028 membres inscrits

Montréal: 17 déc 15:31:54
Paris: 17 déc 21:31:54
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Fragile Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Myo


Le bonheur se trouve comme un myosotis, tout petit, tout gentil dans un coin de la vie...
   
Statut: En ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
187 poèmes Liste
3678 commentaires
Membre depuis
14 juin 2004
Dernière connexion
16 décembre
  Publié: 9 oct à 15:46 Citer     Aller en bas de page



Fragile


Dans le silence gris, s'enlisent mes pensées,
Quand meurt le crépuscule au bout de l'horizon,
Et rien ne peut, hélas, délivrer ma raison,
Qui s'égare déjà en ces nuits insensées.

Las, j'ai le poids du monde arrimé à mon dos,
Tel un carcan si lourd, aux couleurs d'amertume,
Que ma foi s'évapore où mon rêve s'assume,
Me faisant prisonnière au pied de son credo.

Mes plus beaux souvenirs s’habillent de crachin,
Pour effacer l’éclat de nos derniers sourires
Où s’emmêlent, parfois, dans de curieux délires,
La musique lointaine au mutisme prochain.

De cette volonté, dont je me sais capable,
De toute cette force aux secrets de mes mains,
Il ne me reste alors, pour rejoindre demain,
Que bien peu de lumière au creux de l'implacable.

Car dans ce regard flou qui brouille l'univers,
Tout devient pauvre et nu, sans passion et sans charme.
Quand la source tarit pour le sel d'une larme,
Tout redevient fragile ...à l'ombre de l'hiver...

Sans toi ...




09/10/2018


 
M@rselO


“ Les lèvres de la sagesse sont closes, excepté aux oreilles de la raison „ — H. Trismégiste
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
11 poèmes Liste
1070 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2017
Dernière connexion
17 décembre
  Publié: 10 oct à 01:49 Citer     Aller en bas de page

Superbe composition qui peint toutes les composantes de l'absence avec beaucoup de justesse et de talents !
Ce voile de brume (saisonnier, si possible) habille les pensées de grises perspectives, lourdes et sombres...
"Tout redevient fragile"

Merci pour ce partage délicieux

  M@rs
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
191 poèmes Liste
10349 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
17 décembre
  Publié: 10 oct à 02:05 Citer     Aller en bas de page

Je reprends les termes de M@rselO : justesse et talent

Tu as mis les mots qu'il faut là où il faut, tu as dessiné les images, mis l'ambiance qui vont bien ...

Magnifique ... Merci à toi

  ISABELLE
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
225 poèmes Liste
14584 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
17 décembre
  Publié: 10 oct à 11:09 Citer     Aller en bas de page

sublime

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
PapillonMystere
Impossible d'afficher l'image
N'entres pas dans mon âme avec tes chaussures.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
527 commentaires
Membre depuis
23 décembre 2014
Dernière connexion
16 décembre
  Publié: 10 oct à 11:37 Citer     Aller en bas de page

Myo
Tu me touches toujours en plein cœur
Les absences lourdes à porter nous en connaissons tous(toutes)
Amitiés
Papillon

  Tuer le nomade c'est tuer la part de rêve où toute la société va puiser son besoin de renouveau.
Myo


Le bonheur se trouve comme un myosotis, tout petit, tout gentil dans un coin de la vie...
   
Statut: En ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
187 poèmes Liste
3678 commentaires
Membre depuis
14 juin 2004
Dernière connexion
16 décembre
  Publié: 10 oct à 14:30 Citer     Aller en bas de page

Merci M@rselo pour ce commentaire touchant.

Un ressenti compris, je le sens.


Amitié

Myo

============================================================

Maschoune,

Ta présence m'est toujours positive.
Je t'embrasse.

Myo

============================================================

Ali.... c'est très gentil d'être passé...

Un commentaire dont tu as le secret, qui souffle un peu de lumière sur l'ombre de cette nostalgie.
La vie est ainsi faite, de combats, de victoires et de défaites et elle nous apprend autant de l'un que de l'autre.

Un grand merci à toi

Myo

=============================================================

Mido Ben



Myo

=============================================================

PapillonMystère,

Oui, nous avons tous nos manques.
Un grand merci d'avoir partagé cette émotion.

Amicalement

Myo

 
Samira DE Cet utilisateur est un membre privilège
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
20 poèmes Liste
157 commentaires
Membre depuis
8 mai 2013
Dernière connexion
17 novembre
  Publié: 27 oct à 11:02 Citer     Aller en bas de page

Citation de Myo
Las, j'ai le poids du monde arrimé à mon dos,
Tel un carcan si lourd, aux couleurs d'amertume,
Que ma foi s'évapore où mon rêve s'assume,
Me faisant prisonnière au pied de son credo.



Que c'est douloureux, puissant et lyrique à la fois...

De la poésie comme j'aime en lire...

Merci pour ce partage,

Poétiquement,

Le Sanctuaire.

  ]La Sanctuaire[
Myo


Le bonheur se trouve comme un myosotis, tout petit, tout gentil dans un coin de la vie...
   
Statut: En ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
187 poèmes Liste
3678 commentaires
Membre depuis
14 juin 2004
Dernière connexion
16 décembre
  Publié: 27 oct à 11:51 Citer     Aller en bas de page

Merci Samara,

La poésie permet l'expression des émotions dans toute leur force.

Ravie de ta visite.

Myo

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 351
Réponses: 7
Réponses uniques: 6
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0616] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.