Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 35
Invisible : 0
Total : 37
· doux18 · Lafleurquirime
13372 membres inscrits

Montréal: 11 juil 03:14:05
Paris: 11 juil 09:14:05
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Naufrage Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Miette Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
73 poèmes Liste
958 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2018
Dernière connexion
30 juin
  Publié: 20 oct 2018 à 16:23
Modifié:  23 oct 2018 à 14:49 par aqwnko
Citer     Aller en bas de page

J’étouffe, je me durcis. Je me noie dans la glu.
Comme l’oiseau mazouté avant qu’il ne succombe,
j’aspire à décoller, m’entrave, et puis retombe
dans un monde de rien, complètement perdue.

La dépression, la vraie, me tombe alors dessus.
Comme un voile jaune et gris, et collant, et immonde,
qui fait geler le temps et s'assombrir le monde.
Un verre en seule veilleuse de ces nuits sans issues.

Plus d'importance l'amour, plus de poids l'amitié,
plus de crédit l'espoir, dans ma tête diffractée.
Retenue, étranglée, par des fils trop amers.

Telle la neige avant neige n’en finit pas de fondre,
sans éclat je voudrais lentement me dissoudre,
qu’enfin sur mes os las, la terre me soit légère…

 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
494 poèmes Liste
23075 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
10 juillet
  Publié: 21 oct 2018 à 04:20 Citer     Aller en bas de page

Une belle et terrible sensation de naufrage, mais il y a des bouées de sauvetage, accroche toi et tu regagneras la rive.
Bien amicalement
ODE 31 - 17

  OM
Maschoune

Modératrice


Un petit baiser, comme une folle araignée, te courra par le cou... A. RIMBAUD
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
218 poèmes Liste
12360 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
10 juillet
  Publié: 21 oct 2018 à 04:43 Citer     Aller en bas de page

Des sensations bien restituées ... Courage

  "Me reviennent les instants partagés. D'autres ont disparu. Et s'inventent ceux que j'ai manqués."D. de Vigan
Miette Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
73 poèmes Liste
958 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2018
Dernière connexion
30 juin
  Publié: 21 oct 2018 à 12:01
Modifié:  21 oct 2018 à 15:52 par aqwnko
Citer     Aller en bas de page

Merci de vos attentions Ode et Maschoune, j'ai bien rejoint la rive Le moral est bon, ne vous inquiétez pas ^^

J'aurais dû expliquer le contexte ; ce ne sont pas des textes que j'écris au jour le jour. J'écris depuis longtemps mais par périodes, des mots, des petits textes, des dessins etc...
Les textes que j'ai posés ici sont étalés sur 25 ans, certains presque comme je les ai écris et d'autres plus ou moins retravaillés. Ce poème par exemple je l'ai écris hier, mais à partir de mots et sensations plus anciens. J'ai eu l'idée grâce à vous du forum, d'essayer de contraindre ces images en sonnet.

En fait j'ai déménagé récemment et en classant ma vie j'ai replongé dans mes anciens écrits. Je ne savais pas trop quoi faire de ce fatras alors je me suis dit que j'allais, pourquoi pas, les partager avec d'autres personnes qui aiment les mots et savoir si çà parle à quelqu’un.

Je suis aussi très contente de découvrir avec grand plaisir certains vos écrits,
Merci

 
Pieds-enVERS


Qu'importe si l'alexandrin est mal chaussé à partir du moment où il a une semelle musicale
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
49 poèmes Liste
1715 commentaires
Membre depuis
31 janvier 2015
Dernière connexion
22 juin
  Publié: 21 oct 2018 à 12:12 Citer     Aller en bas de page

Bonjour

Les mots sont lourds de sens et "sonnent " à la lecture !

Un état dépressif bien rendu par les images que le texte ns renvoit
Merci

 
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
232 poèmes Liste
16432 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
9 juillet
  Publié: 21 oct 2018 à 13:27 Citer     Aller en bas de page

plaisante lecture

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
54 poèmes Liste
2969 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
30 juin
  Publié: 22 oct 2018 à 07:56 Citer     Aller en bas de page

Un profonde tristesse se dégage de votre texte rendant belle même vos images suréalistes.

Citation de Miette
Telle la neige avant neige n’en finit pas de fondre



Bonne journée
Christophe

 
Miette Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
73 poèmes Liste
958 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2018
Dernière connexion
30 juin
  Publié: 23 oct 2018 à 07:06 Citer     Aller en bas de page

Pieds envers, oui j'ai voulut traduire cette envie de disparaître. Merci
mido ben et Cidnos merci d'avoir laissé vos impressions. Mais mince, je la trouvais plutôt descriptive moi l'image de la neige

 
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
54 poèmes Liste
2969 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
30 juin
  Publié: 23 oct 2018 à 07:59
Modifié:  23 oct 2018 à 08:10 par Cidnos
Citer     Aller en bas de page

Citation de Miette
Mais mince, je la trouvais plutôt descriptive moi l'image de la neige


Elle est superbe l'image de la neige dans votre poème Très parlante

 
Myo


Le bonheur se trouve comme un myosotis, tout petit, tout gentil dans un coin de la vie...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
239 poèmes Liste
4226 commentaires
Membre depuis
14 juin 2004
Dernière connexion
7 juillet
  Publié: 24 oct 2018 à 15:19 Citer     Aller en bas de page

Des images fortes pour un ressenti profondément ancré.

C'est beau et puissant.
J'aime beaucoup

Bravo
Myo

 
Miette Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
73 poèmes Liste
958 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2018
Dernière connexion
30 juin
  Publié: 24 oct 2018 à 23:44 Citer     Aller en bas de page

Merci beaucoup de votre beau compliment Myo

 
Miette Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
73 poèmes Liste
958 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2018
Dernière connexion
30 juin
  Publié: 25 oct 2018 à 18:24 Citer     Aller en bas de page

Merci Shovnigorath , je suis touchée que vous ayez aimé ce poème

 
ori
Impossible d'afficher l'image
Mourir? C'est bien la dernière chose que je compte faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
74 poèmes Liste
1010 commentaires
Membre depuis
24 août 2018
Dernière connexion
10 juillet
  Publié: 28 nov 2018 à 12:57 Citer     Aller en bas de page

Ce texte est peut-être ancien et ne reflète pas vos états d'âmes d'aujourd'hui, il en est néanmoins beau et puissant dans son évocation. Il m'a laissé moi aussi empesé comme un oiseau mazouté.
Merci
Amicalement
Philippe

  Ori
Miette Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
73 poèmes Liste
958 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2018
Dernière connexion
30 juin
  Publié: 28 nov 2018 à 15:24
Modifié:  28 nov 2018 à 15:28 par aqwnko
Citer     Aller en bas de page

Ce sont les mots et ressentis qui sont anciens pas le texte ^^ Merci de votre passage et votre beau compliment sur le poème, ori

 
gillesdepont
Impossible d'afficher l'image
Tout poème naît d'un germe, d'abord obscur, qu'il faut rendre lumineux pour qu'il produise des fruit
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
80 poèmes Liste
686 commentaires
Membre depuis
24 avril 2015
Dernière connexion
8 juillet
  Publié: 21 déc 2018 à 15:03 Citer     Aller en bas de page

La dépression est une chienne fidèle qui vous accompagne comme le boulet du bagnard et quand par chance il se décroche. Nous sommes tellement surpris et tellement peu habitué à cette soudaine liberté que nous allons voir le gardien de notre prison pour en remettre un autre.

Je commence à guérir, à me libérer de mes chaînes et je te souhaite la même chose.

Il est évident que ton poème me touche profondément

Gilles

  gilles
Miette Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
73 poèmes Liste
958 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2018
Dernière connexion
30 juin
  Publié: 9 jan 2019 à 17:41 Citer     Aller en bas de page

Gilles je vous remercie de votre passage et de votre commentaire qui me touche beaucoup Je vous remercie de votre gentille attention, et vous souhaite également de totalement déchirer ce voile bien trop gluant... pour enfin voir le ciel.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 885
Réponses: 15
Réponses uniques: 9
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0373] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.