Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 22
Invisible : 0
Total : 23
· Argynne Aphrodite
13162 membres inscrits

Montréal: 19 août 06:43:28
Paris: 19 août 12:43:28
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: L’infâme Rouge gorge...??? Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Avertissement

Ce texte peut ne pas convenir à certains lecteurs.



Page : [1] :: Répondre
TitiKJ
Impossible d'afficher l'image
Ne laissons pas pousser l'herbe sur le chemin de l'amitié.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
139 poèmes Liste
189 commentaires
Membre depuis
11 février 2013
Dernière connexion
4 juillet 2018
  Publié: 3 août 2015 à 13:47
Modifié:  3 août 2015 à 20:33 par Adamantine
Citer     Aller en bas de page

Je hais tous les enfants disait l’affreux bonhomme
Qui de toute façon n’affectionnait personne
Surnommé rouge-gorge, son nom étant Moineau
Dû au foulard vermeil que portait ce maraud.

Sur les chiens qui erraient il balançait des pierres,
Aux gamins qui passaient il insultait les mères
Aux prêtres qu’il croisait dans la rue il jurait :
’’Bien l’bonjour à vot’ dame, monsieur le curé.

De sa première épouse, qu’il avait suicidée,
Un soir de pleine lune, où il avait cédé
Au désir de couper sa compagne, en morceaux
Pour lire en ses pensées, il mangeât son cerveau.

Il mariat ensuite une fille pauvrette
Grelottant dans la rue, et prénommée Causette
Je m’appelle Valjean, et mon papa Victor
Viens chez moi il fait chaud, avança le butor

Plus personne au village ne revit l’ingénue
Les vieux disent qu’un soir, le gredin prévenu
Que la mignonne avait la jambe fort légère,
L’aurait poussée dans l’âtre de la cuisinière.

Se vantant de son acte, en disant : y’en à marre
La place d’une épouse est au foyer, point barre !!
Ajoutant je l’aimais, à en perdre la tête,
Le juge répondit, ce sera chose faite !!!

Quand sa tète tomba coupée par le bourreau
La gorge du vaurien, devint rouge aussitôt
Le surnom Rouge gorge, jamais ne fut porté
Avec une telle ardeur, tant d’authenticité

  Le Kajoleur
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14981 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
3 août
  Publié: 3 août 2015 à 17:17 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir TitiKJ,


Il est toujours difficile de s'imaginer qu'il existe de tels individus sur la terre...ce sont des tueurs
Merci de ce partage !


Mes amitiés

Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
231 poèmes Liste
15525 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
18 août
  Publié: 4 août 2015 à 11:09 Citer     Aller en bas de page

un personnage très sanguinaire
un très beau poème

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Vénusia

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
135 poèmes Liste
3587 commentaires
Membre depuis
25 février 2015
Dernière connexion
2 juin
  Publié: 5 août 2015 à 07:46 Citer     Aller en bas de page

n'ai je pas déjà lu ce texte? il me semble bien
belle journée

 
TitiKJ
Impossible d'afficher l'image
Ne laissons pas pousser l'herbe sur le chemin de l'amitié.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
139 poèmes Liste
189 commentaires
Membre depuis
11 février 2013
Dernière connexion
4 juillet 2018
  Publié: 5 août 2015 à 12:02 Citer     Aller en bas de page

Merci à vous pour vos commentaires

Venusia: si tu as déjà lu ce texte, c'est qu'il a été édité par un autre, c'est le risque !!!

Amitiés

  Le Kajoleur
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 400
Réponses: 4
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0299] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.