Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 527
Invisible : 0
Total : 528
· Niamor Drarig
13049 membres inscrits

Montréal: 24 avr 20:28:12
Paris: 25 avr 02:28:12
::S�lection du th�me::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Nouvelles littéraires :: Paul (2) Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
josette


la vie est une belle rose qui s'épanouit lentement
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
555 poèmes Liste
4028 commentaires
Membre depuis
20 février 2010
Dernière connexion
24 avril
  Publié: 22 août 2017 à 00:47
Modifié:  22 août 2017 à 01:29 par Catwoman
Citer     Aller en bas de page

Cette année-là, je fus chargée de la classe des Moyens. Paul, qui avait cinq ans, posait beaucoup de questions sur les papas et les mamans, et sur les métiers d'homme. Il vivait avec sa mère, qui en avait la garde.
La Directrice vint me voir, et m'annonça qu'après une garde abusive, le père devait ramener l'enfant dans sa classe, avant le soir.
A quatorze heures, je le vis arriver. Il se confondit en excuses, et tristement m'avoua qu'il avait voulu rester un peu plus avec lui. Un grand désespoir se lisait sur son visage.
La Directrice le fit entrer dans son bureau, tandis que je commençais un conte avec mes jeunes élèves. Avant de repartir, le père me demanda l'autorisation d'embrasser son fils. L'enfant ne voulut pas le quitter, mais il lui parla doucement, l'embrassa et me le ramena en disant :
"A tout à l'heure, mon chéri!, sois bien sage."


Paul pleurait beaucoup et j'essayais de le consoler.
Comme on me l'avait recommandé, je me plaçais devant l'enfant pour éviter qu'il ne voit partir son père, mais il leva les yeux vers moi et me dit :

"Tu sais, Maîtresse, maman m'a dit que papa ne reviendrait pas, et que tu me faisais dessiner pour ne pas que je pleure!
mais je l'aime beaucoup..."

J'embrassais le pauvre enfant , lui essuyait ses larmes, et après la classe, j'attendis sa mère avec lui.

Très affectueuse et réservée, elle embrassa son fils, tendrement, m'annonça qu'il changeait d'école car elle allait se marier, après l'annonce d'un heureux évènement.
Le regard désespéré de ce pauvre enfant me bouleversa.

J'appris un peu plus tard, qu'il avait déménagé, que son petit frère venait de naître, et que de nouveau, il avait retrouvé sa joie de vivre.

Rien ne me fit plus de plaisir, mais dans ma mémoire, ce enfant si touchant garde une place privilégiée !

 
Le Poète Masqué


Bonjour/bonsoir chers amis. Merci de votre présence sur mon profil !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
105 poèmes Liste
3145 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2012
Dernière connexion
21 avril
  Publié: 22 août 2017 à 18:41 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Josette,

Un récit plein d'émotion ;

maman m'a dit que papa ne reviendrait pas, et que tu me faisais dessiner pour ne pas que je pleure !

Pauvre petit !

mais heureusement qu'il retrouve la joie de vivre.

  Vous pouvez prendre connaissance de mon système de versification, si vous le souhaitez (système personnel qui s'écarte des règles purement classiques).
josette


la vie est une belle rose qui s'épanouit lentement
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
555 poèmes Liste
4028 commentaires
Membre depuis
20 février 2010
Dernière connexion
24 avril
  Publié: 23 août 2017 à 00:44 Citer     Aller en bas de page

merci infiniment, Le Poète Masqué, pour ton adorable et touchant com, qui m'a beaucoup émue!

c'est vraiment très gentil!

délicieuse journée,

sincères amitiés,

Josette

 
Brin d'harmonie
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
25 poèmes Liste
420 commentaires
Membre depuis
15 juin 2017
Dernière connexion
13 mars
  Publié: 23 août 2017 à 19:08 Citer     Aller en bas de page

L'amour exprimé d'un enfant pour son père qui lui manque, comme c'est touchant !
Malheureusement, cet enfant n'est pas le seul à avoir vécu cela.
Heureusement, ce petit a recouvré un beau sourire face à l'arrivée d'un frère.

Tes réactions furent des plus délicates, malgré la gêne.

Merci Josette de nous avoir fait partager ce bras d'histoire qui enlace la mémoire
de ton cœur. Cela ne peut que marquer, et laisse sur ma lecture une tendre empathie
pour ce petit chou. Bravo pour avoir si bien conté, mais aussi agi... à l'époque.

 
josette


la vie est une belle rose qui s'épanouit lentement
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
555 poèmes Liste
4028 commentaires
Membre depuis
20 février 2010
Dernière connexion
24 avril
  Publié: 24 août 2017 à 00:17 Citer     Aller en bas de page

merci infiniment, Brin d'harmonie, pour ton adorable, pertinent, et touchant com:

j'en suis très émue!

délicieuse journée,

sincères amitiés,

Josette

 
Jean-Louis


J'ai défait la solitude. Il n'y a pas de chevet où je ne puisse m'asseoir. Andrée Chedid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
132 poèmes Liste
3336 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
23 avril
  Publié: 25 août 2017 à 16:46 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Josette,
Vous les institutrices savaient beaucoup des drames qui se passent avec les enfants confrontés aux séparations. Merci Josette de nous faire revivre ces moments si émouvants.
Amitiés
jlouis

  Poésie, la vie entière (ex ULM47)
josette


la vie est une belle rose qui s'épanouit lentement
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
555 poèmes Liste
4028 commentaires
Membre depuis
20 février 2010
Dernière connexion
24 avril
  Publié: 28 août 2017 à 00:16 Citer     Aller en bas de page

merci à toi, Jean-Louis, pour ton adorable et chaleureux com, qui m'émeut beaucoup!

délicieuse journée,

sincères amitiés,

Josette

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 250
Réponses: 6
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0332] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.