Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 46
Invisible : 0
Total : 49
· Lapoètesse · glycine · Williams Student
13028 membres inscrits

Montréal: 17 déc 14:38:38
Paris: 17 déc 20:38:38
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Une partie sans espoir Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Lapoètesse


Une moitié est partie, l'autre est finie
   
Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
84 poèmes Liste
704 commentaires
Membre depuis
23 juillet 2011
Dernière connexion
17 décembre
  Publié: 11 oct à 05:34
Modifié:  11 oct à 06:06 par Maschoune
Citer     Aller en bas de page

Une partie sans espoir



Un simple battement de cils, subtilité agile
Une marionnette à fil, stabilité fragile
De glace, de porcelaine ou d'argile, cœur fébrile
Un passé fantomatique, persistant, puéril

Une nouvelle histoire, sans futur, sans lendemain
Un avenir liquide qui s'échappe de nos mains
Onirique voyage, fief des songes assassins
Dernier regard empathique sous l’œil du tracassin

Princesse sans royaume, sans trône et sans diadème
L'amertume agissant en son sein forge son emblème
De l'amour à la haine, c'est le chemin que l'on sème
Pression, oppression, énième échec du système

Alors un « Il était une fois » une énième fois
Conte cruel, de la morale nous sommes la proie
Manipulé les fous pour la protection du roi
Le silence perdu, erre dans l'écho de nos voix

En quête de liberté, ultime corruption
Une dose d'obéissance par perfusion
Dans nos chairs, dans nos veines, dans le sang comme un poison
S'égarer dans leurs mensonges et leurs illusions

Récit sadique mais c'est ainsi que nous finirons…
Nous, comme de simples pièces ou de simples pions…



  L.P/A.P
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
225 poèmes Liste
14584 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
17 décembre
  Publié: 11 oct à 11:14 Citer     Aller en bas de page

ils peuvent nous voire comme des pions
ou nous manipuler et nous preparer
pour sa
mais enfin de compte , c'est notre personnalite
qui nous definit et le deroulement de notre vie
amicalement

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Lapoètesse


Une moitié est partie, l'autre est finie
   
Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
84 poèmes Liste
704 commentaires
Membre depuis
23 juillet 2011
Dernière connexion
17 décembre
  Publié: 11 oct à 17:21 Citer     Aller en bas de page

Citation de mido ben
ils peuvent nous voire comme des pions
ou nous manipuler et nous preparer
pour sa
mais enfin de compte , c'est notre personnalite
qui nous definit et le deroulement de notre vie
amicalement



N'est-ce pas utopique de penser que notre personnalité nous définit ? On est rangé dans de petites cases selon nos différents critères...
Nous sommes comme programmés... Aucun libre-arbitre...

Mes amitiés,

  L.P/A.P
La Brune Colombe


Au jour du jugement dernier, la plume du poète pèsera plus lourd que l'épée du guerrier.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
240 poèmes Liste
3577 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2014
Dernière connexion
17 décembre
  Publié: 13 oct à 20:54
Modifié:  13 oct à 21:06 par La Brune Colombe
Citer     Aller en bas de page

Citation de Lapoètesse

Citation de mido ben
ils peuvent nous voire comme des pions
ou nous manipuler et nous preparer
pour sa
mais enfin de compte , c'est notre personnalite
qui nous definit et le deroulement de notre vie
amicalement



N'est-ce pas utopique de penser que notre personnalité nous définit ? On est rangé dans de petites cases selon nos différents critères...
Nous sommes comme programmés... Aucun libre-arbitre...

Mes amitiés,



Ton titre me fait penser à la pièce de Beckett intitulé « Fin de partie ». Je l'étudie en ce moment en cours et la phrase clé qui revient souvent est « quelque chose suit son cours ». Cela rejoint l’idée de Mido qui explicite que ce qui nous définit au fond c’est notre cheminement dans la vie. Car après tout c’est nos expériences qui nous façonnent, les bonnes comme les mauvaises qui font ce que nous sommes...alors si on a pas totalement le libre-arbitre comme tu dis, on a des carrefours de choix et dieu sait que je n’aime pas les choix mais pourtant il faut bien en faire pour avancer.

Alors à nous de faire partie de ceux qui créaient leurs propres cases...elles seront toujours plus confortable que celles qu’on nous présente et dans lesquelles on nous force à entrer alors que l’on en dépassera toujours..

Le maître mot c’est la création pour moi, elle est là la liberté.

...Et surtout n’oublie pas que tu es une pièce unique.
Le pion qui peut faire toute la différence.

 
M@rselO


“ Les lèvres de la sagesse sont closes, excepté aux oreilles de la raison „ — H. Trismégiste
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
11 poèmes Liste
1070 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2017
Dernière connexion
17 décembre
  Publié: 14 oct à 04:12 Citer     Aller en bas de page

"une moitié est partie, l'autre est finie...."

Une partie est finie, l'autre commence !

Je croyais à une situation désespérée, un constat amer...
Ce n'est bien que science-fiction, scénario catastrophe pour un jouet désarticulé rangé au grenier !

Non, heureusement, la Vie n'est pas jouée d'avance, même si certains dés sont pipés, ou destins écrits, comme celui de venir lire un Poème triste comme un matin d'automne....

Excuse-moi, j'ai mille choses à faire, qui vont éclairer l'horizon !

  M@rs
Lapoètesse


Une moitié est partie, l'autre est finie
   
Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
84 poèmes Liste
704 commentaires
Membre depuis
23 juillet 2011
Dernière connexion
17 décembre
  Publié: 14 oct à 08:46 Citer     Aller en bas de page

Citation de La Brune Colombe

Citation de Lapoètesse

Citation de mido ben
ils peuvent nous voire comme des pions
ou nous manipuler et nous preparer
pour sa
mais enfin de compte , c'est notre personnalite
qui nous definit et le deroulement de notre vie
amicalement



N'est-ce pas utopique de penser que notre personnalité nous définit ? On est rangé dans de petites cases selon nos différents critères...
Nous sommes comme programmés... Aucun libre-arbitre...

Mes amitiés,



Ton titre me fait penser à la pièce de Beckett intitulé « Fin de partie ». Je l'étudie en ce moment en cours et la phrase clé qui revient souvent est « quelque chose suit son cours ». Cela rejoint l’idée de Mido qui explicite que ce qui nous définit au fond c’est notre cheminement dans la vie. Car après tout c’est nos expériences qui nous façonnent, les bonnes comme les mauvaises qui font ce que nous sommes...alors si on a pas totalement le libre-arbitre comme tu dis, on a des carrefours de choix et dieu sait que je n’aime pas les choix mais pourtant il faut bien en faire pour avancer.

Alors à nous de faire partie de ceux qui créaient leurs propres cases...elles seront toujours plus confortable que celles qu’on nous présente et dans lesquelles on nous force à entrer alors que l’on en dépassera toujours..

Le maître mot c’est la création pour moi, elle est là la liberté.

...Et surtout n’oublie pas que tu es une pièce unique.
Le pion qui peut faire toute la différence.



Bonjour chère amie,

Des carrefours et des choix... Mais nous sommes programmés à faire telle ou telle chose... Croire en une forme de liberté ou à une existence de libre-arbitre n'est-ce pas en quelque sorte refuser sa condition humaine ? Programmé pour naître, vivre, mourir. Et les chemins que nous traversons sont définit par de nombreux facteurs, mais nos choix ne sont pas un hasard. Ils viennent tous de nôtre programmation...

Je ne veux plus croire en une forme de liberté quelconque.

Merci de m'avoir lu, cela me fait extrêmement plaisir !


Citation de M@rselO
"une moitié est partie, l'autre est finie...."

Une partie est finie, l'autre commence !

Je croyais à une situation désespérée, un constat amer...
Ce n'est bien que science-fiction, scénario catastrophe pour un jouet désarticulé rangé au grenier !

Non, heureusement, la Vie n'est pas jouée d'avance, même si certains dés sont pipés, ou destins écrits, comme celui de venir lire un Poème triste comme un matin d'automne....

Excuse-moi, j'ai mille choses à faire, qui vont éclairer l'horizon !



Bonjour Léo !

Un poème triste comme un matin d'automne... J'aime les matins d'automne ! Les couleurs, l'ambiance...
Au début, je ne comptais pas mettre ce poème dans la catégorie " triste " mais dans " autre ". Selon ma vision des choses, il n'est pas vraiment triste... C'est plus une réaction face à l'illusion perpétuelle de liberté qui s'efface après de nombreux mois de réflexion...

Merci beaucoup d'avoir pris du temps pour me lire !

Mes amitiés à vous,

  L.P/A.P
Mawringhe
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
15 poèmes Liste
92 commentaires
Membre depuis
13 novembre
Dernière connexion
17 décembre
  Publié: 23 nov à 12:34 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Lapoétesse,

Très beau poème avec une part de vérité, certes, mais tu es bien jeune et tu ne dois pas baisser les bras!
Programmation, oui et non....Choix : TOUJOURS, même s'il coûte cher et je sais de quoi je parle ! Donc la liberté de penser(comme dirait Pagny!) et la liberté d'agir nous appartiennent totalement. Il faut juste les défendre et les porter à bout de bras. C'est ainsi que l'on se fait entendre et c'est ainsi que l'on devient différent des autres.....en s'assumant!.
Je reviendrai te lire avec beaucoup de plaisir et réfléchis à ce que je t'ai écrit. Les jeunes gens de ton âge êtes l'avenir et cet avenir il ne tient qu'à vous de le rendre meilleur. je t'encourage dans cette voie, il faut garder l'espoir, toujours!

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
Lapoètesse


Une moitié est partie, l'autre est finie
   
Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
84 poèmes Liste
704 commentaires
Membre depuis
23 juillet 2011
Dernière connexion
17 décembre
  Publié: 23 nov à 14:09 Citer     Aller en bas de page

Citation de Mawringhe
Bonsoir Lapoétesse,

Très beau poème avec une part de vérité, certes, mais tu es bien jeune et tu ne dois pas baisser les bras!
Programmation, oui et non....Choix : TOUJOURS, même s'il coûte cher et je sais de quoi je parle ! Donc la liberté de penser(comme dirait Pagny!) et la liberté d'agir nous appartiennent totalement. Il faut juste les défendre et les porter à bout de bras. C'est ainsi que l'on se fait entendre et c'est ainsi que l'on devient différent des autres.....en s'assumant!.
Je reviendrai te lire avec beaucoup de plaisir et réfléchis à ce que je t'ai écrit. Les jeunes gens de ton âge êtes l'avenir et cet avenir il ne tient qu'à vous de le rendre meilleur. je t'encourage dans cette voie, il faut garder l'espoir, toujours!



Bonsoir Mawringhe,

Tout d'abord merci d'avoirs pris le temps de me lire et de me commenter, ça me fait très plaisir... Ensuite, je regrette d'avoir donné mon âge sur mon profil. N'est-ce pas un jugement que de me définir par rapport à mon âge ? Si j'avais 50 ans, est-ce qu'on me dirait encore de ne pas perdre espoir ?

L'âge n'est en rien un argument concernant ce qu'est la vie, ce qu'est le monde, ce qu'est l'avenir et ce qu'est l'existence.

Oui, je suis jeune. Mais l'âge physique n'égale en rien la maturité que l'on peut acquérir au fil des épreuves. On peut être jeune et avoir vécu plus d'épreuves que si l'on était plus âgé...

La liberté n'existe pas au sens qu'on aimerait l'entendre... À aucun moment nous sommes réellement libre, nous dépendons toujours de quelqu'un ou de quelque chose. Nous ne sommes que des pions. On est programmé dès la naissance et ce, jusqu'à la mort. On peut assumer qui nous sommes, mais ça ne changera rien. Le libre-arbitre n'est qu'une douce utopie. Les choix que l'on pense pouvoir faire avec toute notre liberté ne sont que des choix programmés par notre inconscient... Inconscient qui est conditionné par notre éducation, et autres facteurs... Donc nous restons dépendant de quelque chose.

Je ne pense pas être défaitiste, mais bel et bien réaliste...

Mes amitiés,

  L.P/A.P
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 337
Réponses: 7
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,2354] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.