Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 43
Invisible : 0
Total : 46
· Lapoètesse · Chlamys · ori
13052 membres inscrits

Montréal: 10 déc 17:15:55
Paris: 10 déc 23:15:55
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: La Chose Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
La Brune Colombe


Au jour du jugement dernier, la plume du poète pèsera plus lourd que l'épée du guerrier.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
238 poèmes Liste
3577 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2014
Dernière connexion
10 décembre
  Publié: 9 oct à 20:21
Modifié:  10 oct à 14:57 par La Brune Colombe
Citer     Aller en bas de page



La Chose

Ce soir j’ai perdu un ami,
Il est mort depuis quelques jours,
Mais je ne l’ai su qu’aujourd’hui,
Par un coup de fil bien trop court.

D’après les dires d’une proche,
Il avait mauvaise santé,
Elle a tout fait, vidé ses poches,
Mais Elton était condamné...

Lui, qui jeune aimait tant courir,
Il restait sur le seuil bloqué,
Et ce qu’importe qu’on le tire,
L’arrière-train paralysé...

Moi, je ne l’ai pas vu sombrer,
Alors quand j’ai appris la chose,
Je fus surprise voire choquée,
J’en ai lâché une sacrée dose,

De larmes lourdes de tristesse,
Et de souvenirs en tout genre.
Moi, je n’étais pas sa maîtresse,
Ou une étrangère de Manre,

J’étais son amie de toujours,
Avec qui il aimait tant jouer,
Moi j’avais pour lui tant d’amour,
Bien loin d’une simple amitié.

Il était mon seul confident,
Je lui en ai tant raconté,
Des histoires de sentiments,
Lui seul savait mes vérités.

Mais à l’ombre de sa détresse,
Il est parti dans son sommeil,
Et moi j’ai omis ma promesse,
D’être au coin de sa douce oreille,

Pour pouvoir lui dire au revoir,
En lui soufflant, alors, tout bas,
A l’heure de son dur départ :
« Mon chien, tu me manques déjà... »

 
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
191 poèmes Liste
10308 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
10 décembre
  Publié: 10 oct à 02:02 Citer     Aller en bas de page

Dur dur ... On s'y attache

  ISABELLE
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
225 poèmes Liste
14548 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
10 décembre
  Publié: 10 oct à 11:10 Citer     Aller en bas de page

touchante lecture

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
PapillonMystere
Impossible d'afficher l'image
N'entres pas dans mon âme avec tes chaussures.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
527 commentaires
Membre depuis
23 décembre 2014
Dernière connexion
9 décembre
  Publié: 10 oct à 11:29 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir,
Fidèle compagnon manque toujours!
J'ai aimé

  Tuer le nomade c'est tuer la part de rêve où toute la société va puiser son besoin de renouveau.
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
265 poèmes Liste
4544 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
10 décembre
  Publié: 10 oct à 12:43 Citer     Aller en bas de page

Je te comprends trop bien, la perte d'un compagnon à 4 pattes est toujours difficile à supporter- j'aime les chiens mais ma préférence va vers les chats.

Amitiés

yvon

  YD
ODIN
Impossible d'afficher l'image
J'ai une langue, qu'elle soit utile et subtile!
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
664 poèmes Liste
3898 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2012
Dernière connexion
10 décembre
  Publié: 10 oct à 15:50 Citer     Aller en bas de page

La chose, un adjectif surprenant

 
La Brune Colombe


Au jour du jugement dernier, la plume du poète pèsera plus lourd que l'épée du guerrier.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
238 poèmes Liste
3577 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2014
Dernière connexion
10 décembre
  Publié: 10 oct à 18:59 Citer     Aller en bas de page

Citation de ODIN
La chose, un adjectif surprenant



La chose pour ne pas dire la mort.

 
Lapoètesse


Une moitié est partie, l'autre est finie
   
Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
83 poèmes Liste
698 commentaires
Membre depuis
23 juillet 2011
Dernière connexion
10 décembre
  Publié: 11 oct à 09:12 Citer     Aller en bas de page

Chère amie,

Je t'envoie à travers mes mots un câlin que j'espère quelque peu réconfortant... Je suis sincèrement désolée.

  L.P/A.P
La Brune Colombe


Au jour du jugement dernier, la plume du poète pèsera plus lourd que l'épée du guerrier.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
238 poèmes Liste
3577 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2014
Dernière connexion
10 décembre
  Publié: 11 oct à 18:54 Citer     Aller en bas de page

Citation de Lapoètesse
Chère amie,

Je t'envoie à travers mes mots un câlin que j'espère quelque peu réconfortant... Je suis sincèrement désolée.



Je te remercie pour tes mots pleins de tendresse...

 
Shovnigorath  Cet utilisateur est un membre privilège


« La Foi est un arc-en-ciel plein de couleurs, dommage que les religions soient daltoniennes. » Sh
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
292 poèmes Liste
1929 commentaires
Membre depuis
9 novembre 2015
Dernière connexion
9 décembre
  Publié: 19 oct à 05:46 Citer     Aller en bas de page

Tous les départs s’en vont trop loin trop vite, si vite qu’ils font couler nos larmes

Merci pour cette évocation triste

Sylvain

  Sylvain Vous souhaite la bienvenue et une agréable lecture
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1012 poèmes Liste
16308 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
6 novembre
  Publié: 22 oct à 04:32 Citer     Aller en bas de page

Bonjour...

Je n'ai jamais eu d'animaux donc jamais ressenti cette tristesse...Mais j'ai connu des personnes affectées par cette même situation, et il me semblait important de respecter ce qu'ils ressentaient, leur profonde peine. Je ne me serais pas vu me moquer, ou tourner cela en dérision. Donc même si ces sentiments, je ne les connais pas, je suis touché par tes mots, j'ai envie de t'envoyer plein d'amitié, d'affection, même si ça ne résout pas l'émotion due à cette chose.
amitiés chaleureuses.
pyc.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 220
Réponses: 10
Réponses uniques: 9
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0640] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.